Créer une connexion à une base de données

Insights in ArcGIS Enterprise
Insights desktop
Remarque :

Les connexions à une base de données sont prises en charge dans Insights in ArcGIS Enterprise et dans Insights desktop.

Une connexion à une base de données vous permet de travailler avec des tables de base de données directement dans Insights. Les connexions aux bases de données peuvent être créées avec des bases de données prises en charge et des bases de données relationnelle supplémentaires qui utilisent un pilote Java Database Connectivity (JDBC).

Pour pouvoir créer une connexion à une base de données, vous devez remplir les conditions préalables suivantes :

  • Pour créer une connexion à une base de données il est nécessaire d’ajouter au préalable le connecteur approprié. Pour plus d’informations, reportez-vous aux rubriques Fichiers des fournisseurs requis et Gérer les types de connecteur.
  • Vous devez disposer des privilèges sur la base de données à laquelle vous voulez vous connecter. Si vous ne disposez pas de privilèges de base de données, contactez votre administrateur de base de données.
  • Vous devez pouvoir authentifier la connexion. Pour la plupart des bases de données, un nom d’utilisateur et un mot de passe sont utilisés pour l’authentification. SQL Server et BigQuery utilisent les méthodes d'authentification alternatives suivantes :

Créer des connexions aux bases de données

Les connexions aux bases de données sont enregistrées en tant qu’éléments de connexion à une base de données relationnelle. Vous pouvez afficher les éléments de connexion à une base de données relationnelle dans l’onglet Connections (Connexions) de la page d’accueil ou, si vous utilisez Insights in ArcGIS Enterprise, dans votre portail ArcGIS Enterprise. Vous pouvez créer les connexions sur la page d’accueil ou avant d’ajouter des données à votre classeur.

Créer une connexion à partir de la page d’accueil

Procédez comme suit pour créer une connexion à une base de données à partir de la page d’accueil :

  1. Cliquez sur l’onglet Connections (Connexions) Connexions.
  2. Cliquez sur New connection (Nouvelle connexion) et sélectionnez Database (Base de données) dans le menu.

    La fenêtre New connection (Nouvelle connexion) apparaît.

  3. Choisissez le type de base de données auquel vous voulez vous connecter. Seuls les types de base de données disponibles pour votre organisation sont répertoriés. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Gérer les types de connecteur.
  4. Indiquez les propriétés de connexion pour votre base de données. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque (*).
  5. Cliquez sur Add (Ajouter).

    Insights utilise les propriétés de connexion pour tenter de se connecter à la base de données. Une fois établie, la connexion apparaît sur la page Connections (Connexions).

    Si Insights ne parvient pas à se connecter à la base de données, un message d’erreur s’affiche. Reportez-vous à la rubrique Résoudre les problèmes de connexion à une base de données pour plus d'informations sur les raisons pour lesquelles une connexion ne peut pas être établie.

Une connexion à une base de données relationnelles est créée. La connexion peut être mise à jour sur l’onglet Connections (Connexions) de la page d’accueil. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Mettre à jour une connexion à une base de données.

En tant que propriétaire de la connexion à une base de données dans Insights in ArcGIS Enterprise, vous pouvez partager l’élément avec les membres de votre équipe afin qu’ils puissent utiliser dans leur analyse les données issues de la connexion à une base de données.

Créer une connexion à partir de la fenêtre Add to page (Ajouter à la page)

Procédez comme suit pour créer une connexion à une base de données à partir de la fenêtre Add to page (Ajouter à la page) avant d’ajouter des données à votre classeur :

  1. Ouvrez la fenêtre Add to page (Ajouter à la page) à l’aide de l’une des options suivantes :
    • Créer un classeur. La fenêtre Add to page (Ajouter à la page) s’ouvre lorsque le classeur est créé.
    • Cliquez sur le bouton Add to page (Ajouter à la page) Ajouter à la page au-dessus de la fenêtre de données dans un classeur existant.
    • Créez une page dans un classeur existant. La fenêtre Add to page (Ajouter à la page) s’ouvre lorsque la page est créée.
  2. Dans la fenêtre Add to page (Ajouter à la page), sélectionnez Database (Base de données).
  3. Cliquez sur New connection (Nouvelle connexion).
  4. Indiquez les propriétés de connexion pour votre base de données. Les champs obligatoires sont marqués par un astérisque (*).
  5. Cliquez sur  OK.

