Skip To Content

Ajouter ou supprimer un champ

Après avoir publié une entité hébergée ou une couche tabulaire, il se peut que vous deviez stocker des informations sur un autre attribut. Dans ce cas, vous pouvez ajouter un champ à la couche. De même, si vous constatez qu’un ensemble d’attributs n’est plus nécessaire, vous pouvez supprimer le champ stockant ces attributs de la couche.

Seul le propriétaire de la couche ou un administrateur de l’organisation peut ajouter un champ à une couche d’entités hébergée ou supprimer un champ d’une couche d’entités hébergée.

Ajouter un champ

Lorsque vous ouvrez la page de détails d’une couche d’entités hébergée, vous pouvez utiliser la vue Table ou Fields (Champs) de l’onglet Data (Données) pour ajouter un champ.

Ajouter des champs à partir de la vue Table

Procédez comme suit pour ajouter un champ à une table attributaire à partir de la vue Table :

  1. Sur la page d’élément de la couche, cliquez sur l’onglet Data (Données) pour afficher la table.
    Remarque :

    Vous pouvez aussi effectuer ces étapes à partir du tableau dans Map Viewer.

  2. Si votre couche d’entités hébergée contient plusieurs sous-couches, choisissez celle que vous désirez modifier dans le menu déroulant Layer (Couche).
  3. Cliquez sur le bouton Options Options.
  4. Cliquez sur Add Field (Ajouter un champ) et définissez les paramètres suivants :
    1. Field Name (Nom de champ) : les noms des champs ne doivent pas contenir de caractères spéciaux, tels que les espaces, traits d’union, parenthèses, crochets ou caractères comme $, % et #. Évitez d'utiliser des noms de champs contenant des mots-clés qui sont généralement considérés comme réservés aux bases de données, tels que CHARACTER ou DATE. Si vous tentez d’ajouter un nom de champ contenant des caractères spéciaux ou un mot-clé réservé pour une base de données, un message d’erreur apparaît.
    2. Display Name (Nom complet) : autre nom ou alias d’un champ, qui est plus descriptif et plus facile à retenir que le nom. L'alias peut contenir des caractères spéciaux et des mots-clés réservés pour les bases de données.
    3. Type : choisissez l’un des types suivants pour les données à stocker dans le champ :

      • Date : date et heure. Voir Utiliser les champs de date.
        Remarque :

        Bien que ArcGIS Online stocke toutes les valeurs de date en UTC, vous consultez et modifiez généralement les dates dans votre fuseau horaire local car la plupart des applications effectuent une conversion automatique vers et depuis l’UTC. Vous devez toutefois spécifier le fuseau horaire approprié lorsque vous chargez vos données (par exemple en tant que fichiers CSV ou fichiers de formes). Sinon, le système suppose que les données sont en UTC.

      • Double : nombres comprenant des décimales.
      • Integer (Entier) : nombres entiers compris entre -2 147 483 648 et 2 147 483 647 (entier long).
      • String (Chaîne) : séquence quelconque de caractères.
      • Length (Longueur) : c’est propriété n’est disponible qu’avec les champs de chaîne. Elle indique la longueur maximale, en caractères, qu’un champ de chaîne peut stocker. La longueur est requise pour le type de champ Chaîne. La valeur par défaut est de 256 caractères.

    4. Vous pouvez définir une valeur par défaut qui sera ajoutée au champ dans toutes les nouvelles entités. Aucune ligne existante de la table ne possédera cette valeur par défaut lorsque le champ est ajouté.
  5. Si la couche d'entités hébergées ne contient pas de données, vous pouvez désélectionner Allow Null Values (Autoriser les valeurs nulles) pour vous assurer que les éditeurs renseignent toujours le nouveau champ lorsqu’ils ajoutent des entités ou qu’ils mettent à jour des attributs.

    Cette option n’est pas disponible si la couche contient des données et le nouveau champ accepte les valeurs nulles.

  6. Cliquez sur Ajouter un nouveau champ.

Ajouter des champs à partir de la vue Champs

Procédez comme suit pour ajouter un champ à une table attributaire à partir de la vue Fields (Champs) :

  1. Sur la page d’élément de la couche, cliquez sur l’onglet Data (Données) pour afficher la table.
  2. Cliquez sur Fields (Champs).
  3. Si votre couche d’entités hébergée contient plusieurs sous-couches, choisissez celle que vous désirez modifier dans le menu déroulant Layer (Couche).
  4. Cliquez sur Add (Ajouter) et définissez les paramètres suivants :
    1. Field Name (Nom de champ) : les noms des champs ne doivent pas contenir de caractères spéciaux, tels que les espaces, traits d’union, parenthèses, crochets ou caractères comme $, % et #. Évitez d'utiliser des noms de champs contenant des mots-clés qui sont généralement considérés comme réservés aux bases de données, tels que CHARACTER ou DATE. Si vous tentez d’ajouter un nom de champ contenant des caractères spéciaux ou un mot-clé réservé pour une base de données, un message d’erreur apparaît.
    2. Display Name (Nom complet) : autre nom ou alias d’un champ, qui est plus descriptif et plus facile à retenir que le nom. L'alias peut contenir des caractères spéciaux et des mots-clés réservés pour les bases de données.
    3. Type : choisissez l’un des types suivants pour les données à stocker dans le champ :

      • Date : date et heure. Voir Utiliser les champs de date.
        Remarque :

        Bien que ArcGIS Online stocke toutes les valeurs de date en UTC, vous consultez et modifiez généralement les dates dans votre fuseau horaire local car la plupart des applications effectuent une conversion automatique vers et depuis l’UTC. Vous devez toutefois spécifier le fuseau horaire approprié lorsque vous chargez vos données (par exemple en tant que fichiers CSV ou fichiers de formes). Sinon, le système suppose que les données sont en UTC.

