Configurer l’agrégation (Map Viewer)

Si la carte comporte une couche comportant un grand nombre de points, vous pouvez configurer l’agrégation pour extraire visuellement les informations pertinentes des données. Lorsque vous activez l’agrégation, Map Viewer regroupe les entités ponctuelles situées à une certaine distance les unes des autres sur la carte dans un seul symbole. L’agrégation vous permet d’observer dans les données des motifs difficiles à visualiser lorsqu’un couche contient des centaines de milliers de points qui se chevauchent ou se recouvrent. Voir un exemple d’agrégation.

Conseil :

Pour connaître les recommandations en matière d’application de l’agrégation aux jeux de données à forte densité, reportez-vous à la rubrique Pratiques conseillées pour la visualisation des données à forte densité.

Les agrégats sont représentés par des symboles de taille proportionnelle en fonction du nombre d'entités ponctuelles dans chaque agrégat. Les symboles des agrégats plus petits comportent moins de points, tandis que ceux des agrégats plus grands en contiennent davantage. Vous pouvez ajuster la plage de tailles appliquée aux symboles de groupement.

L’agrégation s’applique dynamiquement à plusieurs échelles. Cela signifie que lorsque vous effectuez un zoom arrière, davantage de points sont agrégés en un plus petit nombre de groupes, et lorsque vous effectuez un zoom avant, plus de groupes agrégés sont créés. Lorsque vous appliquez un zoom jusqu’à ce que la zone d’agrégation entourant une entité ponctuelle ne contienne plus d’autres entités, cette entité ponctuelle n’est pas agrégée ; elle apparaît sous forme d’entité ponctuelle unique et les options de style sont appliquées à la couche. Vous pouvez ajuster le nombre d'entités ponctuelles regroupées en agrégats en définissant le rayon des agrégats.

Lorsque vous activez l'agrégation sur une couche de points, une étiquette est affichée pour chaque agrégat. Une fenêtre contextuelle d'agrégat par défaut apparaît également lorsque vous cliquez sur un agrégat de la carte. Vous pouvez personnaliser la fenêtre contextuelle et les étiquettes de cet agrégat.

Activer l’agrégation

Lorsque vous activez l'agrégation sur une couche de points, les agrégats apparaissent automatiquement sur la carte à l'aide d'une configuration par défaut. Lorsque vous apportez des modifications aux paramètres d’agrégation, ces dernières sont immédiatement répercutées sur la carte. Cela vous permet d'expérimenter le rayon de l'agrégat et les autres paramètres pour parvenir au look et au message souhaités pour votre carte.

Pour activer l’agrégation sur une couche de points, procédez comme suit :

  1. Assurez-vous d’être connecté et, si vous souhaitez enregistrer vos modifications, de posséder les privilèges appropriés pour créer du contenu.

    Remarque :
    Vous pouvez explorer des cartes, ajouter et configurer des couches et effectuer d’autres opérations sans vous connecter. Pour enregistrer votre travail, connectez-vous avant de créer votre carte.

  2. Dans Map Viewer, ouvrez la carte contenant la couche ou ajoutez la couche directement.
  3. Dans la barre d’outils Contents (Contenu) (foncée), cliquez sur Layers (Couches) Layers.
  4. Dans la fenêtre Layers (Couches), sélectionnez la couche sur laquelle vous souhaitez activer l'agrégation.
  5. Sur la barre d’outils (aux couleurs claires) Settings (Paramètres), cliquez sur Clustering (Agrégation) Clustering.
  6. Dans la fenêtre Clustering (Agrégation), activez le bouton bascule Enable clustering (Activer l’agrégation).
  7. Ajustez éventuellement le curseur Cluster radius (Rayon de l'agrégat) pour modifier le nombre d'entités regroupées dans un agrégat.

    Spécifiez un rayon d'agrégat inférieur pour regrouper moins d'entités dans chaque agrégat. Spécifiez un rayon d'agrégat supérieur pour regrouper plus d'entités dans chaque agrégat.

