Créer des formulaires pour mettre à jour les attributs (Map Viewer)

Si votre carte contient des couches d’entités modifiables (couches d’entités hébergées, vues de couches d’entités hébergées, couches tabulaires hébergées ou couches d’entités ArcGIS Server), vous pouvez définir des formulaires dont se serviront les éditeurs pour mettre à jour les valeurs de champ des couches d’entités dans la carte Web. Vous pouvez définir un formulaire pour chaque couche d’entités modifiable de la carte, ou uniquement pour les couches que les utilisateurs de la carte seront amenés à mettre à jour.

Lorsque vous créez un formulaire, vous spécifiez les éléments qu’il contient ainsi que leur apparence. Avoir un formulaire à disposition aide les éditeurs à accéder aux champs appropriés et aux valeurs attributaires autorisées pour chaque champ modifiable.

Le formulaire est enregistré dans le cadre de la carte. Lorsque vous partagez la carte, d’autres utilisateurs peuvent utiliser les formulaires que vous définissez pour mettre à jour les couches d’entités ou les couches tabulaires dans la carte.

Remarque :

Vous pouvez actuellement configurer des formulaires dans Map Viewer dans ArcGIS Online et dans l’application Web ArcGIS Field Maps.

Vous pouvez utiliser des formulaires pour mettre à jour des couches d’entités dans Map Viewer dans ArcGIS Online et ArcGIS Enterprise et dans l’application mobile ArcGIS Field Maps.

Avant de créer un formulaire

Avant de créer un formulaire pour une couche d’entités dans votre carte, familiarisez-vous avec le contenu de la couche et les paramètres de champ. Le contenu d’un champ a un impact sur le fait de créer ou non des groupes d’éléments pour des champs. Les paramètres qui sont appliqués à un champ, par exemple si les valeurs nulles sont autorisées, si une valeur par défaut est définie et si le propriétaire de la couche a défini des listes pour le champ, ont un impact sur la façon dont vous mettez en forme les éléments de champ dans le formulaire.

Créer un formulaire

Vous pouvez créer un formulaire en entrée pour chaque couche d’entités modifiable dans la carte. Vous définissez les champs (éléments) qui apparaissent dans le formulaire et leur positionnement.

Lorsqu’un éditeur sélectionne une entité dans une couche d’entités modifiable, le formulaire apparaît afin que l’éditeur puisse entrer des valeurs attributaires pour cette couche.

Procédez comme suit pour créer un formulaire pour une couche d’entités modifiable :

  1. Vérifiez que vous êtes connecté et que vous détenez les privilèges nécessaires pour créer du contenu.
  2. Dans la barre d’outils Contents (Contenu) (sombre), cliquez sur Layers (Couches) pour ouvrir la fenêtre Layers (Couches).
  3. Ajoutez une couche d’entités modifiable à la carte.
  4. Une fois la couche d’entités modifiable sélectionnée, cliquez sur More (Plus) dans la barre d’outils Settings (Paramètres) (aux couleurs claires) et sur Forms (Formulaires) Formulaires.

    La fenêtre Configure form (Configurer le formulaire) apparaît.

  5. Utilisez les options suivantes seules ou associées pour ajouter des éléments au formulaire.

    Les éléments de formulaire sont des groupements de champs et les champs en entrée qui apparaissent dans le formulaire. Les éléments de champ reposent sur des champs existants dans la couche d’entités.

    • Convertir la fenêtre contextuelle existante : si vous avez configuré des fenêtres contextuelles pour la couche d’entités, vous pouvez utiliser leur configuration comme point de départ pour configurer le formulaire.
    • Ajouter des champs : choisissez les champs de la couche à ajouter au formulaire. Lorsqu’un champ est ajouté au canevas de formulaire, il devient un élément de formulaire.
    • Créer des groupes d’éléments : vous pouvez créer des éléments de groupe développables et réductibles pour conserver les informations logiquement associées ensemble dans le formulaire.
  6. Après avoir ajouté des champs et des groupes en tant qu’éléments dans le canevas de formulaire, mettez en forme chaque élément.
  7. Vous pouvez également définir des expressions Arcade ou SQL qui définissent à quel moment un élément doit ou ne doit pas apparaître dans le formulaire.
  8. Lorsque vous avez terminé d’ajouter, de mettre en forme et de configurer des expressions conditionnelles pour les éléments du formulaire, cliquez sur OK pour créer le formulaire.
  9. Enregistrez la carte.

