Utiliser les outils d’analyse raster

Remarque :

Cette fonction est actuellement prise en charge uniquement dans Map Viewer Classic. Elle sera disponible dans une prochaine version de Map Viewer.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur l’accès et l’utilisation des outils d’analyse raster.

Licences

L'administrateur de votre organisation doit vous accorder certains privilèges pour que vous puissiez effectuer une analyse. Pour utiliser les outils d’analyse raster, vous devez bénéficier des privilèges suivants :

  • Créer, mettre à jour et supprimer du contenu
  • Publier des couches d'imagerie hébergées
  • Analyse d’images

Ces privilèges sont disponibles avec l’extension de type d’utilisateur ArcGIS Image for ArcGIS Online, qui est compatible avec le type d’utilisateur Creator ou GIS Professional et un rôle Publication, Facilitateur ou Administration (ou un rôle personnalisé doté des privilèges énoncés ci-dessus). Si vous ne disposez pas de ces privilèges, l’option Raster Analysis (Analyse raster) décrite ci-dessous n’est pas disponible.

Certains outils d’analyse raster nécessitent également le privilège Publish hosted feature layers (Publier des couches d’entités hébergées), qui est automatiquement activé lorsque le privilège Imagery Analysis (Analyse d’images) est activé.

Accéder aux outils

Pour accéder aux outils d’analyse raster dans Map Viewer Classic et les utiliser, procédez comme suit :

  1. Ouvrez une carte Web contenant la ou les couches d’images que vous souhaitez analyser dans Map Viewer Classic.
  2. Cliquez sur le bouton Analysis (Analyse) bouton Analysis (Analyse) dans la barre de menu de la carte.
  3. Dans la fenêtre Perform Analysis (Effectuer une analyse), cliquez sur Raster Analysis (Analyse raster).

Remarque :

Si vous ne trouvez pas les outils Raster Analysis (Analyse raster) dans le volet Analysis (Analyse) de Map Viewer Classic, la licence ArcGIS Image for ArcGIS Online ne vous a peut-être pas été attribuée ou votre organisation n’a pas publié au moins une couche d’entités hébergée. Une couche d’entités hébergée doit avoir été publiée pour pouvoir accéder aux outils d’analyse raster.

Explorer la fenêtre Analyse raster

La fenêtre Raster Analysis (Analyse raster) est illustrée ci-dessous. Il contient plusieurs catégories et chaque catégorie contient des outils. Pour afficher les outils d’une catégorie, cliquez sur le bouton développer ou réduire situé sur le côté gauche de la catégorie.

Catégories et outils de l’analyse raster

Ouvrir l’éditeur de fonctions raster

Ouvre la fenêtre Raster Function Editor (Éditeur de fonctions raster). Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Éditeur de fonctions raster.

Ouvrir la fenêtre Accéder aux modèles de fonctions raster et aux outils Web personnalisés

Ouvrez la fenêtre Browse Raster Function Templates and Custom Web Tools (Accéder aux modèles de fonctions raster et aux outils Web personnalisés). Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Fonctions raster.

Ouvrez la boîte de dialogue Environnements d'analyse

Ouvrez la boîte de dialogue Environnements d'analyse.

Revenir à la fenêtre Effectuer une analyse

Permet de revenir à la fenêtre Perform Analysis (Effectuer une analyse).

Afficher l’aide sur l’outil ou la catégorie

Permet d'afficher l'aide sur la catégorie.

Développer la catégorie pour afficher les outils qu'elle contient

Développez la catégorie pour afficher les outils qu'elle contient.

Utiliser les environnements d'analyse

Le bouton Analysis Environments (Environnements d’analyse) Environnements d’analyse permet d’accéder aux environnements de traitement d’images et raster qui s’appliquent à tous les outils d’analyse raster. Lorsque vous ouvrez la fenêtre Analysis Environments (Environnements d’analyse) à partir de la fenêtre Raster Analysis (Analyse raster), vous pouvez modifier les paramètres du système de coordonnées en sortie, de l’étendue de traitement, du raster de capture, de la taille de cellule et du masque.

