Relier les origines aux destinations

Remarque :

Cette fonction n’est pas encore prise en charge dans Map Viewer Classic (anciennement Map Viewer). Elle le sera dans une prochaine version du nouveau Map Viewer (anciennement Map Viewer Beta).

Relier les origines aux destinations L’outil Relier les origines aux destinations mesure la durée ou la distance qui sépare des paires de points à l’aide de lignes droites ou de modes de déplacement basés sur des réseaux.

Diagramme de workflow

Diagramme de processus de l'outil Relier les origines aux destinations

Terminologie

PériodeDescription

Géodésique

Désigne une ligne tracée sur une sphère. Une ligne géodésique tracée sur le globe représente la courbure de la géoïde de la Terre.

distance euclidienne

Distance en ligne droite mesurée sur une surface plane (c'est-à-dire un plan cartésien).

Exemples

  • Un grand magasin proposant un programme de récompenses souhaite connaître la distance parcourue par ses clients pour se rendre dans ses locaux. Un analyste utilise l'outil Relier les origines aux destinations pour calculer la distance qui sépare le domicile de chaque client (en utilisant des codes postaux pour identifier les adresses) et le magasin.
  • Une caserne de pompiers doit calculer le temps de réponse d’un camion entre la caserne et des points d’intérêt spécifiques dans une ville. Un analyste utilise l’outil Relier les origines aux destinations pour trouver le temps de trajet nécessaire entre la caserne de pompiers et chaque point.
  • Une circonscription scolaire doit identifier les élèves qui ont le droit d’emprunter le bus scolaire. Le coordinateur du bus scolaire utilise l’outil Relier les origines aux destinations pour calculer la distance à pied entre le domicile de chaque élève et l’école qui leur est attribuée, puis il sélectionne les élèves qui vivent au-delà de la distance seuil minimale de l’école et qui peuvent prétendre au bus.
  • Un biologiste étudie la fréquence de visite d'un site par une espèce migratrice d'oiseau chanteur. Durant la première année d'étude, toutes les paires de nidification furent marquées et l'emplacement de leur nid consigné. L'année suivante, le biologiste enregistra les coordonnées des emplacements des nouveaux nids des oiseaux qui revenaient sur la même zone d'étude. L'outil Relier les origines aux destinations permet de calculer la distance en ligne droite qui sépare les sites de nidification de chaque oiseau durant la première et la deuxième année.

Remarques sur l'utilisation

Deux couches de points en entrée sont nécessaires : une qui comporte les origines et l’autre les destinations. Les connexions créées entre les origines et les destinations dépendent du nombre d’origines et de destinations et sont synthétisées dans la table suivante :

Nombre d'originesNombre de destinationsConnexions

L'une

L'une

L'origine se connecte à la destination.

L'une

Plus d'une

L'origine se connecte à toutes les destinations.

Plus d'une

L'une

Toutes les origines se connectent à la destination.

Plus d'une

Plus d'une

Les connexions plusieurs vers plusieurs sont créées à l'aide de champs d'ID appariés. Chaque origine se connecte à chaque destination comportant une valeur de champ d’ID appariée.

Vous pouvez connecter les origines et les destinations grâce à une distance en ligne droite ou un des modes de déplacement réseau proposés. Certains modes de déplacement permettent d'utiliser des conditions de circulation. Dans ce cas, les conditions de circulation peuvent être en temps réel ou basées sur un jour et une heure spécifiques pendant la semaine. Vous pouvez appliquer aux conditions de trafic réel un décalage maximum de 12 heures à partir de l'heure réelle. Les heures correspondant aux conditions typiques peuvent être définies par intervalles de 15 minutes durant une journée entière, nuit comprise.

L'administrateur de votre organisation peut configurer les modes de déplacement. L'administrateur peut également ajouter des modes de déplacement ou supprimer ceux qui ne conviennent pas pour votre organisation. La mesure de distance par défaut est exprimée en Miles ou en Kilomètres, selon la valeur du paramètre Unités dans votre profil.

La table suivante décrut les modes de déplacement basés sur des réseaux par défaut disponibles pour l’outil Relier les origines aux destinations :

Mode de déplacementDescriptionSpécifications

Durée du trajet à pied Walking Time (Durée du trajet à pied)

Ce modèle de circulation est adapté aux piétons. Il calcule des itinéraires qui optimisent le temps du trajet. La vitesse moyenne de déplacement est estimée à 5 km/h.

