Pratiques conseillées de partage

L’utilisation du SIG sur le Web vous permet d’accéder plus facilement au contenu, de créer des cartes et des applications diverses et variées, ainsi que de partager des résultats. Mais cela a aussi complexifié la recherche de contenu et la vérification de son caractère officiel. Vous possédez un ensemble de cartes, couches, scènes, analyses et couches captivantes. Quand vous partagez ce contenu, vous devez vous assurer que les utilisateurs peuvent trouver ce dont ils ont besoin et se fier au contenu, dont la disponibilité est garantie.

Partagez le bon contenu avec ceux qui en ont besoin

Quand vous partagez vos éléments avec d’autres utilisateurs, prenez en compte les questions suivantes :

Accès au contenu et format

Avant de partager votre élément, tenez compte de vos privilèges de partage et des paramètres de sécurité de votre organisation. Choisissez ensuite le format et votre public. Voulez-vous partager une carte ou une application, intégrer une carte à votre site Web, ou ajouter un ficher à un groupe ? Par exemple, si vous souhaitez partager des données avec vos habitants qui n’ont probablement pas ArcGIS Pro, mais qui ont accès à Internet, vous pouvez publier vos données sous forme de couche Web, créer un récit et incorporer l’application dans votre site Web.

Une fois que vous déterminez le format, partagez le contenu avec le public approprié. Bien que vous puissiez avoir parfois besoin de partagez les éléments avec tout le monde, partager votre contenu avec tout le monde est rarement une bonne idée. Dans le meilleur des cas, partager tous les éléments avec tout le monde rend plus difficile pour les gens de trouver ce dont vous avez besoin. Dans le pire des cas, cela peut exposer par inadvertance des informations sensibles ou confidentielle au public. Pour que les bonnes personnes bénéficient du bon contenu, les personnes avec qui vous partagerez dépendront des éléments. Vous bénéficiez des options suivantes lors du partage d’un élément:

  • Groupes : pour de nombreux éléments, votre public est un groupe particulier de personnes. Créez un groupe, partagez des éléments utiles et pertinents avec le groupe, puis invitez ou ajoutez au groupe les membres de l’organisation qui ont besoin d’accéder à ce contenu. Si les membres du groupe ont besoin de contribuer au groupe, vous pouvez configurer le groupe pour autoriser ceci aussi. Si votre organisation participe à une collaboration, le contenu peut être partagé avec d’autres organisations par l’intermédiaire de groupes que vous avez désignés pour la collaboration.
  • Organisation : si tous les membres de votre organisation ont besoin d’utiliser votre élément, partagez-le avec l’organisation. Ayez conscience qui si l’élément est une couche d’entités modifiable. La partager avec l’organisation donne à tout le monde dans l’organisation avec des permissions pour modifier la capacité de modifier les données de la couche d’entités.
  • Tout le monde (public) - Si vous avez besoin d’autoriser des personnes extérieures à votre organisation ArcGIS Online à accéder à votre élément, partagez-le avec tout le monde. Sachez que partager des couches d’entités modifiables avec tout le monde signifie que tout le monde peut modifier les données dans la couche.

Public d’un élément dans le temps

Vous pouvez être amené à partager votre élément avec différents publics à différents moments. Par exemple, si vous créez une application, par exemple une narration, et que vous souhaitez la soumettre à examen pour obtenir des commentaires – Dans un premier temps à quelques collègues au sein de l’organisation et par la suite à une sélection d’individus extérieurs à l’organisation – avant de la partager avec le public. Dans ce cas, il est recommandé de suivre les étapes ci-après :

  1. Créez un groupe que les membres du groupe peuvent consulter. Partagez l’élément de votre application, et toutes les couches, cartes et scènes dans l’application, avec le groupe et invitez les réviseurs de votre organisation à rejoindre le groupe. Envoyez aux réviseurs un lien vers votre application.
  2. Une fois la révision interne terminée, partagez votre application avec des réviseurs extérieurs à l’organisation en les invitant à rejoindre le groupe.
  3. Lorsque vous êtes prêt à rendre votre application publique, modifiez les propriétés de partage de l’élément (et des ressources utilisées dans l’application) et du groupe pour les rendre accessibles au public.

Composition des éléments

Certains éléments comportent d’autres éléments comme ressources. Les applications contiennent des éléments comme des cartes, des scènes ou des groupes. Les cartes et les scènes comportent des éléments de couche. Assurez-vous lors du partage d’un élément composé d’autres éléments, vous partagez tous les éléments ayant le même public.

