Créer un flux

Cette leçon rapide explique comment créer un flux dans ArcGIS Velocity.

Les flux permettent de collecter et de visualiser des données en temps réel. Généralement, les flux se connectent à des sources externes de données d’observation, telles que des plateformes de l’Internet des objets (IoT), des agents de messages ou des API tierces. Les flux représentent également un type de couche en mode continu, pouvant être ajouté aux cartes Web ArcGIS Online et aux applications.

Dans cette leçon, vous allez utiliser les données du Marine Cadastre Automatic Identification System (Système d’identification automatique Marine Cadastre). Vous créerez un flux pour simuler les données AIS historiques (observations de la position des navires) à partir d’un fichier.

Pour ce faire, vous utiliserez un assistant de configuration commun à toute l’application Velocity. Vous utiliserez l’assistant de configuration à chaque fois que vous configurerez des flux ou des couches de sortie dans Velocity.

Ce cours s’adresse aux débutants. Vous devez disposer d’un compte ArcGIS Online avec accès à ArcGIS Velocity. La durée estimée de cette leçon est de 30 minutes.

Présentation des options de création de flux

Vous pouvez accéder à l’assistant de configuration pour créer un flux depuis plusieurs endroits dans ArcGIS Velocity.

  1. Dans un navigateur Web, ouvrez l'application ArcGIS Velocity et connectez-vous avec vos identifiants de connexion ArcGIS Online.

    Pour une expérience optimale, utilisez Google Chrome ou Mozilla Firefox.

    Remarque :

    En cas de problème lors de la connexion, adressez-vous à votre administrateur ArcGIS Online. Vous devrez peut-être disposer d’un rôle ArcGIS Online doté de privilèges pour utiliser ArcGIS Velocity.

  2. Cliquez sur Create Feed (Créer un flux) sur la page Home (Accueil) pour créer un flux.

    Page d’accueil de

  3. Sinon, cliquez sur Feeds (Flux) dans le menu principal de gauche, sous INPUT (ENTRÉE), pour afficher la page Feeds (Flux).

    Vous pouvez y créer un flux et afficher les flux existants et leur statut.

    Page Flux

Configurer un flux Simulateur HTTP

Pour commencer, vous allez créer un type de flux HTTP Simulator (Simulateur HTTP) à l’aide de l’assistant de configuration de flux.

  1. À partir de la page Home (Accueil) ou de la page Feeds (Flux), cliquez sur Create Feed (Créer un flux).

    La fenêtre Select a feed type (Sélectionner un type de flux) s’affiche. Cette fenêtre vous permet d’accéder aux groupes des différents types de flux disponibles dans Velocity.

    Fenêtre Sélectionner un type de flux

  2. Sous Web and Messaging (Web et messagerie), cliquez sur See all (Tout afficher) pour accéder aux types de flux Web et messagerie.

    Types de flux Web et messagerie

  3. Cliquez sur HTTP pour accéder aux types de flux associés à HTTP.

    Types de flux HTTP (Web et messagerie)

    Vous pouvez également utiliser la zone de texte Search (Rechercher) pour rechercher le mot simulateur.

  4. Cliquez sur HTTP Simulator (Simulateur HTTP) pour sélectionner ce type de flux.

Configurer le flux Simulateur HTTP

La première étape de la configuration d’un nouveau flux consiste à définir les paramètres de connexion à la source de données. Vous pouvez inclure une connexion à un serveur à l’aide d’identifiants d’authentification ou en accédant à une couche d’entités dans ArcGIS Online.

Pour les flux HTTP Simulator (Simulateur HTTP), vous devez vous connecter à un fichier de simulation disponible via une URL. Procédez comme suit pour configurer le flux.

  1. À l’étape Configure Simulation (Configurer la simulation), saisissez les paramètres de connexion comme suit :
    1. Pour URL, saisissez https://a4iot-public.s3-us-west-2.amazonaws.com/simulations/AIS_MarineCadastre_SelectedVessels.csv.
    2. Pour Field separator (optional) (Séparateur de champs (facultatif)), acceptez la virgule par défaut (,) étant donné que le fichier auquel vous vous connectez est délimité par des virgules.
    3. Pour Features per execution (optional) (Entités par exécution (facultatif)), saisissez 30.