  8. Ajustez éventuellement le curseur Size range (Plage de tailles) pour définir les tailles d'agrégat minimale et maximale.
  9. Vous pouvez éventuellement personnaliser les étiquettes des agrégats.
  10. Vous pouvez également personnaliser les fenêtres contextuelles des agrégats.
  11. Vous pouvez également modifier la mise en forme des champs dans les agrégats.
  12. Fermez la fenêtre Clustering (Agrégation) une fois que vous avez terminé.

Configurer les étiquettes des agrégats

L'étiquetage des agrégats est similaire à l'étiquetage des entités individuelles dans une couche. Vous contrôlez le style des étiquettes (la police, la taille du texte, le placement, etc.) Vous pouvez utiliser des étiquettes simples en indiquant le nombre d’entités dans chaque agrégat ou, si la couche est stylisée à l’aide d’un attribut, vous pouvez utiliser cet attribut pour l’étiquette de l’agrégat. Par exemple, si la couche présente les parcelles en fonction de leur valeur par pied carré, vous pouvez configurer l’étiquette de la couche de sorte qu’elle affiche la valeur moyenne par pied carré de tous les points dans chaque agrégat. Map Viewer vous permet également d'utiliser un filtre d'étiquettes pour n'afficher les étiquettes que sur les agrégats qui répondent aux critères de ce filtre.

La configuration de classes d’étiquettes permet de personnaliser davantage les étiquettes de vos agrégats. Par exemple, vous pouvez utiliser des classes d'étiquettes pour étiqueter chaque agrégat en fonction de deux attributs, tels que l'amplitude moyenne des séismes et le nombre de séismes, en utilisant un style d'étiquette différent pour chaque attribut. Les classes d’étiquettes des agrégats sont configurées de la même manière que les classes d’étiquettes des entités.

Remarque :

Toute entité ponctuelle non agrégée affiche une étiquette d’entité si les étiquettes des entités sont activées pour la couche.

Pour configurer les étiquettes des agrégats pour une couche de points, procédez comme suit :

  1. Suivez les six premières étapes de la section Appliquer l’agrégation ci-dessus.
  2. Dans la fenêtre Clustering (Agrégation), cliquez sur Cluster label (Étiquette des agrégats).
  3. Dans la fenêtre Label features (Étiqueter les entités), activez le bouton bascule Enable labels (Activer les étiquettes).
  4. Vous pouvez éventuellement cliquer sur Add label class (Ajouter une classe d’étiquettes) pour configurer les classes d’étiquettes, puis spécifier les options que vous souhaitez pour chaque classe, comme décrit à l’étape suivante.
  5. Personnalisez les étiquettes des agrégats en procédant de l’une des manières suivantes :
    Remarque :

    Pour plus d'informations sur la configuration des étiquettes, reportez-vous à la rubrique Configurer les étiquettes.

    • Cliquez sur le sélecteur Label field (Champ d’étiquette), sélectionnez un autre champ à utiliser pour l’étiquette, puis cliquez sur Replace (Remplacer).

      Cette option n’est disponible que si la couche est stylisée à l’aide d’un attribut. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez afficher le nombre d’entités comme étiquette de l'agrégat.

      Conseil :

      Vous pouvez utiliser une expression attributaire personnalisée écrite en langage Arcade plutôt qu’un champ attributaire. Cliquez sur Use expression (Utiliser une expression) Use expression et utilisez la fenêtre de l’éditeur pour créer l’expression.

      Vous pouvez également utiliser des expressions existantes pour en générer de nouvelles. Toutefois, certaines variables risquent de ne pas être compatibles avec tous les profils. Ainsi, une expression créée pour les fenêtres contextuelles ne fonctionnera peut-être pas pour les styles. Pour utiliser une expression existante, sélectionnez-la dans l’onglet Existing (Existant) de la fenêtre de l’éditeur.

    • Cliquez sur Edit label filter (Mettre à jour le filtre d’étiquette), cliquez sur Add expression (Ajouter une expression) et configurez un filtre pour afficher un sous-ensemble d’agrégats. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Appliquer les filtres.
    • Cliquez sur Edit label style (Modifier le style des étiquettes). Dans la fenêtre Label style (Style des étiquettes), modifiez les options de style des étiquettes, notamment la police, la taille et la couleur du texte, le placement, les décalages et l’effet de halo.
    • Ajustez le curseur de la plage visible pour modifier la plage visible des étiquettes d’agrégats.

