Problèmes d’analyse courants et solutions

Vous trouverez ci-dessous une description des difficultés auxquelles vous pourriez être confronté en effectuant une analyse en temps réel et une analyse de Big Data dans ArcGIS Velocity et les solutions que nous préconisons. Si vous rencontrez un problème qui ne figure pas ci-dessous, consultez la Esri Community et contactez le support technique Esri.

Remarque :

Pour les problèmes et solutions liés à l’accès à l’application Velocity, à la connexion, ou à la création et au démarrage d’éléments, reportez-vous à la rubrique Dépannage.

Problèmes de configuration des données

Problèmes d’analyses de Big Data

Problèmes avec le système de coordonnées

Aucune heure n’est définie ou l’opération nécessite que les entités soient associées à une heure

De nombreux outils, y compris les outils basés sur les traces, les filtres temporels ou les jointures, et les outils effectuant une analyse des intervalles temporels, nécessitent que les données en entrée soient associées à une heure.

L’heure est spécifiée dans les données en identifiant les champs clés Start Time (Heure de début) ou End Time (Heure de fin). Pour plus d’informations sur la manière de spécifier les heures de début et de fin, reportez-vous à la rubrique Configurer les données en entrée.

Si les champs Start Time ou End Time ne sont pas identifiés, les outils qui nécessitent que les entités soient associées à une heure signaleront une erreur du type Dataset is invalid: operation requires the features to have time (Jeu de données non valide : l’opération nécessite que les entités soient associées à une heure) ou Dataset is invalid: no time is defined (Jeu de données non valide : aucune heure définie).

Aucune géométrie n’est spécifiée pour les entités entrantes

La plupart des outils d’analyse nécessitent qu’une géométrie soit spécifiée pour le jeu de données en entrée, que ce soit pour les analyses temps réel ou les analyses de Big Data. Vous pouvez configurer la géométrie des entités de l’une des quatre manières suivantes :

Si ce message d’erreur s’affiche, vous devez configurer la géométrie dans la configuration de votre flux ou de votre source, ou utiliser un outil Calculate Fields (Calculer des champs) ou Map Fields (Apparier des champs) pour configurer une expression Arcade qui génère un objet géométrique.

Au moins un champ TRACK_ID valide doit être sélectionné ou le jeu de données n’est pas valide : l’opération nécessite que la balise TRACK_ID soit définie

De nombreux outils d’analyse basés sur les traces, tels que les outils Calculate Journeys (Calculer les trajets), Calculate Motion Statistics (Calculer les statistiques de déplacement) et d’autres, nécessitent qu’un champ clé Track ID (ID de trace) soit spécifié pour les données en entrée.

Un ID de suivi est un champ d’un message ou d’un jeu de données entrant qui met en correspondance des observations et des entités spécifiques. Par exemple, un camion peut être identifié au moyen de sa plaque d’immatriculation ou un avion par le numéro de vol qui lui est attribué. Ces identifiants peuvent être utilisés comme ID de trace, pour suivre les événements liés à une entité donnée dans le monde réel ou à un ensemble d’incidents. Un ID de suivi est spécifié dans le cadre d’un flux ou d’une structure de source de données. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Configurer les données en entrée.

Si aucun ID de trace n’est spécifié, les outils d’analyse basés sur les traces signaleront une erreur telle que Au moins un champ TRACK_ID valide doit être sélectionné.

L’exécution de la tâche d’analyse de Big Data récurrente a été plus longue que l’intervalle de récurrence défini. La tâche suivante sera ignorée.

Il est possible de planifier les analyses de Big Data et de les configurer pour qu’elles s’exécutent régulièrement, qu’elles s’exécutent régulièrement dans une période donnée ou qu’elles s’exécutent de façon récurrente.

Ce message est inscrit dans les journaux si une analyse est toujours en cours d’exécution lorsqu’une autre analyse planifiée débute, par exemple, si une analyse est configurée pour s’exécuter toutes les minutes, mais prend environ 3 minutes.