      • Double : nombres comprenant des décimales.
      • Integer (Entier) : nombres entiers compris entre -2 147 483 648 et 2 147 483 647 (entier long).
      • String (Chaîne) : séquence quelconque de caractères.
      • Length (Longueur) : c’est propriété n’est disponible qu’avec les champs de chaîne. Elle indique la longueur maximale, en caractères, qu’un champ de chaîne peut stocker. La longueur est requise pour le type de champ Chaîne. La valeur par défaut est de 256 caractères.

    4. Vous pouvez définir une valeur par défaut qui sera ajoutée au champ dans toutes les nouvelles entités. Aucune ligne existante de la table ne possédera cette valeur par défaut lorsque le champ est ajouté.
  5. Si la couche d'entités hébergées ne contient pas de données, vous pouvez désélectionner Allow Null Values (Autoriser les valeurs nulles) pour vous assurer que les éditeurs renseignent toujours le nouveau champ lorsqu’ils ajoutent des entités ou qu’ils mettent à jour des attributs.

    Cette option n’est pas disponible si la couche contient des données et le nouveau champ accepte les valeurs nulles.

  6. Cliquez sur Ajouter un nouveau champ.

Supprimer un champ

Soyez prudent lorsque vous supprimez des champs car, une fois un champ supprimé, les données qu’il contient ne peuvent pas être restaurées. De plus, les cartes qui utilisent le champ pour les filtres ou pour appliquer des styles perdront le filtre ou le style lorsque vous supprimez le champ de la couche.

Vous ne pouvez pas supprimer de champs système tels que OBJECTID, CREATIONDATE, CREATOR, EDITDATE et EDITOR ni de champs utilisés pour les styles, le curseur temporel, le filtre, les étiquettes, la recherche ou le suivi de l’éditeur. Toutefois, n’oubliez pas que les cartes peuvent utiliser des champs pour les styles et les filtres qui sont différents des champs que vous avez configurés sur la couche, et que l’option Delete (Supprimer) est disponible pour ces champs. Soyez prudent lorsque vous supprimez des champs susceptibles d’être utilisés pour les styles et les filtres dans les cartes.

Lorsque vous ouvrez la page de détails d’une couche d’entités hébergée, vous pouvez supprimer un champ à partir de la vue Table ou Fields (Champs) de l’onglet Data (Données).

Supprimer un champ de la vue Table.

Procédez comme suit pour supprimer un champ à partir d’une table attributaire à l’aide de la vue Table :

  1. Sur la page d’élément de la couche, cliquez sur l’onglet Data (Données) pour afficher la table.
    Remarque :

    Vous pouvez aussi effectuer ces étapes à partir du tableau dans Map Viewer.

  2. Si votre couche d’entités hébergée contient plusieurs sous-couches, choisissez celle que vous désirez modifier dans le menu déroulant Layer (Couche).
  3. Cliquez sur la colonne contenant le champ à supprimer.
  4. Cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression du champ.

Supprimer un champ de la vue Champs

Procédez comme suit pour supprimer un champ à partir d’une table attributaire à l’aide de la vue Fields (Champ) :

  1. Sur la page d’élément de la couche, cliquez sur l’onglet Data (Données) pour afficher la table.
  2. Si votre couche d’entités hébergée contient plusieurs sous-couches, choisissez celle que vous désirez modifier dans le menu déroulant Layer (Couche).
  3. Cochez la case correspondant au champ à supprimer.
  4. Cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression du champ.

    Si le bouton Delete (Supprimer) n’est pas présent, un ou plusieurs champs sélectionnés ne peuvent pas être supprimés.

Restrictions liées à l’ajout ou à la suppression de champs

Tenez compte des points suivants lorsque vous ajoutez ou supprimez des champs :

  • Vous ne pouvez pas ajouter ou supprimer des champs dans des copies de couches d’entités hébergées, des couches d’entités hébergées associées à des couches de tuiles ou des vues créées à partir de couches d’entités hébergées.
  • Lorsque vous ajoutez un champ à une couche d’entités hébergée dotée de vues dépendantes, vous devez mettre à jour la définition de chaque vue dans laquelle vous souhaitez que ce nouveau champ soit affiché.
  • Les champs ajoutés et supprimés ne sont pas propagés depuis la couche d’entités hébergées ou la vue vers les couches de scènes hébergées dépendantes.