Par exemple, si vous souhaitez partager une application de bibliothèque avec tout le monde, vérifiez que le groupe, tous les éléments du groupe et l'application sont publics. Si vous partagez l’application avec tout le monde, mais que vous partagez le groupe avec votre organisation, les personnes extérieures à l’organisation ne verront rien dans l’application. Si vous partagez à la fois le groupe et l’application avec tout le monde, mais que vous ne partagez pas tous les éléments avec tout le monde, il manquera des éléments de la bibliothèque.

Couches d’entités hébergées modifiables

Seules les couches modifiables avec ceux qui ont besoin de modifier les données. S’il y a plusieurs éditeurs dans votre entreprise qui ont besoin d’accéder à la couche pour procéder à des mises à jour, créer un groupe, inviter les éditeurs et partager la couche d’entités modifiable avec le groupe. Si vous avez du contenu dans une couche d’entités hébergée modifiable que les non-éditeurs ont aussi besoin de voir, créez une vue de la couche de fonctionnalité hébergée à partir de la couche d’entités hébergée, n’activez pas la mise à jour sur la vue de la couche d’entités hébergée, et partagez la vue avec un public plus large (un autre groupe, l’organisation, ou tout le monde).

Si vous souhaitez vraiment partager une couche d’entités hébergée modifiable, vous devez la configurer pour la collecte de données publiques.

Aidez les gens à trouver le contenu que vous partagez

Une fois que vous avez déterminez le format que nécessite le contenu et les utilisateurs qui ont besoin d’y accéder, aidez les personnel avec qui vous le partagez à trouver l’élément en ajoutant des informations pertinentes et complexes à votre élément. Quelques façons d’aider les personnes à trouver votre contenu:

Améliorez les résultats de recherche

Lorsque vous tapez des mots-clés dans la zone de recherche, ArcGIS Online compare les mots-clés aux informations suivantes dans chaque élément :

  • Titre
  • Balises
  • Résumé

Par conséquent, pour améliorer les résultats de recherche, assurez-vous que les détails de ces articles contiennent les types de mots clés que vous anticipez que les gens utiliseront pour rechercher un type précis de données. Faites preuve de cohérence dans votre utilisation des mots-clés et des balises pour améliorer les chances de l’utilisateur de trouver un contenu identique.

Une autre façon d’améliorer les résultats de recherche est de doper le statut de votre élément. Ce sujet est abordé dans la section Établir la confiance.

Ajoutez des détails informatifs sur les éléments

Lorsque les personnes obtiennent une liste de résultats de recherche ou lorsqu’elles parcourent la page Content (Contenu) ou la galerie, elle doivent alors déterminer quels éléments correspondent à leurs besoins. Pour aider les gens à trouver le contenu correct, assurez-vous d’être clair et spécifique en notant les détails de vos éléments. Consacrez du temps à la création d’un titre informatif, d’un résumé, d’une description, et notez des balises pour que les autres utilisateurs comprennent l’objectif de votre contenu. Utilisez la section Item Information (Informations sur l’élément) de l’onglet Overview (Vue d’ensemble) pour vous aider à identifier les éléments d’information manquants ou incomplets et à déterminer comment les améliorer. Plus le statut de votre information est élevé, plus l’élément apparaitra en haut de la liste des résultats de recherche.

Veillez à inclure des conditions d’utilisation précises, des crédits et une étendue spatiale. Si des catégories ont été définies pour l’organisation, vous pouvez également affecter une ou plusieurs catégories à votre élément pour permettre aux utilisateurs de le retrouver plus facilement et de mieux cerner sa fonction.

Enfin, veillez à réagir à tous les commentaires émis à propos de votre élément. Vous pouvez ajouter des commentaires de façon proactive pour promouvoir un élément spécifique de votre carte ou de votre application. Vous pouvez, par exemple, encourager les utilisateurs à visualiser une nouvelle image aérienne que vous avez ajoutée à votre carte.

Ajoutez une vignette représentative et attrayante

Une miniature attrayante représentant parfaitement le contenu de l’élément contribuera à mettre en avant ce dernier dans une liste de résultats de recherche ou une bibliothèque. Vérifiez l’image que le site Web ajoute par défaut. Si elle ne semble pas stimulante ou appropriée, remplacez-la par votre propre image.