La vitesse de marche est définie sur 5 kilomètres (3,1 miles) à l'heure. L'administrateur de votre organisation peut configurer la vitesse de marche.

Distance à parcourir en zone rurale Rural Driving Distance (Distance à parcourir en zone rurale)

Ce modèle de circulation est adapté aux voitures et aux autres petits gabarits, comme les camionnettes. Il calcule des itinéraires qui optimisent la distance du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux voitures mais autorise la circulation sur les routes non pavées.

Aucun

Temps de trajet Driving Time (Temps de trajet)

Ce modèle de circulation est adapté aux voitures et aux autres petits gabarits, comme les camionnettes. Il calcule des itinéraires qui optimisent le temps du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux, et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux voitures. Lorsque vous spécifiez une heure de début, les vitesses de déplacement temps réel basées sur le trafic sont utilisées si elles sont disponibles.

Par défaut, l'option Utiliser le trafic n'est pas sélectionnée. La vitesse de conduite est calculée à l'aide de données de trafic réel et historique.

Le trafic peut être évalué en fonction de conditions de circulation en temps réel ou typiques basées sur un jour et une heure spécifiques pendant la semaine.

Vérifiez la disponibilité des données de trafic pour votre région en cliquant sur le lien Voir la disponibilité dans le volet de l'outil.

Distance à parcourir Driving Distance (Distance à parcourir)

Ce modèle de circulation est adapté aux voitures et aux autres petits gabarits, comme les camionnettes. Il calcule des itinéraires qui optimisent la distance du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux, et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux voitures.

Aucun

Distance à pied Walking Distance (Distance à pied)

Ce modèle de circulation est adapté aux piétons. Il calcule des itinéraires qui optimisent la distance du trajet.

Aucun

Temps de trajet en zone rurale Rural Driving Time (Temps de trajet en zone rurale)

Ce modèle de circulation est adapté aux voitures et aux autres petits gabarits, comme les camionnettes. Il calcule des itinéraires qui optimisent le temps du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux voitures mais autorise la circulation sur les routes non pavées. Lorsque vous spécifiez une heure de début, les vitesses de déplacement temps réel basées sur le trafic sont utilisées si elles sont disponibles.

Par défaut, l'option Utiliser le trafic n'est pas sélectionnée. La vitesse de conduite en zone rurale est calculée à l'aide de données de trafic réel et historique.

Le trafic peut être évalué en fonction de conditions de circulation en temps réel ou typiques basées sur un jour et une heure spécifiques pendant la semaine.

Vérifiez la disponibilité des données de trafic pour votre région en cliquant sur le lien Voir la disponibilité dans le volet de l'outil.

Durée du trajet pour camions Trucking Time (Durée du trajet pour camions)

Ce modèle de circulation est adapté aux camions et aux autres grands gabarits. Il calcule des itinéraires qui optimisent le temps du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux, et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux camions. Lorsque vous spécifiez une heure de début, les vitesses de déplacement temps réel basées sur le trafic sont utilisées si elles sont disponibles mais sans dépasser la limite de vitesse légale des camions.

Utilisez les limites de vitesse imposées aux poids lourds.

La vitesse de conduite en camion sera calculée à partir des vitesses moyennes relevées pour des automobiles ou des limites de vitesse imposées aux camions, la valeur la plus faible étant celle qui sera retenue.

Par défaut, l'option Utiliser le trafic n'est pas sélectionnée. La vitesse de conduite en camion est calculée à l’aide de données de trafic réel et historique, mais ne dépasse pas la vitesse imposée.

Le trafic peut être évalué en fonction de conditions de circulation en temps réel ou typiques basées sur un jour et une heure spécifiques pendant la semaine.

Distance pour camions Trucking Distance (Distance pour camions)

Ce modèle de circulation est adapté aux camions et aux autres grands gabarits. Il calcule des itinéraires qui optimisent la distance du trajet. L'itinéraire proposé respecte les routes à sens unique, permet d'éviter les virages illégaux, et suit d'autres règles qui sont spécifiques aux camions.

Utilisez les limites de vitesse imposées aux poids lourds.