Environnement d’analyseDescription
Système de coordonnées en sortie

Indique le système de coordonnées de la couche d’images de résultat.

Les options disponibles sont les suivantes :

  • Same as input (Identique à l'entrée) : le résultat de votre analyse apparaîtra dans le même système de coordonnées que les données en entrée. Il s’agit de l’option par défaut.
  • As specified (Comme spécifié) : les résultats de votre analyse apparaîtront dans le système de coordonnées que vous choisissez. Lorsque cette option est sélectionnée, cliquez sur le bouton représentant le globe Sélectionner le système de coordonnéeset choisissez un élément dans la liste des systèmes de coordonnées connus ou ajoutez le WKID de référence spatiale dans la zone appropriée.
  • Layer <name> (Couche <nom>) : les résultats de votre analyse apparaîtront dans le même système de coordonnées que la couche existante choisie dans votre carte Web.

Etendue

Indique l’étendue ou la limite utilisée pendant l’exécution de l’analyse. Tous les pixels ou toutes les cellules se trouvant intégralement dans l’étendue spécifiée ou qui intersectent cette dernière seront utilisées dans l’analyse.

Les options disponibles sont les suivantes :

  • Default (Par défaut) : l’étendue utilisée pour l’analyse est fournie par l’outil.
  • As specified (Comme spécifié) : l’étendue est définie par les coordonnées que vous avez fournies.
  • Layer <name> (Couche <nom>) : l’étendue utilisée pour traiter votre analyse sera identique à l’étendue spatiale d’une couche existante que vous avez choisie dans votre carte Web.

Raster de capture

Ajuste l’étendue de la couche raster en sortie afin qu’elle corresponde à l’alignement des cellules de la couche Snap Raster (Raster de capture) spécifiée.

Taille de cellule

Spécifie la taille de cellule ou la résolution qui sera utilisée pour créer la couche raster en sortie dans l’analyse raster. La résolution en sortie par défaut est déterminée par la taille de cellule la plus importante dans la couche raster en entrée.

Les options disponibles sont les suivantes :

  • Minimum d’entrées : utilise la plus petite taille de cellule de toutes les couches en entrée.
  • Maximum d’entrées : utilise la plus grande taille de cellule de toutes les couches en entrée. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Comme spécifié : indique une valeur numérique pour définir la taille de cellule. Si cette option est sélectionnée, la valeur par défaut est 1.
  • <Nom> de la couche : définit la taille de cellule sur la couche raster choisie.

Masque

Spécifie une couche qui permettra de définir votre zone d’intérêt pour l’analyse. Seules les cellules comprises dans le masque d'analyse seront prises en compte lors de l'analyse.

  • Le masque peut être un raster ou une couche d'entités.
  • Si le masque d'analyse est un raster, toutes les cellules ayant une valeur sont prises en compte pour définir le masque. Les cellules d'un raster de masque de type NoData seront considérées comme étant en dehors du masque et auront donc une valeur NoData dans la couche de résultat d'analyse.
  • Si le masque d'analyse est une couche d'entités, il est converti en interne en raster lors de l'exécution. Vous devez donc vous assurer que les options Cell Size (Taille de cellule) et Snap Raster (Raster de capture) sont correctement définies pour votre analyse.

Lorsque vous ouvrez la fenêtre Analysis Environments (Environnements d’analyse) à partir de la fenêtre d’un outil d’analyse raster, il est possible que des environnements d’analyse supplémentaires s’affichent. Certains outils d’analyse raster respectent plusieurs des environnements d’analyse énumérés dans la table ci-dessous. Comme tous les outils ne respectent pas tous les environnements, leur accès s’effectue à partir des outils individuels et non depuis la fenêtre Raster Analysis (Analyse raster).

Environnement d’analyseDescription
Méthode de rééchantillonnage

Spécifiez comment interpoler les valeurs de pixel lorsque vous transformez votre jeu de données raster. Cet environnement est utilisé lorsque l’entrée et la sortie ne concordent pas, lorsque la taille de pixel change, lorsque les données sont déplacées ou pour plusieurs de ces situations.

