Effectuer une analyse (Map Viewer)

Lorsque vous consultez une carte, vous pouvez la transformer en informations en décelant des modèles récurrents, en évaluant des tendances ou en prenant des décisions. Ce processus s’appelle l’analyse spatiale.

Certains modèles et relations n’apparaissent pas de façon évidente sur une carte. Il peut être difficile de présenter des données de manière cohérente sur une carte si elles sont trop nombreuses à examiner. La façon dont vous affichez les données sur une carte peut changer les modèles que vous décelez. Les fonctions et outils d’analyse spatiale vous permettent de quantifier les modèles et les relations existant dans les données et d’afficher les résultats sous forme de cartes, tables et graphiques. En allant au-delà de l’analyse visuelle, les fonctions et outils d’analyse spatiale permettent de répondre à vos questions et de prendre des décisions importantes.

Conseil :

Visitez la bibliothèque de didacticiels pour savoir lesquels utilisent l’analyse spatiale dans Map Viewer.

Analyse d'entités

L’analyse des entités s’effectue sur des sources de données vectorielles, à savoir des données basées sur des coordonnées représentant des entités géographiques sous la forme de points, de lignes et de polygones.

L’analyse des entités permet de synthétiser des entités en fonction de la localisation géographique, de mesurer les distances autour ou entre des entités, et de quantifier des modèles spatiaux.

Les outils d’analyse des entités sont identifiés dans la fenêtre Tools (Outils) par l’icône d’outil d’entité Outil Entité.

Si vous êtes développeur, vous pouvez accéder à ces outils via le service d’analyse spatiale ArcGIS REST API et le module arcgis.features.analysis ArcGIS API for Python.

Analyseur raster

Les données raster sont composées d’une matrice de cellules (ou pixels) organisées en lignes et en colonnes (ou grille) dans laquelle chaque cellule contient une valeur représentant des informations telles que la température ou l’élévation. Les rasters peuvent être des photographies aériennes numériques, des images satellite, des images numériques ou des cartes numérisées.

Les données raster et d’imagerie contiennent des informations qui peuvent être utilisées pour identifier des modèles, rechercher des entités et comprendre les changements affectant des paysages. Pour extraire des informations depuis des images, vous pouvez traiter ou analyser les données. Par exemple, vous pouvez calculer un indice de végétation afin de connaître la couverture végétale à partir d’une image multicanal, ou rechercher des localisations appropriées pour construire des centrales solaires à l’aide de données raster d’occupation du sol et d’élévation à l’échelle de l’état.

L’analyse raster peut être effectuée par des outils qui sont identifiés dans la fenêtre Tools (Outils) par l’icône d’outil raster Outil raster et par des fonctions raster qui sont identifiées par l’icône de fonction raster Fonction raster.

Si vous êtes développeur, vous pouvez accéder à ces outils via le service d’analyse raster ArcGIS REST API et le module arcgis.raster.analytics ArcGIS API for Python ainsi que le module arcgis.raster.functions.gbl.

Accéder à l’analyse

Pour accéder aux outils d’analyse et les utiliser dans Map Viewer, procédez comme suit :

  1. Vérifiez que vous êtes connecté à votre organisation ArcGIS et que vous détenez les privilèges nécessaires pour effectuer une analyse.
  2. Dans Map Viewer, ouvrez la carte contenant les couches que vous souhaitez analyser ou ajoutez les couches directement. Vous pouvez également parcourir les couches lorsque vous mettez à jour les paramètres en entrée.
  3. Dans la barre d’outils (claire) Settings (Paramètres), cliquez sur Analysis (Analyse) Analyse.
    Remarque :

    Si vous ne voyez pas le bouton Analysis (Analyse) dans Map Viewer, contactez votre administrateur ArcGIS. Vous risquez de ne pas disposer des privilèges ou crédits requis pour effectuer l’analyse.

    En savoir plus sur les licences requises pour l’analyse spatiale

  4. Choisissez une des options suivantes :
    • Cliquez sur Tools (Outils) Outils pour ouvrir les outils d’analyse.
    • Cliquez sur Raster Functions (Fonctions raster) Fonction raster pour ouvrir les fonctions raster.
  5. Cliquez sur une catégorie pour la développer. Vous pouvez également utiliser la zone de recherche pour effectuer une recherche par nom ou mot-clé.
  6. Choisissez un outil ou une fonction.

    La fenêtre de l’outil apparaît et affiche les paramètres en entrée.

  7. Cliquez sur le bouton Layer (Couche) des paramètres en entrée pour sélectionner une couche en entrée. Si la couche en entrée n’a pas été ajoutée à la carte, procédez comme suit :
    1. Cliquez sur Browse layers (Parcourir les couches).

      La fenêtre Select layer (Sélectionner une couche) apparaît et affiche les couches dans My content (Mon contenu).