      Ce fichier de simulation contient un jeu d’observations pour 30 navires, classées selon leur horodatage. En définissant cette propriété sur 30, les données sont extraites par groupes de 30 lignes, ce qui signifie qu’il y aura une nouvelle observation pour chaque navire unique dans le jeu de données.

    4. Pour Interval for sending events (milliseconds) (optional) (Intervalle d’envoi des événements (millisecondes) (facultatif)), acceptez la valeur par défaut 1000.

      Ce paramètre contrôle la vitesse à laquelle le nombre spécifié de lignes est simulé. Dans ce cas, 30 observations seront simulées (une pour chaque navire) toutes les 1 000 millisecondes (ou 1 seconde).

    5. Laissez la case Repeat simulation (Répéter la simulation) cochée.

      Ainsi, le flux Simulateur HTTP reprend les données en boucle une fois la fin du fichier de simulation atteinte.

    6. Pour Time field index (optional) (Index du champ d’heure (facultatif)), saisissez 1.

      Ce paramètre définit l’index numérique du champ de date dans le jeu de données, où le premier index est 0. Pour ce jeu de données, l’horodatage se trouve dans le second champ indiquant que l’index est 1.

    7. Laissez la case Convert to current time (Convertir en heure actuelle) cochée.

      Ainsi, les valeurs d’heure des données sont converties à l’heure actuelle lors de la simulation. Cela permet aux applications de traiter les données comme des données en temps réel.

      Paramètres de connexion de flux pour le type de flux Simulateur HTTP

  2. Cliquez sur Next (Suivant).

    Velocity teste la connexion à la source de données et tenter d’échantillonner les données. Si la connexion aboutit, il tentera ensuite de dériver la structure des données, que vous découvrirez par la suite.

Vérifier la structure des données

Lors de la configuration d’un flux, il est important de définir la structure des données qui sont reçues. Velocity définit la structure lorsqu’il échantillonne les données, en estimant le format des données, le délimiteur de champ, le type de champ et les paramètres de nom de champ.

  1. À l’étape Confirm Schema (Confirmer la structure), vérifiez que les paramètres sont similaires à ceux de l'illustration ci-après.

    Étape Confirm Schema (Confirmer la structure) de l’assistant de configuration de flux

  2. Examinez les types de champ renvoyés par les données échantillonnées sous Field Type (Type de champ) .

    Pour les données délimitées, Velocity identifie le type de champ en fonction des enregistrements échantillonnés. Il est important de passer en revue les types de champ pour vérifier qu’ils sont corrects. Par exemple, si un champ est identifié comme un champ numérique, mais que vous savez que les valeurs qu’il contient sont des valeurs codées, il est conseillé de le modifier en un champ de type chaîne. Dans cette leçon, vous accepterez les types de champ par défaut renvoyés.

  3. Examinez les noms de champ renvoyés par les données échantillonnées sous Field Name (Nom de champ).

    Velocity a identifié les noms des champs lors de l’échantillonnage du fichier. Les noms des champs sont renseignés pour les données délimitées lorsqu’il existe une ligne d’en-tête. Vous pouvez à présent renommer les champs, et désélectionner les champs inutiles. Dans cette leçon, vous accepterez les noms de champ par défaut renvoyés.

  4. Examinez les valeurs échantillonnées renvoyées par les données échantillonnées sous Sampled Values (Valeurs échantillonnées).
  5. Cliquez sur Next (Suivant) pour valider la structure des données sans apporter de modification.

Identifier les champs clés

Vous allez maintenant définir un certain nombre de paramètres pour que Velocity puisse créer correctement la géométrie, les données de date et d'heure et un identifiant unique pour chaque navire.

  1. À l’étape Identify Key Fields (Identifier les champs clés), configurez les paramètres Location (Emplacement) comme suit :
    1. Pour Location type (Type d’emplacement), sélectionnez X/Y fields (Champs X/Y).
    2. Pour X (longitude) (X (Longitude)), sélectionnez LON (LON).
    3. Pour Y (latitude) (Y (Latitude)), sélectionnez LAT (LAT).
    4. Pour Z (altitude), sélectionnez None (Aucune).
    5. Pour Spatial reference (Référence spatiale), sélectionnez GCS WGS 1984.