    Remarque :

    Si vous fermez la carte sans l’enregistrer, vous perdez le formulaire.

Si vous devez modifier le formulaire après l’avoir créé, répétez la procédure ci-dessus. Veillez à enregistrer la carte une fois le formulaire mis à jour.

Convertir la fenêtre contextuelle existante

Si la couche d’entités comporte des fenêtres contextuelles configurées, cliquez sur Convert pop-up (Convertir une fenêtre contextuelle) pour ajouter des champs de la fenêtre contextuelle dans le canevas de formulaire.

Les champs qui ne font pas partie de la configuration de la fenêtre contextuelle s’affichent dans la liste Fields (Champs) du Form builder (Générateur de formulaires). Vous pouvez les faire glisser dans le canevas de formulaire pour les ajouter en tant qu’éléments dans le formulaire, comme décrit dans la section suivante.

Après avoir ajouté des champs en tant qu’éléments dans le formulaire, vous pouvez créer des groupes pour agréger des champs associés ou passer à la mise en forme des éléments de champ.

Remarque :

Les champs contenant des métadonnées GPS très précises peuvent uniquement s’afficher dans le formulaire s’ils sont importés depuis une fenêtre contextuelle existante. Comme ces champs doivent être renseignés à partir d’appareils GPS uniquement, désactivez la mise à jour pour les éléments de formulaire correspondants.

Ajouter des champs

Choisissez les champs de la couche à présenter aux éditeurs comme éléments de formulaire. Dans la plupart des cas, vous ajoutez des champs qui serviront aux éditeurs pour mettre à jour des valeurs.

Par exemple, si la couche d’entités contient les champs suivants—Nom du site, Type de site, État de la construction, Aménagement du paysage, Date de mise à jour, Nom de l’éditeur, Date de création, Nom de l’auteur, ID et Forme—vous pouvez intégrer uniquement les champs Nom du site, Type de site, État de la construction et Aménagement du paysage dans le formulaire car les champs Date de mise à jour, Nom de l’éditeur, Date de création, Nom de l’auteur et ID sont automatiquement renseignés, et le champ Forme est renseigné lorsque les éditeurs ajoutent une entité dans la couche.

Vous pouvez également ajouter des champs pour référence et désactiver la mise à jour sur l’élément de formulaire. Dans l’exemple précédent, vous pouvez inclure le champ Date de mise à jour comme élément non modifiable du formulaire afin que les éditeurs puissent voir la date de la dernière modification de l’entité.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes pour ajouter des champs en tant qu’éléments dans le formulaire :
    • Ajouter tous les champs au formulaire : cliquez sur Add all (Tout ajouter) dans la liste Fields (Champs) pour inclure tous les champs de la couche dans le formulaire. Lorsque la couche comporte un grand nombre de champs modifiables, il est plus rapide d’ajouter tous les champs et de supprimer un ou deux champs système ou non modifiables que d’ajouter les champs un par un.
    • Ajouter une sélection de champs au formulaire : pour inclure une sélection de champs spécifique dans le formulaire, appuyez sur la touche Ctrl, cliquez sur les champs à inclure, puis faites-les glisser dans le canevas du formulaire.
    • Ajouter les champs un par un : pour ajouter un seul champ à la fois au formulaire, double-cliquez dessus ou faites-le glisser dans le canevas du formulaire.

    Conseil :

    Si la couche ou la table contient de nombreux champs, vous pouvez chercher un champ spécifique à l’aide de la barre de recherche Find Fields (Chercher des champs) dans la liste Fields (Champs).

  2. Après avoir ajouté des champs en tant qu’éléments dans le formulaire, vous pouvez créer des groupes (comme décrit dans la prochaine section) ou passer à la mise en forme des éléments de champ.