Pour de meilleurs résultats, ajoutez une image de 600 pixels de largeur sur 400 pixels de hauteur, ou d’une taille supérieure avec des proportions de 3:2, dans un format de fichier web tel que PNG, JPEG ou GIF. Le format PNG produit les images les plus nettes. Appliquez un déplacement et un zoom sur ce qui doit figurer dans votre miniature. Selon la taille et la résolution de votre fichier image et le niveau de zoom avant appliqué pour personnaliser la miniature, l’image peut être rééchantillonnée et mise à l’échelle lors de son enregistrement. Si vous ajoutez une image au format GIF ou JPEG, elle est convertie en PNG lors de son enregistrement.

Sachant que les miniatures sont relativement petites, elles doivent être simples, ne pas être surchargées et contenir des couleurs contrastées de façon à bien faire ressortir les éléments qu’elles contiennent. Elles doivent contenir peu ou pas de mots, car il est difficile de les lire dans les images de petit format. Vous trouverez ci-dessous des recommandations et des exemples d’éléments à utiliser dans une miniature :

Utilisez des icônes qui contrastent avec la couleur d’arrière-plan.

Icône de dessin blanche sur un arrière-plan bleu

Ajoutez un logo de marque dans l’angle des images pour attirer l’attention sur les images proprement dites.

Photo d’un randonneur près d’un lac avec un logo dans l’angle

Placez un arrière-plan de carte ou de relief derrière une icône.

Icône de produit avec un arrière-plan de relief nuancé avec des couleurs opposées

Utilisez une carte simple.

Carte d’humidité du sol en Amérique du Sud

Établissez la confiance

Vous avez partagé votre contenu et fait ce que vous pouviez pour assurer que les personnes puissent la trouver et identifier si elle répond à leur besoin. Vous devez maintenant les convaincre que les données sont fiables. Les éléments suivants sont des exemples de la façon dont vous pouvez aider les gens à faire confiance aux contenus que vous partagez avec eux :

Fournissez un profil descriptif

Tirez parti de votre profil pour démontrer votre expertise dans le domaine des informations géographiques, de la conception de cartes, du développement d’applications, etc. Des informations descriptives utiles incluent le prénom et le nom, l'organisation à laquelle vous appartenez, des informations de contact et vos domaines d'expertise et d'intérêts. L'ajout d'une image vous représentant, vous ou votre organisation, aide à personnaliser votre description.

Identifiez le contenu faisant autorité

Dans votre organisation, les administrateurs et les conservateurs de contenu (membres ayant des privilèges leur permettant de voir et de mettre à jour tout le contenu) peuvent désigner des éléments comme officiels. Quand les membres d’une organisation recherchent du contenu, ils peuvent filtrer pour un contenu faisant autorité.

Les étapes suivantes décrivent un processus que vous pouvez mettre en place dans votre organisation pour identifier et garantir que le contenu fait autorité avant de déclarer le contenu comme tel :

  1. Créez un groupe dans l’objectif de nommer des éléments comme faisant autorité. Les membres de groupe peuvent partager des éléments dont ils considèrent qu’ils font autorité avec ce groupe.
  2. Configurez le groupe pour permettre aux membres d’y contribuer.
  3. Décidez si le groupe est ouvert à l’ensemble de l’organisation ou seulement à quelques membres en utilisant une combinaison des deux paramètres de groupe : Who can view this group? (Qui peut afficher ce groupe ?) et Who can join this group? (Qui peut rejoindre ce groupe ?).
    • Pour autoriser toutes les personnes de l’organisation à nominer des éléments, définissez Who can join this group? (Qui peut afficher ce groupe ?) sur Who can join this group? (Personnes au sein de l’organisation) et définissez Who can join this group? (Qui peut rejoindre ce groupe ?) sur Anyone (Tout le monde).
    • Pour limiter l’adhésion au groupe, définissez Who can view this group? (Qui peut afficher ce groupe ?) sur Only group members (Les membres du groupe uniquement), puis définissez Who can join this group? (Qui peut rejoindre ce groupe ?) sur Only those invited by a group manager (Les personnes invitées par un gestionnaire du groupe uniquement). Dans ce scénario, le propriétaire du groupe devra inviter des membres.
  4. Les conservateurs de contenu ou les administrateurs doivent vérifier les éléments dans le groupe pour déterminer s’ils font pleinement autorité. Si c’est le cas, les conservateurs ou l’administrateur peuvent ajouter le badge officiel à l’élément. Si ce n’est pas le cas, les conservateurs ou l’administrateur peuvent supprimer l’élément du groupe. Lorsqu’ils rejettent un élément, les conservateurs ou l’administrateur peuvent fournir des commentaires sur la page détaillée de l’élément pour indiquer pourquoi il n’était pas considéré comme faisant autorité. Ceci donne à son propriétaire la possibilité d’améliorer la qualité de l’élément.
  5. Avec le temps, il se peut que des éléments cessent de faire autorité. Par exemple, si des données plus précises sont ajoutées, elles peuvent remplacer le contenu existant. Pour conserver la confiance des utilisateurs dans le badge d’autorité, les conservateurs de contenu doivent vérifier régulièrement les éléments qui sont classés comme faisant autorité pour vérifier qu’ils le sont toujours.

