Skip To Content

Gérer les modèles d'entité

Lorsque vous exposez un jeu de données pour l'édition Web, vous l'ouvrez à des utilisateurs qui peuvent découvrir le SIG ou qui peuvent utiliser différents périphériques d'une manière non appropriée aux longues sessions d'édition d'attributs. Vous pouvez leur faciliter la tâche et préserver l'intégrité de vos données en préparant soigneusement les modèles d'entités.

Les modèles d'entités définissent les catégories d'éléments que les éditeurs sont autorisés à ajouter à une couche d'entités, en fonction de combinaisons spécifiques d'attributs. Par exemple, des modèles d'entités destinés à une couche d'entités écoles peut permettre aux éditeurs de choisir si une nouvelle entité doit être classée comme école élémentaire, école primaire ou école secondaire. L'administrateur de la couche d'entités peut prédéfinir l'attribut du type d'école pour ces trois options. Ceci permet de s'assurer que les éditeurs n'entrent pas de valeurs incorrectes pour cet attribut important.

Si vous utilisez une symbologie unique, vous pouvez définir des sous-types dans les types d'entités, qui sont des modèles supplémentaires reposant sur d'autres attributs d'entités. Par exemple, vous pouvez définir les types de canalisations disponibles en fonction du diamètre des canalisations et des matériaux qui les composent. Les modèles d'entités bien définis aident vos éditeurs à ajouter uniquement les types d'entités autorisés. Ils vous permettent de fournir un ensemble de types d'entités valides et pertinents que les éditeurs peuvent créer et modifier.

Si toutes les entités de votre couche présentent des caractéristiques similaires et ne peuvent pas être facilement placées dans des catégories nominales ou ordinales, vous n'êtes pas obligé d'utiliser des modèles. Si par exemple vous numérisez des contours de polygones de zones d'étude à nom unique, les modèles peuvent ne pas être nécessaires. En revanche, si chaque zone d'étude est destinée à être placée dans une catégorie de priorité, les modèles peuvent se révéler utiles.

Vous pouvez définir des modèles d’entités dans ArcGIS Pro, ArcMap ou Map Viewer.

Créer des modèles d’entités dans ArcGIS Pro

Si vous publiez une couche d’entités hébergée à partir d’un projet dans ArcGIS Pro, définissez un modèle d’entité dans le projet. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Créer un modèle d’entité de l’aide de ArcGIS Pro. Les modèles d'entités sont conservés lorsque vous publiez la couche d'entités et autorisez les mises à jour. Toute personne mettant à jour la couche d’entités hébergée peut utiliser les modèles d’entités que vous aviez initialement définis avec ArcGIS Pro.

Créer des modèles d’entités dans ArcMap

Si votre couche d'entités hébergée provient d'un document ArcMap, vous pouvez utiliser ArcMap pour définir un modèle d'entités. Ce processus est décrit dans la section Mise à jour de l'aide ArcMap, sous Utilisation des modèles d'entités. Les modèles d'entités sont conservés lorsque vous publiez la couche d'entités dans ArcGIS Online et autorisez les mises à jour. Les éditeurs peuvent utiliser les modèles d’entités que vous aviez initialement définis avec ArcMap.

Créer des modèles d’entités dans Map Viewer

Vous pouvez également définir des modèles d’entités dans Map Viewer. Ceci est particulièrement utile si vous publiez votre couche d’entités à partir de ArcGIS Online sans aucune information de modèle associée.

Les étapes suivantes expliquent comment créer ou modifier des modèles d'entités pour une couche d'entités hébergée.

  1. Activez les mises à jour sur la couche d'entités hébergée et réglez les paramètres de mise à jour pour vous assurer que les éditeurs sont autorisés à ajouter des entités.
  2. Sur la page des détails des éléments de la couche d'entités, cliquez sur le lien Ouvrir dans la visionneuse de carte et cliquez sur Ajouter la couche à la nouvelle carte.

    La couche d'entités s'ouvre dans une nouvelle carte.