Créer des groupes d’éléments

Pour regrouper des champs associés dans le même emplacement physique sur le formulaire, créez un élément de groupe. Le regroupement d’éléments est similaire à l’insertion de questions dans la même section sur un formulaire papier. Les groupes des formulaires numériques ont l’avantage de pouvoir être contractés de façon à afficher uniquement l’en-tête de groupe jusqu’à ce que l’utilisateur du formulaire le développe.

Par exemple, sur un formulaire visant à actualiser le contenu d’une couche d’entités de sentiers, créez un groupe pour tous les champs associés aux propriétés des sentiers, telles que le nom du sentier, son type et sa difficulté. Vous pouvez créer un groupe distinct pour les champs qui contiennent des informations sur la maintenance des sentiers, par exemple le nom de l’équipe de maintenance, la date de la dernière maintenance et la description de la maintenance opérée. Si vous choisissez d’ouvrir le formulaire avec les groupes réduits, les éditeurs voient uniquement les noms des deux groupes jusqu’à ce qu’ils les développent.

Procédez comme suit pour regrouper les éléments associés sur le formulaire dans une section réductible :

  1. Faites glisser l’élément Group (Groupe) de la liste Form Elements (Éléments de formulaire) vers le canevas de formulaire.

    Un élément de formulaire est ajouté au canevas de formulaire.

  2. Faites glisser les champs associés dans le groupe.

    Vous pouvez faire glisser les champs de la liste Fields (Champs) dans le volet Form builder (Générateur de formulaires) ou depuis le canevas de formulaire.

  3. Sélectionnez l’élément de groupe pour mettre à jour ses propriétés.

    Dans la fenêtre Properties (Propriétés) qui s’affiche, vous pouvez mettre à jour les informations suivantes :

    • Display name (Nom d’affichage) : attribuez un nom décrivant les champs contenus dans le groupe. Cela s’apparente à un en-tête de section sur un formulaire papier. Cette valeur est requise.
    • Description - Saisissez une description du groupe.
    • Initial state (État initial) : par défaut, les groupes sont développés à l’ouverture du formulaire, ce qui signifie que tous les champs sont visibles automatiquement. Décochez la case Expanded (Développé) si vous voulez que l’état initial du groupe soit contracté. Les utilisateurs du formulaire cliqueront sur le groupe pour le développer et voir les champs qu’il renferme.
    • Conditional visibility (Visibilité conditionnelle) : ajoutez une expression attributaire SQL ou Arcade pour appliquer des règles qui déterminent les conditions d’affichage du groupe dans le formulaire. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Configurer la visibilité conditionnelle.

Conseil :

Vous pouvez supprimer tous les éléments de formulaire d’un groupe en sélectionnant Ungroup (Dissocier) dans la barre d’outils des groupes. Vous pouvez supprimer plusieurs éléments du groupe en appuyant sur la touche Ctrl, en sélectionnant chacun des éléments à supprimer, puis en les faisant glisser hors du groupe.

Appliquer une mise en forme aux éléments de formulaire

Lorsque vous sélectionnez un élément de formulaire sur le canevas de formulaire, la fenêtre Properties (Propriétés) s’ouvre.

La section précédente a expliqué la configuration des propriétés des éléments de groupe.

Pour les éléments de champ, la section Formatting (Mise en forme) de la fenêtre Properties (Propriétés) affiche les propriétés que vous pouvez définir pour l’élément du formulaire et celles qui sont héritées de la couche et qui ne peuvent pas être modifiées pour le formulaire. Les sections suivantes décrivent les propriétés que vous pouvez définir pour les éléments de champ du formulaire.

Définir un nom d’affichage

Chaque élément de formulaire nécessite une valeur pour le paramètre Display name (Nom d’affichage). Le nom d’affichage est l’étiquette qui accompagne l’élément sur le formulaire.

Pour les champs, le nom d’affichage par défaut est le nom de champ. Acceptez le nom par défaut ou saisissez un nom d’affichage plus convivial ou descriptif pour chaque champ.