Identifier le contenu obsolète

Les personnes qui utilisent votre contenu doivent aussi avoir la garantie que vous n’allez pas le supprimer sans avertissement préalable. Par exemple, si vous avez concédé du contenu sous licence et que la licence d’utilisation associée expire ou qu’un élément contient du contenu obsolète et que vous souhaitez le remplacer par un élément plus récent, vous devez avertir les utilisateurs avant de retirer ce contenu. Pour ce faire, vous pouvez ajouter un badge d’obsolescence à l’élément. Pour aider les personnes qui utilisaient le contenu obsolète, mettez à jour la description de l’élément obsolète en redirigeant les personnes vers les éléments de remplacement de manière appropriée.

Surveiller le statut du contenu

Si vous créez et partagez des cartes ou des scènes, vérifiez régulièrement le statut des couches que vous y utilisez afin de vous assurer qu’elles ne sont pas obsolètes. Si vous avez utilisé des couches officielles, vérifiez que les couches que vous utilisez sont toujours considérées comme officielles.

Vous pouvez afficher le statut de toutes les couches en ouvrant la page des détails de votre carte ou de votre scène. Dans les couches et les listes de fonds de carte sur l’onglet Overview (Vue d’ensemble), les badges de contenu officiel et obsolète apparaissent en regard de chaque couche et fond de carte auquel ils s’appliquent.

Remplacez les couches obsolètes de votre carte ou votre scène dès que possible. Si vous exigez que seules les couches officielles soient utilisées dans vos cartes ou scènes, remplacez les couches selon vos besoins si elles ne sont plus officielles.

Protégez le contenu partagé

Vous voulez vous assurer que les éléments que vous partager restent disponible pour les personnes qui peuvent en avoir besoin. À cette fin, vous pouvez activer la suppression de la protection des éléments pour aider à prévenir les suppressions accidentelles. Vous pouvez également souhaiter limiter l’utilisation d’éléments de service sécurisé et de contenu Premium ; si les serveurs sur lesquels résident les éléments de service deviennent surchargés, les performances en sont affectées et les éléments sont moins utiles à tous les utilisateurs. Si le contenu Premium est accessible à un trop grand nombre de personnes, vous risquez d’épuiser les crédits, ce qui rendra ces éléments (et d’autres fonctionnalités) indisponibles.

Protection contre les suppressions accidentelles

Une fois que vous partagez vos éléments avec d’autres utilisateurs, ces personnes utilisent leurs éléments dans leurs propres cartes et applications. Si vous supprimez un élément partagé, les cartes et les applications qui reposaient sur les données à partir de l’élément ne peuvent plus accéder aux données, les rendant éventuellement inutiles. Pour vous empêcher, vous ou l’administrateur de supprimer accidentellement des éléments partagés (par exemple au moment de choisir des éléments multiples pour les supprimer à la page Content (Contenu)), pensez à activer la protection de la suppression sur les éléments que vous partagez.

Limiter l’utilisation de contenu Premium et des services sécurisés

Si vous voulez partager des éléments de service sécurisé avec le public, par exemple, dans une application Web publique, stockez les identifiants de connexion avec l’élément pour éviter au public d’avoir à se connecter pour accéder à votre application. Vous pouvez également limiter l’utilisation en contrôlant le nombre d’accès au service et les personnes autorisées. Vous pouvez préciser une limite de débit et, afin de restreindre davantage l'utilisation, désigner les URL ou IP de points d'accès spécifiques pouvant accéder à votre service, par exemple, l'URL de votre organisation.

De la même manière, si vous voulez partager du Esri contenu Premium dans des applications qui prennent en charge l’accès anonyme (par exemple, une application de localisation de sites publics qui intègre le Esri service d’itinéraire mondial), vous pouvez suivre un processus similaire pour partager vos propres services sécurisés.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section web services ArcGIS Server.