    Insights utilise les propriétés de connexion pour tenter de se connecter à la base de données. Si la connexion à la base de données est possible, elle est créée et les jeux de données de la base de données sont répertoriés dans la fenêtre centrale. Vous pouvez choisir dans votre nouvelle connexion les jeux de données à ajouter à la page de votre classeur.

Une connexion à une base de données relationnelles est créée. La connexion peut être mise à jour sur l’onglet Connections (Connexions) de la page d’accueil. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Mettre à jour une connexion à une base de données.

En tant que propriétaire de la connexion à une base de données dans Insights in ArcGIS Enterprise, vous pouvez partager l’élément avec les membres de votre équipe afin qu’ils puissent utiliser dans leur analyse les données issues de la connexion à une base de données.

Propriétés de la connexion

Les connexions aux bases de données incluent les propriétés requises et optionnelles. Les propriétés requises sont marquées par un astérisque (*) dans la fenêtre New connection (Nouvelle connexion).

Le tableau suivant décrit les propriétés utilisées pour au moins un type de base de données pris en charge.

Remarque :

Les propriétés des connexions à des bases de données supplémentaires qui ne figurent pas dans la liste des bases de données prises en charge sont configurées dans les fichiers YAML (properties.yml) utilisés pour ajouter le type de connecteur. Par conséquent, les propriétés des bases de données supplémentaires visibles dans la fenêtre New connection (Nouvelle connexion) peuvent ne pas correspondre aux propriétés figurant dans cette table.

PropriétéDescriptionBases de données

Nom

L’alias à attribuer à la connexion à la base de données. La propriété Name (Nom) ne doit pas nécessairement correspondre au nom de la base de données.

Requis pour toutes les bases de données.

Type

Le type de base de données, par exemple, Oracle ou SQL Server. Seuls les connecteurs disponibles pour votre organisation sont répertoriés. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Gérer les types de connecteur.

Requis pour toutes les bases de données.

Type spatial par défaut

Le type spatial utilisé lorsqu’un champ d’emplacement est ajouté à un jeu de données de base de données avec la fonction Activer l’emplacement.

Requis pour Oracle et PostgreSQL.

Nom de serveur

Le nom d'hôte de la base de données.

Requis pour les bases de données Oracle, PostgreSQL, SAP HANA, et SQL Server utilisant l’authentification SQL Server.

Nom de serveur (un nom de domaine complet)

Le nom de domaine complet de la machine ArcGIS Server pour votre organisation.

Requis pour les bases de données SQL Server utilisant l'authentification du système d'exploitation (Windows).

Nom de l'instance

L’instance de la base de données à laquelle vous vous connectez.

Requis pour Oracle. Facultatif pour SQL Server.

Numéro de port

Le numéro de port pour la base de données à laquelle vous vous connectez.

Requis pour SAP HANA. Facultatif pour Oracle, PostgreSQL et SQL Server.

Méthode d’authentification

La méthode permettant de vérifier la connexion à la base de données. La Authentication method (Méthode d’authentification) peut être soit SQL Server soit Windows.

Requis pour SQL Server.

Projeter

Le projet dans lequel votre jeu de données BigQuery est stocké.

Requis pour BigQuery.

Nom du compte

Le nom du compte sur lequel la base de données est enregistrée.

Requis pour Snowflake.

Domaine ou nom d’utilisateur

Le nom de domaine ou le nom d’utilisateur que vous utilisez pour authentifier la connexion à la base de données. Pour les connexions SQL Server avec l’authentification Windows, utilisez un nom de domaine. Pour toutes les autres bases de données et méthodes d’authentification, utilisez un nom d’utilisateur.

Requis pour Oracle, PostgreSQL, SAP HANA, Snowflake et SQL Server.

Mot de passe

Le mot de passe correspondant au nom d’utilisateur que vous utilisez.

Requis pour les bases de données Oracle, PostgreSQL, SAP HANA, Snowflake, et SQL Server qui utilisent l’authentification SQL Server.

Adresse e-mail du compte de service

L’adresse électronique connectée à votre compte de service Google.

Requis pour BigQuery.

Clé privée

La clé privée de votre compte de service Google.

Requis pour BigQuery.

Connexion à l’aide de SSL

Permet d’établir une connexion à une base de données SAP HANA à l’aide du protocole Secure Sockets Layer (SSL).

Facultatif pour SAP HANA.

Nom de base de données

Le nom de la base de données à laquelle vous vous connectez.