Les options disponibles sont les suivantes :

  • Nearest neighborhood (Voisinage le plus proche) : cette méthode est essentiellement utilisée pour les données discrètes, telles qu’une classification d’utilisation du sol, car elle ne crée pas de valeurs de pixel. Cette méthode est également adaptée pour les données continues lorsque vous voulez conserver les valeurs de réflectance initiales dans l’imagerie pour une analyse multispectrale exacte. Elle est plus efficace en termes de délai de traitement mais introduit de petites erreurs de position dans l’image en sortie. Le décalage de l’image en sortie peut atteindre la moitié d’un demi pixel, ce qui entraîne des discontinuités au niveau de l’image et un effet d’escalier.
  • Bilinear Interpolation (Interpolation bilinéaire) : cette méthode est plus appropriée pour les données continues. Elle exécute une interpolation bilinéaire et détermine la nouvelle valeur d’une cellule en fonction d’une distance moyenne pondérée des valeurs des centres des quatre cellules en entrée les plus proches. Elle crée une image en sortie visiblement plus lisse que celle obtenue par la méthode du voisinage le plus proche, mais altère les valeurs de réflectance. Cela entraîne un flou ou une perte de la résolution de l’image.
  • Cubic Convolution (Convolution cubique) : méthode recommandée pour les données continues. Cette méthode réalise une convolution cubique et détermine la nouvelle valeur d’une cellule en ajustant une courbe lissée suivant les valeurs des centres des 16 cellules en entrée les plus proches. Le résultat est moins déformé sur le plan géométrique que le raster obtenu avec le voisinage le plus proche (option Nearest neighborhood) et plus affiné qu’avec l’interpolation bilinéaire (option Bilinear interpolation). Dans certains cas, on obtient des valeurs de cellule en sortie en dehors de la plage de valeurs de cellule en entrée. Si cela n’est pas acceptable, utilisez la méthode Bilinear interpolation (Interpolation bilinéaire) à la place. La convolution cubique sollicite d’importantes ressources en termes de calcul informatique et demande un traitement plus long.

Type de processeur

Spécifiez si l’analyse doit s’exécuter avec le CPU ou le GPU. Si l’environnement Processor type (Type de processeur) est vide, l’outil utilise le CPU pour traiter les données.

Les options disponibles sont les suivantes :

  • CPU : le traitement utilise le CPU. Le traitement CPU peut être parallélisé sur plusieurs cœurs et instances, comme avec l’environnement Parallel processing factor (Facteur de traitement parallèle).
  • GPU : le traitement utilise le GPU. Les GPU sont efficaces pour traiter les graphiques et les images. Leur structure hautement parallèles leur permet de traiter efficacement des blocs de données volumineux de manière répétitive. Les outils d’analyse raster qui respectent cet environnement peuvent distribuer leur travail sur plusieurs instances GPU au niveau de plusieurs serveurs d’analyse raster, comme avec l’environnement Parallel processing factor (Facteur de traitement parallèle).

Intervalle de recyclage du traitement Opérateurs

Définit le nombre de sections d’image à traiter avant de redémarrer les processus pour empêcher les échecs potentiels des longs traitements. La valeur par défaut est 0.

Facteur de traitement parallèle

Spécifiez le nombre d’instances du service de traitement raster pouvant servir à traiter vos données.

Si l’outil ne respecte pas le type de processeur (Processor type) ou si l’environnement Processor type (Type de processeur) est défini sur CPU, l’environnement Parallel processing factor (Facteur de traitement parallèle) contrôle les instances de service (CPU) de traitement raster. Si Processor type (Type de processeur) est défini sur GPU, l’environnement Parallel processing factor (Facteur de traitement parallèle) contrôle le nombre d’instances GPU de traitement raster.