Mettre en forme les éléments de texte

Si un élément de formulaire fait référence à un champ de chaîne, procédez comme suit pour mettre en forme l’élément :

  1. Sélectionnez un élément de formulaire textuel pour ouvrir la fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options.
    • Barcode (Code à barres) : peut uniquement servir dans les applications dotées d’un lecteur de codes à barres. Si vous choisissez ce type d’entrée, l’élément redevient une seule ligne de texte dans les applications qui ne peuvent pas lire les codes à barres en entrée, comme Map Viewer.
    • Text - Single line (Texte - Uniligne) : le champ en entrée dans le formulaire affichera une seule ligne de texte.
    • Text - Multiline (Texte - multiligne) : le champ en entrée dans le formulaire aura une hauteur de plusieurs lignes. Utilisez ce type d’entrée pour les champs de texte avec une longueur maximale élevée pour que les éditeurs voient tout le texte du champ.
  3. Pour afficher un texte dans le champ qui invite l’éditeur à entrer la valeur appropriée, saisissez ce texte dans le champ Placeholder (Emplacement réservé).

    Vous pouvez par exemple saisir Type the applicant’s first name (Saisir le prénom du demandeur) comme texte d’emplacement réservé pour un champ qui stocke le prénom de la personne qui demande un prêt.

    Le texte d’emplacement réservé apparaît à l’intérieur de l’élément de champ en entrée et est remplacé par le texte que l’éditeur fournit.

    Vous ne pouvez pas configurer un texte d’emplacement réservé pour un champ où une valeur par défaut est définie.

  4. Dans le champ Description, saisissez un texte qui explique ce que les valeurs du champ représentent.

    La description apparaît au-dessous de l’élément sur le formulaire.

  5. Définissez les valeurs Min. length (Longueur min.) (longueur minimale des caractères) et Max. length (Longueur max.) (longueur maximale des caractères) pour l’élément.

    Il arrive parfois qu’une couche d’entités soit publiée avec une taille de champ de texte par défaut au lieu d’une longueur plus logique pour le champ. Par exemple, un champ qui ne peut recevoir qu’un nombre limité de valeurs (oui, non ou inconnu) peut avoir une longueur de 256 caractères dans la couche d’entités. Mais vous pouvez définir un nombre minimal et maximal de 1 si vous voulez que les éditeurs entrent uniquement o, n, ou i lorsqu’ils mettent à jour les valeurs dans le champ.

    Vous ne pouvez pas configurer une longueur de caractères maximale qui est supérieure à la longueur de champ.

  6. Utilisez le menu déroulant Required (Obligatoire) pour définir si le renseignement du champ est obligatoire.

    Pour plus d’informations, voir Définir les éléments comme étant obligatoires.

  7. Pour empêcher l’utilisation du formulaire aux éditeurs et la mise à jour des valeurs dans ce champ, désactivez la case Allow editing (Autoriser les modifications).

    Par exemple, vous pouvez inclure un champ à titre de référence uniquement et ne souhaitez pas que les éditeurs modifient les valeurs du champ.

Mettre en forme les éléments de date

Vous pouvez configurer des éléments de date pour utiliser un sélecteur de date ou un sélecteur de date et d’heure. Vous pouvez également définir une plage de valeurs de dates acceptables en spécifiant des dates de début et de fin.

Procédez comme suit pour mettre en forme des éléments faisant référence à des champs de date :

  1. Sélectionnez l’élément de formulaire d’une date pour ouvrir sa fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options.
    • Date : permet à l’éditeur de fournir une date.
    • Date and time (Date et heure) : permet à l’éditeur de fournir une date et une heure.
  3. Dans le champ Description, saisissez un texte qui explique ce que les valeurs du champ représentent.

    La description apparaît au-dessous de l’élément sur le formulaire.

  4. Pour les éléments de date, vous pouvez aussi définir des valeurs pour les paramètres Start date (Date de début) et End date (Date de fin) afin de limiter la plage de dates que les éditeurs peuvent utiliser.

    Par exemple, pour un champ de date dans une nouvelle couche qui enregistre les inspections à terminer au cours du premier trimestre de l’année, définissez la date de début sur le premier jour de l’année et la date de fin sur le 31 mars de l’année concernée.

