Créer un champ de vision

Créer un champ de vision L’outil Créer un champ de vision identifie les zones visibles depuis les emplacements de l’observateur en entrée.

Remarque :

This functionality is currently only supported in Map Viewer Classic. It will be available in a future release of Map Viewer.

If you do not see this tool in Map Viewer Classic, contact your organization administrator. You may not have image analysis privileges, available with the ArcGIS Image for ArcGIS Online license.

Diagramme de workflow

Créer un champ de vision - Processus

Exemples

Si vous utilisez un point d’observation en entrée situé en haut d’une éolienne, cet outil crée un champ de vision en sortie représentant les zones visibles depuis cette éolienne.

Remarques sur l'utilisation

This tool identifies the areas that the input observer locations can see, accounting for surface topography. The input point locations can represent either observers (such as people on the ground or lookouts in a fire tower), or observed objects (such as wind turbines, water towers, vehicles, or other people). The results define the areas that can be seen from the observer locations.

Les points d'observation et les objets observés peuvent se trouver à une certaine hauteur au-dessus du sol, laquelle permet de déterminer la visibilité. Par exemple, un champ de vision calculé pour des éoliennes de 90 mètres et des personnes mesurant 1,80 mètre au sol est généralement plus important qu’un champ de vision calculé pour des éoliennes de 60 mètres et des personnes mesurant 1,50 mètre.

La couche de résultats enregistre le nombre de fois que chaque emplacement de cellule du raster de surface en entrée peut être vu par les points d'observation en entrée. Les cellules non visibles se voient attribuer des valeurs NoData.

Si l'option Utiliser l'étendue courante de la carte est sélectionnée, seuls la surface du raster et les points d'observation visibles dans l'étendue de la carte actuelle seront analysés. Si l’option n’est pas sélectionnée, tous les points d’observation qui se trouvent dans la couche en entrée seront analysés, même s’ils se trouvent en dehors de l’étendue courante de la carte.

The parameters for this tool are listed in the following table:

ParamètreExplication
Surface d'altitude

La surface d'altitude à utiliser pour calculer le champ de vision.

Si l'unité verticale de la surface en entrée est différente de l'unité horizontale, lorsque les valeurs d'altitude sont représentées en pieds, par exemple, et que le système de coordonnées est en mètres, la surface doit présenter un système de coordonnées verticales défini. Cela s'explique par le fait que l'outil utilise les unités verticale (Z) et horizontale (XY) afin de calculer un facteur z pour l'analyse du champ de vision. Sans système de coordonnées verticales, et donc sans informations disponibles sur l'unité Z, l'outil suppose que l'unité Z est identique à l'unité XY. Par conséquent, un facteur Z interne égal à 1,0 est utilisé pour l’analyse, ce qui risque de produire des résultats inattendus.

Les données de la surface d’élévation peuvent être de type entier ou virgule flottante.

Entités ponctuelles qui représentent des points d'observation

Les entités ponctuelles qui représentent les emplacements des points d'observation lors du calcul des champs de vision.

Optimiser pour

La méthode d'optimisation à utiliser pour calculer le champ de vision.

  • Speed (Vitesse) : cette méthode optimise la vitesse de traitement en compromettant légèrement la précision du résultat pour améliorer les performances. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Accuracy (Exactitude) : cette méthode est optimisée pour produire des résultats précis, mais la durée de traitement est prolongée.
Distance d\'affichage maximum

Indiquez une distance limite où s'arrête le calcul des zones visibles. Au-delà de cette distance, il est impossible de déterminer si les points d'observation et les autres objets peuvent se voir.

Deux méthodes permettent de spécifier la distance de visualisation maximale.

  • Distance : la distance maximale est définie par une valeur que vous spécifiez. Il s'agit de la méthode par défaut.
  • Field (Champ) : la distance maximale pour chaque emplacement de point d’observation est déterminée par les valeurs d’un champ que vous spécifiez.