En configurant l’environnement Parallel processing factor (Facteur de traitement parallèle), vous pouvez demander le nombre de processus parallèles que le serveur d’imagerie d’analyse raster utilise pour traiter une tâche d’analyse raster. En revanche, si le nombre total de processus parallèles dépasse le nombre maximum d’instances de service (CPU or GPU) de traitement raster, les processus parallèles supplémentaires seront mis en attente.

Si le facteur de traitement parallèle n’est pas spécifié (option par défaut), l’outil utilisera 80 pour cent du nombre maximum d’instances de service de traitement parallèle. Un nombre entier ou un pourcentage peut être spécifié en tant que facteur de traitement parallèle.

Nombre de tentatives en cas d’échec

Définit le nombre de tentatives que le même processus peut réaliser lors de l’échec aléatoire du traitement d’une tâche en particulier. La valeur par défaut est 0.

Utiliser un volet d'outil

Pour ouvrir la fenêtre d’un outil d’analyse raster, cliquez sur le bouton de l’outil. Cette opération ouvre la fenêtre de l’outil, comme illustré ci-dessous avec l’outil Surveiller la végétation.

Fenêtre Surveiller la végétation

Ouvrez la boîte de dialogue Environnements d'analyse

Ouvrez la boîte de dialogue Environnements d'analyse.

Fermer le volet de l'outil sans exécuter l'analyse

Fermez la fenêtre de l’outil sans exécuter l’analyse et revenez dans la fenêtre Raster Analysis (Analyse raster).

Obtenir de l'aide sur un paramètre

Permet d'obtenir de l'aide sur un paramètre.

Le résultat de l'exécution de l'analyse est enregistré dans Contenu avec ce nom

Le résultat de l'exécution de l'analyse est enregistré dans Contenu avec ce nom

Vous pouvez spécifier un dossier dans Contenu dans lequel enregistrer le résultat

Vous pouvez spécifier un dossier dans Contenu dans lequel enregistrer le résultat.

Afficher le nombre de crédits qui seront utilisés si vous exécutez l'analyse

Affichez le nombre de crédits qui seront utilisés si vous exécutez l'analyse.

Si l'option est activée, seules les données visibles dans la carte courante seront analysées

Si l'option est activée, seules les données visibles dans la carte courante seront analysées.

Remarque :

Avant d’exécuter un outil d’analyse dans ArcGIS Online, vous pouvez utiliser l’outil d’estimation de crédits pour calculer le nombre attendu de crédits qui seront utilisés. Si votre organisation a activé la budgétisation des crédits et que le nombre attendu de crédits est supérieur au nombre de crédits qui vous est alloué, ArcGIS Online affiche un message d’erreur. Pour plus d'informations sur l'allocation et la consommation de crédits, reportez-vous à la rubrique Présentation des crédits.

Chaque outil comporte un ensemble différent de paramètres. Vous pouvez toujours afficher l’aide correspondant à un paramètre en cliquant sur le bouton d’aide en regard du paramètre, comme illustré ci-dessus. Tous les outils comportent un paramètre Result layer name (Nom de la couche de résultat), dans lequel sont enregistrés les résultats de l’exécution de l’analyse. Vous pouvez modifier ce nom ou utiliser la valeur par défaut.

Utiliser l'étendue courante de la carte

Il est recommandé de toujours activer la case à cocher Utiliser l’étendue courante de la carte et de zoomer dans la zone à analyser. Cela restreint le nombre de pixels d’imagerie ou raster que l’outil doit inclure lors de l’analyse, ainsi que le nombre de crédits utilisés par l’outil. Si vous décochez la case Use current map extent (Utiliser l’étendue courante de la carte), la couche d’images en entrée dans son ensemble sera potentiellement analysée et les crédits utilisés par l’outil dépendront de la taille des images et de la complexité de l’analyse.

Remarque :

Le paramètre Use current map extent (Utiliser l’étendue courante de la carte) est désélectionné si l’environnement Processing Extent (Étendue de traitement) est défini. La sélection de l'option Utiliser l’étendue courante de la carte remplace l'option Etendue de traitement.