    Champs clés des paramètres d’emplacement dans l’assistant de configuration de flux

  2. Définissez les paramètres Date and time (Date et heure) comme suit :
    1. Pour Does your data have date fields? (Vos données comportent-elles des champs de date ?), sélectionnez Yes (Oui).
    2. Pour Start time (optional) (Heure de début [facultatif]), sélectionnez BaseDateTime.
    3. Pour End time (optional) (Heure de fin [facultatif]), conservez la valeur None (Aucune).

      Ce paramètre définit l’heure de fin pour les données dans lesquelles l’heure est représentée sous forme d’intervalles. Dans cette leçon, les observations relatives aux navires comportent un seul horodatage.

    4. Pour Date format (Format de date), sélectionnez Other (string) (Autre [Chaîne]).
    5. Pour Date Formatting String (Chaîne de mise en forme de la date) , saisissez yyyy-MM-dd HH:mm:ss.S.

      Champs clés des paramètres de date et d’heure dans l’assistant de configuration de flux

    Les propriétés de date et d’heure permettent à Velocity de créer correctement les dates à partir des valeurs de chaîne fournies dans le champ BaseDateTime.

  3. Pour le paramètre Track ID (ID de trace) sous Tracking (Suivi), choisissez MMSI.

    Champs clés des paramètres de suivi dans l’assistant de configuration de flux

    Un ID de trace est un identifiant unique pour une observation ou une entité dans les données. Il permet d’identifier plusieurs enregistrements ou événements du flux comme étant associés à une entité donnée. Dans le flux de données AIS, l’identifiant unique est l’identité du service mobile maritime (MMSI), qui est propre à chaque navire.

  4. Cliquez sur Next (Suivant) pour valider les champs clés.

Enregistrer le flux

Une fois que les paramètres du flux ont été configurés, enregistrez le nouveau flux après lui avoir attribué un titre et un résumé facultatif.

  1. Pour Feed title (Titre du flux), saisissez ship_positions_simulation.

    Remarque :

    Les noms de flux doivent être uniques dans une organisation.

  2. Pour Feed summary (Résumé du flux (facultatif)), saisissez Positions des navires AIS simulées à partir du système d’identification automatique Marine Cadastre.

    Laissez la case Also publish a feature layer which keeps all observations (Publier également une couche d’entités qui conserve toutes les observations) non cochée.

  3. Cliquez sur Complete (Terminé) pour créer le flux.

    Étape Save feed (Enregistrer le flux) de l’assistant de configuration de flux

  4. S’il s’agit du premier élément pour lequel vous avez créé un flux dans Velocity, un écran de connexion s’affiche pour vérifier vos identifiants. Saisissez vos identifiants de connexion et cliquez sur Sign In (Connexion). Cette vérification obligatoire permet à Velocity de gérer les tâches de longue durée pour vous. C’est le seul moment où vous devez vous connecter deux fois.

Passer en revue les détails du flux

Une fois que le flux a été publié, la page Details (Détails) du flux est disponible. Vous pouvez consulter les détails du flux que vous venez de créer ainsi qu’éditer, cloner, partager, supprimer et afficher les données sur une carte, etc.

Page Feed details (Détails du flux)

Le flux démarre automatiquement et l’intitulé du bouton de statut passe de Initializing (Initialisation) à Stop (Arrêter), ce qui indique que le flux a démarré. Si le flux ne démarre pas automatiquement, cliquez sur Start (Démarrer). Lorsque l’intitulé du bouton Start (Démarrer) passe de Initializing (Initialisation) à Stop (Arrêter), le flux est en cours d’exécution.

Pour afficher les détails du nouvel élément de flux dans votre organisation ArcGIS, cliquez sur Item details (Détails de l’élément). Vous pouvez ajouter d’autres métadonnées ou informations en fonction de vos besoins.

Pour afficher immédiatement vos données dans une carte Web, cliquez sur Open in Map Viewer (Ouvrir dans Map Viewer).

Positions des navires dans une carte Web

Etapes suivantes

Vous avez configuré un flux dans ArcGIS Velocity et vous collectez et visualisez à présent les données en temps réel sur une carte Web.

Dans la leçon rapide Concevoir une analyse en temps réel, vous allez maintenant créer une analyse en temps réel et découvrir les options permettant d’appliquer ce type d’analyse à des données en mode continu.