Les valeurs importantes prolongent la durée de calcul. Si aucune valeur n'est spécifiée, une distance maximum par défaut est calculée en fonction de la résolution et de l'étendue de la surface d'altitude en entrée.

Ce paramètre est utile pour modéliser certains phénomènes. En limitant l'étendue de la visibilité, par exemple, vous pouvez modéliser des conditions météorologiques, comme un léger brouillard. De même, en limitant l'étendue de la visibilité, vous pouvez contrôler l'heure du jour en simulant l'effet du crépuscule.

Distance de visualisation minimale

Indiquez une distance à laquelle le calcul des zones visibles doit commencer. Les cellules de la surface les plus proches de cette distance ne sont pas visibles dans la sortie, mais peuvent toutefois bloquer la visibilité des cellules comprises entre les distances de visualisation minimum et maximum.

Deux méthodes permettent de spécifier la distance de visualisation minimale.

  • Distance : la distance minimale est définie par une valeur que vous spécifiez. Il s'agit de la méthode par défaut.
  • Field (Champ) : la distance minimale pour chaque emplacement de point d’observation est déterminée par les valeurs d’un champ que vous spécifiez.

Ce paramètre permet de contrôler la zone d'analyse du champ de vision à une distance spécifique du point d'observation. Par exemple, si vous évaluez la visibilité depuis le haut d'un bâtiment vers un parc distant, vous pouvez définir une distance de visualisation minimum pour exclure les zones environnantes qui ne présentent aucun intérêt et augmenter ainsi la vitesse de traitement.

La distance est en 3D

Indiquez si les paramètres de distance d'affichage minimum et maximum sont mesurés en 3D ou en 2D.

  • Activé : les distances de visualisation sont considérées comme des distances 3D.
  • Désactivé : les distances de visualisation sont considérées comme des distances 2D. Il s’agit de l’option par défaut.

Une distance 2D représente la simple distance linéaire mesurée entre un point d'observation et une cible à l'aide de leurs emplacements projetés au niveau de la mer. Une distance 3D produit une valeur plus réaliste en tenant compte de leur hauteur relative.

Altitude des emplacements des points d'observation

Indiquez l'altitude des emplacements de vos points d'observation. Deux méthodes permettent de spécifier l’élévation des emplacements de l’observateur.

  • Elevation (Élévation) : l’élévation de l’observateur est définie par une valeur que vous spécifiez. Il s'agit de la méthode par défaut.
  • Field (Champ) : l’élévation de chaque emplacement de l’observateur est déterminée par les valeurs d’un champ de vous spécifiez.

Si un champ est fourni, la valeur contenue dans le champ doit utiliser la même unité que la coordonnée Z de la surface d'altitude en entrée.

Hauteur des points d'observation

Saisissez la hauteur au-dessus du sol de vos points d'observation. Deux méthodes permettent de spécifier la hauteur des observateurs.

  • Height (Hauteur) : la hauteur de l’observateur est obtenue à partir de la valeur que vous spécifiez. Il s'agit de la méthode par défaut.
  • Field (Champ) : la hauteur de chaque emplacement de l’observateur est déterminée par les valeurs d’un champ de vous spécifiez.

La valeur par défaut est 1,80 m. Si vous observez à partir d'un emplacement en hauteur, comme une tour d'observation ou un bâtiment élevé, utilisez cette hauteur à la place. Pendant le calcul du champ de vision, si cette valeur est spécifiée, elle est ajoutée à l'altitude du point d'observation. Sinon, elle est ajoutée à la valeur z de la surface interpolée.

Hauteur de la cible

Indiquez la hauteur des structures ou des personnes au sol qui servent à établir la visibilité. Deux méthodes permettent de spécifier la hauteur de la cible.