  5. Pour les éléments de date et d’heure, vous pouvez également définir les valeurs des paramètres Start time (Heure de début) et End time (Heure de fin).

    Par exemple, pour les formulaires utilisés au cours des heures ouvrables uniquement, vous pouvez limiter les heures de début et de fin afin qu’elles ne tombent pas en dehors des heures ouvrables.

  6. Utilisez le menu déroulant Required (Obligatoire) pour définir si le renseignement du champ est obligatoire.

    Pour plus d’informations, voir Définir les éléments comme étant obligatoires.

  7. Pour empêcher l’utilisation du formulaire aux éditeurs et la mise à jour des valeurs dans ce champ, désactivez la case Allow editing (Autoriser les modifications).

    Par exemple, vous pouvez inclure un champ à titre de référence uniquement et ne souhaitez pas que les éditeurs modifient les valeurs du champ.

Mettre en forme les éléments numériques

Si l’élément utilise un champ de couche d’entités qui est de type de données double ou entier, procédez comme suit pour mettre en forme l’élément de formulaire :

  1. Sélectionnez un élément de formulaire textuel pour ouvrir la fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options.
    • Barcode (Code à barres) : peut uniquement servir dans les applications dotées d’un lecteur de codes à barres. Si vous choisissez ce type d’entrée, l’élément redevient le type d’entrée par défaut dans les applications qui ne peuvent pas lire les codes à barres en entrée, comme Map Viewer.
    • Number - Double (Nombre - Double) : si le champ dans la couche est défini comme double, que l’application où la carte sera utilisée pour la mise à jour n’accepte pas un code à barres en entrée et que les éditeurs doivent saisir des nombres décimaux, choisissez Number - Double (Nombre - Double).
    • Number - Integer (Nombre - Entier) : si le champ dans la couche est défini comme entier ou double, que l’application où la carte sera utilisée pour la mise à jour n’accepte pas un code à barres en entrée et que les éditeurs ne doivent pas saisir de nombres décimaux, choisissez Number - Integer (Nombre - Entier).
  3. Pour afficher un texte dans le champ qui invite l’éditeur à entrer la valeur appropriée, saisissez ce texte dans le champ Placeholder (Emplacement réservé).

    Vous pouvez par exemple saisir Type the applicant’s first name (Saisir le prénom du demandeur) comme texte d’emplacement réservé pour un champ qui stocke le prénom de la personne qui demande un prêt.

    Le texte d’emplacement réservé apparaît à l’intérieur de l’élément de champ en entrée et est remplacé par le texte que l’éditeur fournit.

    Vous ne pouvez pas configurer un texte d’emplacement réservé pour un champ où une valeur par défaut est définie.

  4. Dans le champ Description, saisissez un texte qui explique ce que les valeurs du champ représentent.

    La description apparaît au-dessous de l’élément sur le formulaire.

  5. Utilisez le menu déroulant Required (Obligatoire) pour définir si le renseignement du champ est obligatoire.

    Pour plus d’informations, voir Définir les éléments comme étant obligatoires.

  6. Pour empêcher l’utilisation du formulaire aux éditeurs et la mise à jour des valeurs dans ce champ, désactivez la case Allow editing (Autoriser les modifications).

    Par exemple, vous pouvez inclure un champ à titre de référence uniquement et ne souhaitez pas que les éditeurs modifient les valeurs du champ.

Mettre en forme un élément qui contient une liste de trois valeurs ou plus

Si le champ dans la couche d’entités comporte une liste définie qui contient trois valeurs ou plus, vous pouvez configurer l’élément de formulaire pour qu’il s’affiche sous forme de liste déroulante ou de cases d’option.

  1. Sélectionnez un élément de formulaire faisant référence à un champ avec une liste de valeurs définie pour ouvrir sa fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options suivantes :
    • Combobox (Liste déroulante) : les utilisateurs du formulaire choisissent une valeur parmi la liste des options disponibles.
    • Radio buttons (Cases d’option) : toutes les options s’affichent dans le formulaire avec des cases d’option en regard. Les utilisateurs du formulaire cliquent sur la case d’option appropriée.