Si ce message apparaît fréquemment dans les journaux d’une analyse de Big Data, résolvez le problème soit en allouant des ressources supplémentaires dans les paramètres d’exécution de façon à ce que l’analyse se termine plus rapidement, soit en ajustant l’intervalle de récurrence, de façon à ce que l’analyse puisse se terminer avant l’exécution de la suivante.

Cette analyse de Big Data récurrente a échoué en raison de l’insuffisance des ressources disponibles dans l’environnement Velocity.

Lorsque l’exécution d’une analyse de Big Data est planifiée à une certaine heure ou selon un modèle de récurrence, des ressources suffisantes doivent être disponibles dans l’environnement Velocity pour assurer chaque exécution.

Si l’environnement Velocity ne dispose pas de ressources suffisantes pour que l’analyse de Big Data récurrente effectue le traitement à l’heure d’exécution prévue, chaque exécution sera ignorée jusqu’à ce que des ressources suffisantes soient disponibles. Velocity continuera de tenter d’effectuer l’analyse de Big Data chaque fois que son exécution est prévue (heure ou récurrence).

Échec de l’analyse, message du journal reçu : « Mémoire insuffisante lors de l’exécution de la tâche d’analyse Big Data {id}. Ajustez la configuration pour éviter les échecs. »

Lorsque certains outils sont utilisés dans le cadre d’une analyse et que les volumes de données traités sont importants, vous devez parfois fournir des ressources de paramètres d’exécution supplémentaires pour garantir une bonne exécution. Si vous recevez ce message du journal, veuillez ajuster les paramètres d’exécution de l’analyse et passer d’un plan par défaut à un plan Large ou Extra Large.

Si vous avez augmenté vos ressources dans les paramètres d’exécution, mais que vous rencontrez toujours cette erreur, contactez le support technique Esri.

Échec de l’analyse, info-bulle d’état ou message du journal reçu : « L’analyse a échoué avec la raison OOMKilled (mémoire insuffisante, supprimé) pour le driver pod. Augmentez les ressources dans les réglages et recommencez. »

Lorsque certains outils sont utilisés dans le cadre d’une analyse et que les volumes de données traités sont importants, vous devez parfois fournir des ressources de paramètres d’exécution supplémentaires pour garantir une bonne exécution. Si vous recevez ce message du journal, veuillez ajuster les paramètres d’exécution de l’analyse et passer d’un plan par défaut à un plan Large ou Extra Large.

Si vous avez augmenté vos ressources dans les paramètres d’exécution, mais que vous rencontrez toujours cette erreur, contactez le support technique Esri.

Les améliorations à venir augmenteront automatiquement les ressources pertinentes afin de garantir une bonne exécution de l’analyse lors des nouvelles tentatives.

Le jeu de données en entrée est dans un système de coordonnées géographiques, mais cette opération nécessite un système de coordonnées projetées.

Divers outils d’analyse fonctionnent uniquement avec les données qui se trouvent soit dans un système de coordonnées géographiques, soit dans un système de coordonnées projetées. Par exemple, l’outil Calculate Density (Calculer la densité) peut uniquement traiter les données qui se trouvent dans un système de coordonnées projetées. La solution consiste à configurer l’outil Project (Projeter) au préalable, afin de projeter les données dans un système de coordonnées projetées, par exemple avec l’ID connu (WKID) 102100, qui fait référence à WGS 1984 Web Mercator Auxiliary Sphere.

Relations spatiales planaires et géodésiques

Lorsque vous configurez des relations spatiales telles que des relations planaires proches ou géodésiques proches dans des outils d’analyse, vous devez choisir la relation spatiale adéquate en fonction du système de coordonnées des données en entrée correspondant à l’outil.

Si vous configurez des relations spatiales planaires proches notamment, la référence spatiale des jeux de données cible et de jointure doit se trouver dans un système de coordonnées projetées. Pour ce faire, utilisez une relation spatiale géodésique proche ou utilisez l’outil Project (Projeter) pour modifier le jeu de données cible ou de jointure afin qu’il soit dans un système de coordonnées projetées.