  • Height (Hauteur) : la hauteur de la cible est obtenue à partir de la valeur que vous spécifiez. Il s'agit de la méthode par défaut.
  • Field (Champ) : la hauteur de chaque cible est déterminée par les valeurs d’un champ de vous spécifiez.

Le champ de vision résultant identifie les zones dans lesquelles un point d'observation peut voir ces objets au sol. L'inverse est également vrai : les objets au sol peuvent voir un point d'observation.

Voici quelques exemples de paramètres de hauteur cible :

  • Si vos points en entrée représentent des éoliennes et que vous souhaitez identifier l'endroit à partir duquel les personnes au sol voient les éoliennes, saisissez la hauteur moyenne d'une personne (environ 1,80 m).
  • Si vos points en entrée représentent des postes de vigie incendie et que vous souhaitez déterminer quels postes de vigie peuvent voir un panache de fumée d'au moins 6 mètres, saisissez 6 m comme hauteur cible.
  • Si vos points en entrée représentent des panoramas le long de routes ou de pistes et que vous souhaitez déterminer les endroits où les éoliennes d'au moins 121 mètres sont visibles, saisissez 121 m comme hauteur.
  • Si vos points en entrée représentent des panoramas et que vous souhaitez déterminer la surface au sol que les personnes postées au panorama peuvent voir, saisissez zéro comme hauteur cible.
Hauteur en sortie pour devenir visible

Le nom du résultat AGL en sortie. Le raster AGL obtenu est un raster dans lequel la valeur de chaque cellule correspond à la hauteur minimale devant être ajoutée à une cellule (qui, sinon, ne serait pas visible) pour la rendre visible par au moins un observateur. La valeur 0 sera attribuée aux cellules qui étaient déjà visibles dans ce raster en sortie.

Nom de la couche de résultat

The name of the layer that will be created in My Content and added to the map. The default name is based on the tool name and the input layer name. If the layer already exists, you will be prompted to provide another name.

You can specify the name of a folder in My Content where the result will be saved using the Save result in drop-down box. If you have privileges to create both tiled and dynamic imagery layers, you can also specify which layer type you want to use for the output using the Save result as drop-down box.

Conseil :

Click Show Credits before you run your analysis to check how many credits will be consumed.

Environnements

Analysis environment settings are additional parameters that affect a tool's results. You can access the tool's analysis environment settings by clicking the gear icon Analysis Environments at the top of the tool pane.

This tool honors the following Analysis Environments:

  • Output coordinate system—Specifies the coordinate system of the output layer.
  • Extent—Specifies the area to be used for analysis.
  • Snap Raster—Adjusts the extent of the output so it matches the cell alignment of the specified snap raster layer.
  • Cell size—The cell size to use in the output layer.
  • Mask—Specifies a mask layer, where only the cells that fall within the mask area will be used for analysis.

Fonctions raster et outils similaires

Utilisez l’outil Créer un champ de vision afin d’identifier les zones visibles sur une surface d’élévation pour un ensemble donné d’emplacements d’observateur en entrée. D’autres outils peuvent vous aider à résoudre des problèmes similaires.

Fonctions raster et outils d’analyse Map Viewer Classic

Utilisez la fonction raster Create Viewshed (Créer un champ de vision) afin d’identifier les zones visibles sur une surface d’élévation pour un ensemble donné d’emplacements d’observateur en entrée.

Fonctions raster et outils d’analyse ArcGIS Pro

L’outil de géotraitement Champ de vision géodésique est disponible dans les boîtes d’outils Spatial Analyst et 3D Analyst.

L’outil Créer un champ de vision est disponible dans la boîte d’outils Analyse raster.

Champ de vision est également disponible sous forme d’une fonction raster.

Ressources de développeur ArcGIS Enterprise

Si vous travaillez dans ArcGIS REST API, utilisez la tâche Create Viewshed.

Si vous travaillez dans ArcGIS API for Python, utilisez create_viewshedsite Web ArcGIS API for Python du module arcgis.raster.analytics.