    Si la liste comporte de nombreuses valeurs (par exemple, sept valeurs ou plus), une liste déroulante permet d’économiser de la place dans le formulaire.

  3. Dans le champ Description, saisissez un texte qui explique ce que les valeurs du champ représentent.

    La description apparaît au-dessous de l’élément sur le formulaire.

  4. Utilisez le menu déroulant Required (Obligatoire) pour définir si le renseignement du champ est obligatoire.

    Pour plus d’informations, voir Définir les éléments comme étant obligatoires.

  5. Pour empêcher l’utilisation du formulaire aux éditeurs et la mise à jour des valeurs dans ce champ, désactivez la case Allow editing (Autoriser les modifications).

    Si l’élément de formulaire n’est pas modifiable, le paramètre de case d’option ou d’option de liste dans le formulaire montre la valeur existante de l’attribut. Si vous ajoutez une entité, aucune valeur n’apparaît pour les éléments de liste déroulante ou case d’option sauf si une valeur par défaut est définie pour le champ.

Mettre en forme les éléments avec deux valeurs possibles

Si le champ dans la couche d’entités comporte une liste définie qui contient seulement deux valeurs possibles et que le champ a une valeur par défaut définie dans la couche, vous pouvez faire en sorte que cet élément apparaisse sous forme de bouton bascule dans le formulaire, ou sous forme de liste déroulante ou de cases d’option.

Si le champ dans la couche n’a pas de valeur par défaut définie, vous pouvez configurer l’élément pour qu’il s’affiche sous forme de liste déroulante ou de cases d’option dans le formulaire.

  1. Sélectionnez un élément de formulaire faisant référence à un champ avec une liste de deux valeurs définies et une valeur par défaut définie pour ouvrir sa fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) pour sélectionner le mode de présentation de l’élément :
    • Combobox (Liste déroulante) : les utilisateurs du formulaire choisissent l’une des valeurs dans une liste déroulante.
    • Radio buttons (Cases d’option) : les deux options s’affichent dans le formulaire avec des cases d’option en regard. Les utilisateurs du formulaire cliquent sur la case d’option appropriée.
    • Switch (Bascule) : les utilisateurs du formulaire active ou désactive un bouton bascule.

      Vous pouvez changer la valeur qui équivaut à un commutateur activé en cliquant sur le bouton Switch order of values (Ordre des valeurs du bouton bascule) en regard des valeurs de bascule.

      Si le champ n’a pas de valeur par défaut définie et que vous sélectionnez Switch (Bascule) comme type d’entrée, l’élément s’affiche sous forme de liste déroulante dans le formulaire.

  3. Dans le champ Description, saisissez un texte qui explique ce que les valeurs du champ représentent.

    La description apparaît au-dessous de l’élément sur le formulaire.

  4. Utilisez le menu déroulant Required (Obligatoire) pour définir si le renseignement du champ est obligatoire.

    Pour plus d’informations, voir Définir les éléments comme étant obligatoires.

  5. Pour empêcher l’utilisation du formulaire aux éditeurs et la mise à jour des valeurs dans ce champ, désactivez la case Allow editing (Autoriser les modifications).

    Si l’élément de formulaire n’est pas modifiable, le paramètre de case d’option, d’option de liste ou de bouton bascule dans le formulaire montre la valeur existante de l’attribut. Si vous ajoutez une entité, aucune valeur n’apparaît pour les éléments de liste déroulante ou case d’option. Pour les éléments de bascule, le paramètre par défaut s’affiche dans le formulaire.

Définir les éléments comme étant obligatoires

Pour forcer la saisie de données pour un champ, vous pouvez rendre une entrée obligatoire dans des éléments de formulaire. Par exemple, si une date d’envoi doit être indiquée pour toutes les applications, rendez la date d’envoi obligatoire.

Lorsque les éditeurs utilisent le formulaire, ils voient un astérisque en regard des champs qui exigent une entrée et ils ne peuvent pas enregistrer leurs mises à jour tant qu’une valeur n’est pas fournie.