    2. Cliquez sur My content (Mon contenu) et sélectionnez My organization (Mon organisation), Living Atlas analysis layers (Couches d’analyse Living Atlas) ou ArcGIS Online dans le menu pour modifier la source des couches, si nécessaire.
    3. Utilisez la barre Search (Rechercher) ou le menu Sort by (Trier par) pour réduire le nombre de couches ou réorganiser les couches, si nécessaire.
    4. Sur l’élément souhaité, cliquez sur Select layer (Sélectionner une couche), puis choisissez une couche dans le menu.
    5. Cliquez sur Confirm (Confirmer) ou Confirm and add to map (Confirmer et ajouter à la carte).
  8. Mettez à jour les paramètres restants, notamment en nommant les couches en sortie et en mettant à jour les configurations requises.
    Conseil :

    Cliquez sur l’icône d’aide en regard du paramètre pour consulter l’aide. Vous pouvez également cliquer sur Learn more (En savoir plus) pour ouvrir la rubrique d’aide.

  9. Cliquez sur Environment settings (Paramètres d’environnement) pour afficher et mettre à jour les environnements utilisés lors du traitement.
  10. Cliquez sur Estimate credits (Estimer les crédits) pour calculer le nombre de crédits qui seront consommés lors de l’analyse.
  11. Cliquez sur Run (Exécuter).

L’analyse s’exécute et les jeux de données en sortie sont ajoutés à la carte Web. Des informations relatives à l’opération, notamment les échecs, sont ajoutées à l’historique d’analyse de la carte Web.

Données prises en charge

Un ou plusieurs jeux de données en entrée sont requis pour l’analyse. Certains outils et fonctions ne fonctionnent qu’avec certains types de données. Par exemple, l’outil Agréger des points nécessite une couche en entrée contenant des entités ponctuelles, et l’outil Agréger un raster multidimensionnel nécessite une couche d’imagerie multidimensionnelle.

Les types de données suivants sont pris en charge pour les entrées d’entités :

  • Service d’entités
  • Couche d'entités hébergée
  • Construire la couche
  • Tableau

Les types de données suivants sont pris en charge pour les entrées de raster :

  • Service d'imagerie
  • Couche d'imagerie hébergée
  • Fichier de paquetage Deep Learning (.dlpk)

Limitations

Les services d’entités, les services de carte et les services d’imagerie doivent être accessibles publiquement, c’est-à-dire que l’URL du service doit être une URL publique et non accessible derrière un pare-feu.

Les services d’entités ArcGIS Server que vous ajoutez dans ArcGIS Online doivent contenir moins de 100 000 entités à analyser. Plus les entités de la couche sont complexes et plus le nombre d’entités que vous pouvez analyser est réduit. Par exemple, si la couche contient des entités surfaciques dotées chacune de milliers de sommets, il est possible que vous ne puissiez analyser que quelques centaines d’entités. Si le nombre d’entités ou leur complexité dépasse les capacités de l’outil, un message d’erreur apparaît.

Les descriptions et sous-types de domaine ne sont pas conservés dans les résultats d’analyse.

Les pièces jointes des couches en entrée ne sont pas incluses dans la couche en sortie.

Les champs DateOnly, TimeOnly, BigInteger et TimestampOffset ne peuvent pas être utilisés dans l’analyse. Si une couche en entrée inclut ces types de champ, ils ne seront pas disponibles dans les paramètres où des champs d’analyse sont sélectionnés.

Certains outils ne prennent pas en charge les champs de date haute précision. Pour les entrées de haute précision, les fractions de seconde ou millisecondes peuvent être supprimées des champs de sortie.

Sorties de l’analyse

Les résultats d’analyse génèrent une ou plusieurs sorties. Lorsqu’un outil ou une fonction s’exécute correctement, la sortie est ajoutée dans la fenêtre Layers (Couches). Lorsque l’analyse génère une table en sortie, elle est ajoutée dans la fenêtre Tables. Les résultats sont également accessibles depuis l’historique d’analyse dans l’onglet Results (Résultats) des détails de l’analyse.

L’outil Extraire les données n’ajoute pas de résultats dans la fenêtre Layers (Couches). Au lieu de cela, les fichiers extraits sont enregistrés sous forme d’éléments dans votre contenu.

Remarque :

Les noms en sortie ne peuvent pas commencer ou se terminer par un espace ni inclure les caractères spéciaux suivants : [, ], (, ), -, <, >, #, %, :, ;, ", ?, &, +, =, |, /, \, * ou @

Comparaison des outils

Le tableau suivant répertorie les nouveaux outils, ceux qui ont été renommés et ceux qui ne sont pas encore pris en charge dans Map Viewer. Les outils qui ne sont pas répertoriés sont pris en charge sous le même nom, à la fois dans Map Viewer et Map Viewer Classic. Les différences entre les fonctionnalités des outils sont documentées dans les rubriques d’aide relatives aux outils Map Viewer.

Comparaison de fonctions raster

La plupart des fonctions raster disponibles dans Map Viewer Classic sont également prises en charge dans Map Viewer. La fonction raster suivante n’est pas encore disponible dans Map Viewer : Aggregate Multidimensional (Agréger un raster multidimensionnel).