Requis pour SQL Server, PostgreSQL, et Snowflake. Facultatif pour SAP HANA.

Nom de l’entrepôt

Le nom de l’entrepôt auquel vous vous connectez.

Requis pour Snowflake.

Colonnes d'index

Insights créera un index sur les tables de base de données pour certaines fonctions à l’aide de bases de données Oracle, SQL Server ou PostgreSQL en vue de renforcer les performances. Pour les bases de données Oracle et SQL Server, l’indexation peut uniquement avoir lieu si l’utilisateur qui crée la connexion à une base de données dispose des privilèges de base de données requis. Une fois la connexion créée, des index sont générés dans les tables de base de données, quelle que soit la personne qui les utilise dans Insights.

Si l’utilisateur qui crée la connexion à une base de données ne dispose pas des privilèges nécessaires, l’indexation n’a pas lieu dans les tables de base de données.

La table suivante explique comment l’indexation se produira pour chaque type de base de données et les privilèges requis pour créer une connexion où l’indexation a lieu :

Base de donnéesDescriptionType d’indexPrivilèges requis
SAP HANA

L’indexation n’a pas lieu dans Insights pour les bases de données SAP HANA.

Sans objet

Sans objet

Oracle

L’indexation se produit dans les situations suivantes :

  • Un champ est calculé dans le jeu de données.
  • Une relation est établie avec le jeu de données.
  • L’outil Enrichir les données est utilisé dans le jeu de données.
  • L’emplacement est activé sur le jeu de données, y compris les résultats de l’analyse spatiale.
  • Les données sont projetées dans un système de coordonnées géographiques différent. Les données sont projetées si le système de coordonnées du jeu de données ne correspond pas au système de coordonnées du fond de carte.

Non unique

Se connecter à et parcourir le contenu avec mise en cache de données.

Une des situations suivantes :

  • L’utilisateur est le propriétaire de la table.
  • Le propriétaire de la table a accordé le privilège CREATE INDEX ON <nom de la table> à l’utilisateur.
SQL Server

L’indexation se produit dans les situations suivantes :

  • Un filtre est appliqué au jeu de données.
  • Une relation est établie avec le jeu de données.
  • L’outil Enrichir les données est utilisé dans le jeu de données.
  • L’emplacement est activé sur le jeu de données, y compris les résultats de l’analyse spatiale.

Non unique

Se connecter à et parcourir le contenu avec mise en cache de données.

PostgreSQL

L’indexation se produit dans les situations suivantes :

  • Un filtre est appliqué au jeu de données.
  • Une relation est établie avec le jeu de données.
  • Un diagramme chronologique est créé.

Non unique

Se connecter à et parcourir le contenu avec mise en cache de données.

Snowflake

L’indexation n’a pas lieu dans Insights pour les bases de données Snowflake.

Sans objet

Sans objet

BigQuery

L’indexation n’a pas lieu dans Insights pour les bases de données BigQuery.

Sans objet

Sans objet

Types spatiaux

Le type spatial par défaut permet de déterminer le type spatial à utiliser lorsqu’un champ d’emplacement est ajouté à un jeu de données de base de données avec Activer l’emplacement. La table suivante décrit les types spatiaux par défaut qui sont disponibles pour chaque type de base de données :

Base de donnéesTypes spatiaux par défaut pris en charge
SAP HANA
  • ST_Geometry
Oracle
  • Oracle Spatial
  • Géodatabase Esri
SQL Server
  • Géométrie
PostgreSQL
  • Géométrie PostGIS
  • Géodatabase Esri
  • Aucun
Snowflake
  • Géographie
BigQuery
  • Géographie
Remarque :

Les types spatiaux SDELOB ne sont pas pris en charge.

Ressources

Pour en savoir plus sur la création et le dépannage de géodatabases d’entreprise dans Oracle, reportez-vous à la rubrique Géodatabases dans Oracle.

Pour en savoir plus sur la création et le dépannage de géodatabases d’entreprise dans Microsoft SQL Server, reportez-vous à la rubrique Géodatabases dans Microsoft SQL Server.

Pour en savoir plus sur la création et le dépannage de géodatabases d’entreprise dans PostgreSQL, reportez-vous à la rubrique Géodatabases dans PostgreSQL.

Etapes suivantes

Maintenant que vous avez créé une connexion à une base de données, vous pouvez partager la connexion avec votre organisation ou ajouter des données à un classeur.