  1. Cliquez sur l’élément de formulaire d’un champ pour ouvrir sa fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Cliquez sur le menu déroulant Required (Obligatoire) et sélectionnez l’une des options suivantes :
    • No (Non) : sélectionnez cette option lorsque l’élément de formulaire n’a pas besoin d’être mis à jour avec ce formulaire et lorsque le champ dans la couche d’entités est facultatif lorsque d’autres applications ajoutent ou mettent à jour des données.
    • Yes, do not allow null values (Oui, ne pas autoriser les valeurs nulles) : sélectionnez cette option lorsque les éditeurs doivent fournir une entrée pour l’élément de champ et lorsque le champ dans la couche d’entités est configuré comme un champ qui n’accepte pas les valeurs nulles.
    • Yes, allow null values (Oui, autoriser les valeurs nulles) : sélectionnez cette option lorsque les éditeurs doivent fournir une entrée pour l’élément de champ, mais que le champ dans la couche d’entités accepte pas les valeurs nulles.

Configurer la visibilité conditionnelle

Vous pouvez afficher ou masquer conditionnellement des éléments de formulaire en fonction des valeurs ajoutées dans les champs précédents. Par exemple, un formulaire d’évaluation de bâtiment, Building Assessment, comprend un champ qui permet d’indiquer un éventuel dégât des eaux. Y figure également un élément de formulaire de groupe contenant les champs associés au dégât des eaux. Il est possible d’appliquer une expression de visibilité conditionnelle au groupe de dégât des eaux de sorte qu’il ne soit affiché qu’en cas d’indication d’un dégât des eaux dans le champ antérieur. Pour créer une expression de visibilité conditionnelle, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur l’élément de formulaire d’un champ pour ouvrir sa fenêtre Properties (Propriétés).
  2. Dans la section Conditional visibility (Visibilité conditionnelle), cliquez sur + Add expression (+ Ajouter une expression).

    La fenêtre Edit expression (Mettre à jour l’expression) s’affiche.

  3. Générez une expression en utilisant l’une des méthodes suivantes :
    • Utilisez les menus déroulants pour sélectionner les champs, opérations et valeurs et générer l’expression.
    • Cliquez sur Launch Arcade editor (Lancer l’éditeur Arcade) pour écrire une expression Arcade dans l’éditeur Arcade. Cela s’avère utile dans le cas d’expressions plus complexes.

    Chaque expression est définie par une ou plusieurs conditions. Une condition inclut un nom de champ, un opérateur et éventuellement, une valeur. La liste des opérateurs disponibles est déterminée par le type de champ (chaîne, nombre ou date).

    Par exemple, si un élément de groupe de dégât des eaux doit être affiché uniquement en cas d’indication d’un dégât des eaux dans un champ antérieur, la condition suivante peut être utilisée pour générer l’expression :

    • Nom de champ : Water damage (Dégât des eaux)
    • Opérateur : is
    • Valeur : Yes

    Voici à quoi ressemble la même expression dans la syntaxe Arcade :

    DomainName($feature, "water_damage") == "Yes"

    Map Viewer applique le profil de contrainte Arcade pour déterminer si une entité répond aux critères définis dans l’expression. Si une valeur différente de Yes est indiquée dans le champ water_damage, le groupe de dégât des eaux n’apparaît pas dans le formulaire.

  4. Pour appliquer plusieurs conditions, cliquez sur Add condition (Ajouter une condition) et répétez l’étape précédente.

    Remarque :

    Si vous définissez plusieurs conditions, indiquez si toutes les conditions doivent être vraies (Match all conditions (Correspondre à toutes les conditions)) ou si une seule condition doit être vraie (Match at least one condition (C)) pour l’élément de formulaire à afficher.

  5. Cliquez sur Save (Enregistrer).

    L’expression de visibilité conditionnelle est appliquée au groupe ou au champ.

    Maintenant que vous avez enregistré l’expression, vous pouvez l’appliquer à n’importe quel élément de formulaire en sélectionnant ce dernier et en cliquant sur l’expression créée. Vous pouvez voir quels éléments utilisent l’expression en cliquant sur le numéro en regard de l’expression dans la fenêtre Properties (Propriétés) sous Conditional Visibility (Visibilité conditionnelle).