Aucun

Le paramètre Select barrier layers (Sélectionner les couches d’interruption) peut servir à spécifier une ou plusieurs entités qui servent de restrictions temporaires en cas de déplacement dans les rues sous-jacentes.

Le paramètre Route shape (Forme de l’itinéraire) détermine la manière dont les itinéraires en sortie apparaissent lors de la connexion des origines aux destinations. L’option Straight line (Ligne droite) (valeur par défaut) génère des lignes droites (également appelées lignes de votre choix) entre les origines et les destinations, tandis que l’option Follow streets (Suivre les rues) renvoie les itinéraires sous forme de réseau de transport. Le même calcul est utilisé pour les origines et destinations appariées quelle que soit la forme d'itinéraire choisie. Le calcul repose toujours sur le mode de déplacement que vous avez choisi. Si une distance en ligne droite vient se substituer à un mode de déplacement, seule l’option Straight line (Ligne droite) est disponible pour l’option Route shape (Forme de l’itinéraire).

La couche en sortie contient des lignes d'itinéraire et affiche des données mesurant la distance entre toutes les origines et les destinations.

Si vous sélectionnez Inclure les couches d’itinéraires, chaque itinéraire du résultat est également enregistré en tant que couche d’itinéraires. Une couche d’itinéraires comprend toutes les informations associées à un itinéraire en particulier, telles que les arrêts attribués à l’itinéraire et les feuilles de route.

Si l'option Utiliser l'étendue courante de la carte est sélectionnée, seules les entités qui sont visibles au sein de l'étendue courante de la carte seront prises en compte dans l'analyse. Si l'option n'est pas sélectionnée, toutes les entités qui se trouvent dans la couche en entrée seront prises en compte, même si elles se trouvent en dehors de l'étendue courante de la carte.

Astuce :

Cliquez sur Afficher les crédits avant d'exécuter votre analyse pour savoir combien de crédits seront utilisés.

Limitations

  • Les données en entrée ne peuvent pas contenir plus de 5 000 points.
  • Vous devez être autorisé à effectuer une analyse du réseau pour utiliser des modes de déplacement.
  • Le nombre maximal de couches d’itinéraires pouvant être créées est de 1 000. Si le résultat contient plus de 1 000 itinéraires et que l’option Include route layers (Inclure les couches d’itinéraires) est sélectionnée, l’outil crée uniquement le service d’entités en sortie.
  • Une erreur se produit si l’outil prend plus de 60 minutes pour s’exécuter dans les modes de déplacement. Si cette erreur se produit à nouveau, essayez de réexécuter l’analyse avec moins d’entités en entrée.
  • Vous pouvez préciser jusqu’à 250 éléments comme interruptions ponctuelles.
  • Si le nombre d’entités de rue intersectées par toutes les interruptions linéaires dépasse 500, l’outil renvoie une erreur.
  • Si le nombre d’entités de rue intersectées par toutes les interruptions polygonales est supérieur à 2 000, l’outil renvoie une erreur.
  • La distance en ligne droite entre toute paire origine-destination ne peut pas dépasser 27 miles (43,45 kilomètres) lorsque le mode de déplacement est défini sur Walking Time (Durée du trajet à pied) ou Walking Distance (Distance à pied).

Fonctionnement de l'outil Relier les origines aux destinations

L'outil Relier les origines aux destinations utilise une méthode géodésique plutôt qu'une méthode euclidienne, pour rechercher des entités avec une distance en ligne droite. Les lignes géodésiques tiennent compte de la forme réelle de la Terre (ellipsoïdale, ou plus exactement géoïdale). Les distances sont calculées entre deux points d'une surface courbe (forme géoïdale), et non entre deux points d'une surface plane (plan cartésien).

L'option Trafic réel utilise l'heure actuelle comme heure de départ. La vitesse de circulation prévue pour le trajet est calculée en fonction de vitesses de trafic réel et historique et d'événements actuels, notamment les conditions météorologiques.

Lorsque vous utilisez des conditions typiques pour un jour de la semaine à une heure spécifique, les vitesses de déplacement sont basées sur les vitesses précédemment enregistrées et dont la moyenne est calculée par intervalles de 5 minutes sur la semaine entière. L’heure sélectionnée est l’heure locale du fuseau horaire dans lequel se trouvent vos données. Lorsque vous utilisez les conditions de circulation, l’outil Relier les origines aux destinations tient compte des conditions variables de circulation en fonction de la durée écoulée depuis le départ.