  3. Configurez la symbologie de vos couches, telle que vous souhaitez qu'elles apparaissent dans le modèle. Dans la plupart des cas, ceci implique la configuration de symboles uniques en fonction d'un champ de vos données. Les valeurs de ce champ définissent les types d'entités disponibles pour les éditeurs.
  4. Cliquez sur Modifier. Les modèles par défaut pour la couche d'entités apparaissent à gauche de la carte.
  5. Cliquez sur Organiser.

    Le bouton n'est visible que si vous êtes le propriétaire de la couche d'entités ou un administrateur dans votre organisation.

  6. Dans la liste déroulante, cliquez sur le nom de la couche qui possède les types d'entités que vous souhaitez gérer.

    La liste des types d'entités et de leurs modèles apparaît. Vous pouvez cliquer sur la petite flèche située à droite du nom d'un modèle pour réorganiser la position du modèle dans la liste ou définir les propriétés du modèle. La propriété la plus importante que vous allez mettre à jour est l'ensemble des valeurs de champs qui sont associées au modèle.

    Chaque type d'entité peut comporter plusieurs modèles qui prédéfinissent davantage les attributs de l'entité. Dans l'exemple suivant, chaque type d'école comporte deux modèles : un pour une école publique et un autre pour une école privée. Ceci se traduit en un plus grand nombre de choix d'entités dans l'environnement de mise à jour.

    Pour ajouter un nouveau modèle, vous pouvez cliquer sur la flèche à droite du nom d'un type d'entité, puis sur Nouveau modèle. Cette opération permet d'ajouter un nouveau modèle sous le type d'entité. Vous devez spécifier les propriétés du nouveau modèle. Vous pouvez, par exemple, cliquer sur la flèche en regard des lycées, cliquer sur Nouveau modèle, nommer le modèle Lycée à charte et fournir toutes les autres propriétés appropriées pour ce nouveau modèle.

    Pour ajouter un nouveau modèle, vous pouvez également cliquer sur la flèche à droite d'un modèle existant, puis sur Copier. Cette opération permet également d'ajouter un nouveau modèle sous le type d'entité, mais le nouveau modèle possède les mêmes propriétés que le modèle que vous avez copié. Ceci est utile si la plupart des propriétés du nouveau modèle sont identiques à celle du modèle que vous avez copié.

  7. Pour ajouter un nouveau type d'entité, cliquez sur le bouton Ajouter un nouveau type d'entité.

    L'opération la plus importante que vous allez réaliser dans cette fenêtre contextuelle est le paramétrage de la valeur attributaire qui définit ce type d'entité. Par exemple, si vous souhaitez ajouter un type d'entité pour d'autres choix d'écoles et que vos données ont un champ Type, vous pouvez définir un modèle pour le cas où le champ Type est égal à Autre choix.

    Vous pouvez uniquement ajouter un nouveau type d'entité si vous utilisez une symbologie unique.

  8. Cliquez sur Enregistrer les modifications lorsque vous avez fini de mettre à jour les types d'entités et les modèles. Vos modifications sont enregistrées dans votre couche d'entités hébergée.

    Les modifications apparaîtront la prochaine fois que vous mettrez à jour les entités dans Map Viewer ou dans tout autre client prenant en charge la mise à jour des couches d'entités.

Considérations à prendre en compte pour les modèles d'entités

  • Si vous modifiez le style de la couche pour utiliser des symboles uniques au lieu d'une couleur ou d'une taille, les types et modèles sont automatiquement mis à jour après un message d'avertissement. Les types d'entités et les modèles d'entités sont également mis à jour si vous modifiez le champ d'un moteur de rendu à valeur unique.
  • Si seuls les modèles d'entités par défaut existent, le nom du modèle d'entités est le même que le nom du type d'entité. Vous pouvez changer le nom du modèle en actualisant ses propriétés.
  • Si votre couche d'entités hébergée comporte un seul symbole ou moteur de rendu par interruptions de classe, le service utilise uniquement les modèles d'entités, et non les types d'entités. Vous pouvez modifier le modèle par défaut et en ajouter d'autres.
  • Vous pouvez supprimer tous les modèles d'entités d'un type d'entité, mais dans ce cas les éditeurs ne peuvent pas ajouter d'entités à la carte. Il existe des manières plus efficaces de limiter les mises à jour, comme cela est décrit dans la rubrique Gérer les couches d'entités hébergées.