Vous pouvez utiliser le menu Conditional visibility (Visibilité conditionnelle) pour dupliquer, mettre à jour ou supprimer l’expression à tout moment. Pour mettre à jour l’expression avec Arcade, cliquez sur Edit (advanced) (Mettre à jour (avancé)) dans ce menu.

Ajouter des expressions pour calculer les valeurs des champs

Vous pouvez ajouter une expression calculée au formulaire pour calculer et renseigner automatiquement les données. Cela fait gagner du temps aux éditeurs et applique l’intégrité des données en automatisant le calcul de la valeur de champ.

Utilisez Arcade pour créer des expressions calculées en fonction d’une géométrie et d’attributs d’entité. Par exemple, vous pouvez ajouter une expression calculée à un champ stockant des dates pour un calendrier d’inspection d’un pont. Lorsque l’éditeur définit la valeur du champ de condition du pont sur damaged (endommagé), par exemple, l’expression définie dans le champ de date d’inspection peut automatiquement programmer la prochaine inspection de sorte qu’elle ait lieu dans une semaine en renseignant le champ d’inspection du pont avec cette date.

Les expressions calculées sont dynamiques, ce qui signifie qu’elles mettent automatiquement le formulaire à jour à mesure que les informations changent. De ce fait, les éditeurs peuvent voir le calcul mis à jour avant d’envoyer le formulaire. Parce que la valeur figurant dans le champ d’expression calculée est renseignée par l’expression, les éditeurs ne peuvent pas saisir de valeur pour ce champ dans le formulaire.

Pour créer une expression calculée, procédez comme suit :

  1. Lors de la configuration du formulaire, cliquez sur un élément de formulaire pour ouvrir la fenêtre Properties (Propriétés).
    Attention :

    Si la case à cocher Allow editing (Autoriser la mise à jour) est activée, l’expression ne s’exécute pas.

  2. Dans la section Calculated expressions (Expressions calculées), cliquez sur + Add expression (Ajouter une expression).

    L’éditeur Arcade apparaît. L’éditeur Arcade, vous permet de rédiger et de tester une expression avant de l’enregistrer dans l’élément de formulaire sélectionné.

  3. Cliquez sur Edit (Mettre à jour) en regard du titre, puis saisissez le titre de l’expression.
  4. Écrivez l’expression calculée.

    Par exemple, l’expression suivante vérifie si la géométrie des entités surfaciques est nulle avant de calculer la surface en mètres carrés.

    if (IsEmpty(Geometry($feature))){
        return;
    }
    else{
        Area($feature, 'square-meters')
    }
    Pour en savoir plus sur le calcul de surface avec Arcade, reportez-vous à Surface (fonctions de géométrie).

    Cet exemple d’expression fournit la date actuelle pour un champ de date :

    return Today();
    Pour en savoir plus sur les informations de date auxquelles vous pouvez accéder avec Arcade, reportez-vous à Fonctions de date.

    Pour obtenir la liste de toutes les fonctions offertes dans Arcade, reportez-vous à l’index des fonctions Arcade.

  5. Cliquez sur Test pour être certain que l’expression n’aboutit pas à une erreur.
  6. Cliquez sur OK pour fermer l’éditeur Arcade.

    L’expression calculée est appliquée à l’élément de formulaire.

  7. Cliquez sur Save (Enregistrer) pour enregistrer l’expression et le formulaire.

    Maintenant que vous avez enregistré l’expression, vous pouvez l’appliquer à n’importe quel élément de formulaire en sélectionnant ce dernier et en cliquant sur l’expression créée. Vous pouvez voir quels éléments utilisent l’expression Arcade en cliquant sur le numéro en regard de l’expression dans la fenêtre Properties (Propriétés) sous Calculated expressions (Expressions calculées).

    Remarque :

    Vous pouvez utiliser le menu Calculated expressions (Expressions calculées) pour dupliquer, mettre à jour ou supprimer l’expression à tout moment.