La création de couches d’itinéraires est utile si vous voulez partager les itinéraires individuels avec d’autres membres de votre organisation ou si vous souhaitez poursuivre la modification des itinéraires à l’aide du bouton Feuille de route dans Map Viewer Classic. Les couches d’itinéraires utilisent le nom fourni pour la couche d’entités comme préfixe, et le nom de l’itinéraire généré dans le cadre de l’analyse est ajouté pour conférer un nom unique à chaque couche d’itinéraires.

Origines et destinations en entrée

L’outil Relier les origines aux destinations se comporte légèrement différemment selon le nombre d’origines et de destinations en entrée qui sont utilisées dans l’analyse.

Utilisation d’une seule origine ou d’une seule destination

Si votre entrée ne contient qu’une seule origine ou qu’une seule destination, aucun champ d’ID spécial n’est nécessaire. L’utilisation d’une seule origine et d’une ou de plusieurs destinations entraîne une connexion entre cette origine et toutes les destinations. L’utilisation d’une seule destination et d’une ou de plusieurs origines entraîne une connexion depuis toutes les origines vers la destination unique.

Utilisation de plusieurs origines et destinations

Si votre entrée contient plusieurs origines et plusieurs destinations, les tables des origines et destinations doivent chacune contenir un champ d’ID que vous pouvez utiliser pour apparier chaque origine à une destination. Les résultats incluent une connexion entre chaque origine et chaque destination disposant d’ID appariés.

Supposons par exemple que les élèves d’une circonscription scolaire n’aient le droit d’emprunter le bus scolaire que s’ils résident à plus d’un mile à pied de l’école qu’ils fréquentent. Pour savoir quels élèves peuvent prendre le bus, la circonscription scolaire doit calculer la distance à pied entre le domicile de chaque élève et l’école qui leur est attribuée.

La circonscription scolaire possède une couche de la localisation du domicile des élèves et utilise ces localisations comme origines dans l’analyse. La couche comporte un champ nommé School, qui indique le nom de l’école que fréquente l’élève.

Capture d’écran de la table attributaire de la couche Élèves illustrant l’école que fréquente chaque élève dans le champ École.

La circonscription scolaire possède également une couche de la localisation du des écoles et utilise ces localisations comme destinations dans l’analyse. La couche de la localisation des écoles comprend un champ nommé Name qui est renseigné avec le nom de l’école.

Capture d’écran de la table attributaire de la couche Écoles illustrant le nom des écoles dans le champ Nom

Comme les valeurs des champs School dans les origines correspondent aux valeurs des champs Name dans les destinations, vous pouvez utiliser ces deux champs comme champs d’ID spéciaux pour indiquer quelle origine doit être reliée à quelle destination. Définissez le paramètre ID field in origins (Champ d’ID dans les origines) sur School et le paramètre Matching ID field in destinations (Champ d’ID apparié dans les destinations) sur Name.

Capture d’écran des paramètres de champ d’ID dans la boîte de dialogue de l’outil avec le champ École sélectionné pour les origines et le champ Nom sélectionné pour les destinations

L’analyse obtenue contient une ligne reliant chaque élève à l’école qui lui est attribuée, et l’analyste peut examiner les valeurs de champ dans la sortie pour savoir quels élèves vivent au-delà du seuil de un mile et a le droit de prendre le bus.

Capture d’écran d’une carte illustrant la sortie de l’outil avec des lignes reliant chaque élève à l’école qui lui est attribuée

Outils semblables

Utilisez l'outil Relier les origines aux destinations pour mesurer le temps ou la distance qui sépare des paires de points. D'autres outils peuvent vous aider à résoudre des problèmes légèrement différents.

Outils d'analyse Map Viewer Classic

Pour trouver les entités les plus proches de votre couche en entrée, utilisez l’outil Trouver le plus proche.

Pour planifier un itinéraire avec plusieurs arrêts, utilisez l’outil Planifier des itinéraires.

Outils d'analyse ArcGIS Pro

L’outil Relier les origines aux destinations a une fonction semblable à celle de l’analyseur d’itinéraires dans l’Extension ArcGIS Network Analyst.