Configurer les fenêtres contextuelles des agrégats

Les fenêtres contextuelles des agrégats apparaissent lorsque vous cliquez sur un agrégat de la carte. Les informations affichées dans les fenêtres contextuelles des agrégats dépendent du style appliqué à la couche. Par exemple, si le style Catégorie prédominante est appliqué, la fenêtre contextuelle d'agrégat par défaut inclut la valeur de l’attribut prédominant de chaque agrégat. Vous pouvez personnaliser les fenêtres contextuelles des agrégats selon vos besoins.

Remarque :

Si vous cliquez sur une entité ponctuelle non agrégée, une fenêtre contextuelle d’entité à condition que les fenêtres contextuelles d’entités sont activées pour la couche.

Pour configurer les fenêtres contextuelles des agrégats , procédez comme suit :

  1. Suivez les six premières étapes de la section Appliquer l’agrégation ci-dessus.
  2. Dans la fenêtre Clustering (Agrégation), cliquez sur Cluster pop-ups (Fenêtres contextuelles des agrégats).
  3. Dans la fenêtre Pop-ups (Fenêtres contextuelles), personnalisez les fenêtres contextuelles des agrégats en procédant de l’une des manières suivantes :
    Remarque :

    Pour plus d'informations sur la configuration des fenêtres contextuelles, reportez-vous à la rubrique Configurer les fenêtres contextuelles.

    • Si vous le souhaitez, cliquez sur Manage Expressions (Gérer les expressions) pour créer et modifier les Arcade à utiliser dans la fenêtre contextuelle de l'agrégat.
    • Développez la section Title (Titre) et entrez un titre pour la fenêtre contextuelle. Vous pouvez saisir du texte statique et cliquer sur Add field (Ajouter un champ) Add field pour sélectionner des champs attributaires dans les données.
    • Cliquez sur le bloc de contenu Text (Texte) et sur le texte de la fenêtre contextuelle de l’agrégat. Modifiez le contenu par défaut et cliquez sur OK.
    • Cliquez sur Add content (Ajouter le contenu), cliquez sur le type de contenu, puis ajoutez le contenu et le matériel multimédia à la fenêtre contextuelle de l’agrégat, notamment les images et les champs attributaires.
    • Faites glisser les blocs de contenu vers les nouvelles positions dans la fenêtre contextuelle pour changer l’ordre.
  4. Cliquez sur les agrégats de la carte pour afficher les fenêtres contextuelles.

    Pour en savoir plus sur chaque entité d’un agrégat, cliquez sur Browse Features (Parcourir les entités) dans la fenêtre contextuelle, puis sur les flèches vers l’arrière et vers l’avant pour faire défiler les informations relatives à chaque entité. Pour revenir aux informations récapitulatives de l’agrégat, cliquez sur le nombre total d’enregistrements entre les flèches.

    Conseil :

    Vous pouvez utiliser Dock (Ancrer) Dock de la fenêtre contextuelle pour ancrer l’affichage des fenêtres contextuelles en haut de la carte. Cliquez sur Undock (Détacher) Undock pour afficher les fenêtres contextuelles à proximité des agrégats associés.

Modifier la mise en forme des champs

Vous pouvez modifier la mise en forme de base des champs utilisés dans les étiquettes et fenêtres contextuelles des agrégats. Par exemple, vous pouvez modifier le nombre de décimales qui apparaissent pour un champ numérique.

Pour modifier la mise en forme de base des champs, procédez comme suit :

  1. Suivez les six premières étapes de la section Appliquer l’agrégation ci-dessus.
  2. Dans la fenêtre Clustering (Agrégation), cliquez sur Cluster fields (Champs de l'agrégat).
  3. Sélectionnez un champ, puis, dans la fenêtre Formatting (Mise en forme), spécifiez les paramètres de mise en forme. Cliquez sur Done (Terminé).
  4. Répétez l'étape précédente pour chaque champ dont vous souhaitez modifier la mise en forme.
  5. Cliquez sur un agrégat de la carte pour afficher les modifications de mise en forme dans la fenêtre contextuelle.

    Ces modifications apparaissent également dans les étiquettes de l'agrégat.