OGC

L’organisation Open Geospatial Consortium (OGC) est un consortium international de normalisation à but non lucratif. La mission d’OGC consiste à développer, approuver et maintenir des normes visant à rendre vos cartes et données géographiques associées disponibles et partageables sur le web. L’utilisation des services OGC permet d'accéder ouvertement à des données géographiques et à des fonctionnalités logicielles pour permettre aux organisations d'incorporer leurs données et services SIG dans toute application sur divers périphériques mobiles et informatiques. Ces services et codages ouverts permettent d'améliorer le partage et l'interopérabilité des informations géospatiales. Les services OGC peuvent présenter certains problèmes. Par exemple, s'ils sont diffusés sur des serveurs relativement anciens, leur affichage dans des applications plus récentes risque de compromettre les performances. De plus, vous risquez de rencontrer des problèmes de compatibilité de fonds de carte liés à la prise en charge des structures de tuilage ou des systèmes de coordonnées des couches OGC. Pour en savoir plus sur l’OGC, consultez le site Web Open Geospatial Consortium. Esri propose également une page Web dédiée à l’interopérabilité et aux normes qui détaille sa prise en charge des services OGC dans ArcGIS.

Spécifications de l’OGC

Les standards et spécifications de l’OGC évoluent au fil du temps. ArcGIS Online prend en charge les couches qui reposent sur une spécification plus récente de même que celles qui prennent en charge plusieurs autres spécifications.

OGC API - Features

La spécification OGC API – Features compte plusieurs parties. Elle comprend des standards de création et d’utilisation de données spatiales sur le Web ainsi que des standards pour des API destinées au partage de données d’entités sur le Web.

ArcGIS Online vous permet de publier une couche d’entités OGC à partir d’une couche d’entités hébergée. Les couches d’entités OGC respectent la spécification OGC API – Features.

Vous pouvez utiliser les couches dans des applications tierces dans lesquelles des entités OGC sont requises. Vous pouvez aussi ajouter la couche d’entités OGC à Map Viewer ou l’utiliser dans ArcGIS Pro 2.8 ou version ultérieure.

Service WFS (Web Feature Service) de l'OGC

OGC Web Feature Service (WFS) est un service d’entités dynamique conforme à la spécification WFS de l’OGC.

Voici ce que vous pouvez faire avec les couches WFS de l’OGC dans ArcGIS Online :

Service WMS (Web Map Service) de l'OGC

OGC WMS (Web Map Service) est un service de carte dynamique conforme à la spécification WMS de l’OGC.

Voici ce que vous pouvez faire avec les couches WMS de l’OGC dans ArcGIS Online :

OGC Web Map Tile Service (WMTS)

OGC WMTS (Web Map Tile Service) est un ensemble de tuiles d’images mises en cache conforme à la spécification WMTS de l’OGC.

Voici ce que vous pouvez faire avec les couches WMTS de l’OGC dans ArcGIS Online :

Par ailleurs, WMTS est disponible pour les couches de tuiles hébergées que vous publiez dans votre organisation et que vous partagez avec le public.

Ajout de couches d’entités OGC

Si vous publiez une couche d’entités OGC à partir d’une couche d’entités hébergée, vous pouvez ajouter la couche d’entités OGC à Map Viewer.

Lorsque vous ajoutez la couche d’entités OGC à une carte, vous devez choisir une sous-couche à la fois. Pour ajouter des couches supplémentaires à partir de la même couche d’entités OGC, répétez les étapes pour ajouter une couche et choisissez à chaque fois une sous-couche différente.

Ajouter des couches WFS de l’OGC

Lorsque vous ajoutez des couches WFS de l’OGC à une carte dans Map Viewer ou dans Map Viewer Classic, vous devez choisir une sous-couche à la fois. Pour ajouter des couches supplémentaires à partir de la même couche WFS, répétez la procédure d’ajout de couche et choisissez à chaque fois une sous-couche différente.

Dans Map Viewer Classic, vous pouvez également définir des options de configuration avancées lorsque vous ajoutez une couche WFS à une carte. Vous pouvez changer la limite maximale du nombre d'entités ou décider d'inverser les coordonnées x,y. Si la couche WFS contient des entités complexes, vous devez également sélectionner le type d'entités à afficher : points, lignes ou polygones.

Lorsque vous ajoutez une couche WFS de l’OGC à une carte, vous pouvez spécifier des paramètres personnalisés à ajouter à des requêtes adressées au service WFS. Par exemple, si le service requiert une touche d'accès, la touche peut être incluse en tant que paramètre personnalisé pour les requêtes adressées au WFS. Les paramètres personnalisés spécifiés sont automatiquement appliqués à toutes les requêtes soumises au WFS. Les paramètres personnalisés propres aux couches tels que les opérateurs spatiaux ne sont pas pris en charge.

Lorsque vous ajoutez une couche WFS à la carte, votre fond de carte doit être compatible avec le système de coordonnées de la couche WFS.

Vous pouvez également ajouter des couches WFS dans Scene Viewer.

Ajouter des couches WMS de l’OGC

Lorsque vous ajoutez une couche WMS de l’OGC à une carte dans Map Viewer ou dans Map Viewer Classic, vous pouvez choisir d’ajouter toutes les couches du service ou de sélectionner les couches à ajouter. Si vous ajoutez toutes les couches du service, toutes les couches sont ajoutées à la carte, mais seule la première couche est affichée. Pour activer les autres couches, cliquez sur le bouton Contenu, sur le nom de la couche WMS de l'OGC, puis cochez la case en regard des couches que vous souhaitez afficher sur la carte. Vous pouvez également contrôler les couches dans le service WMS de l'OGC qui apparaissent sur la carte en sélectionnant les couches de votre choix lorsque vous ajoutez la couche WMS de l'OGC en tant qu'élément ou que vous mettez à jour l'élément.

Lorsque vous ajoutez une couche WMS de l’OGC à une carte, vous pouvez spécifier des paramètres personnalisés à ajouter à des requêtes adressées au service WMS. Par exemple, si votre couche WMS prend en charge les styles, ils peuvent servir de paramètre personnalisé pour des requêtes de couches. Si une touche d'accès est requise, la touche peut être configurée en tant que paramètre personnalisé pour toutes les requêtes adressées au WMS. Les paramètres personnalisés sont appliqués à toutes les couches que vous choisissez d'ajouter à la carte. Pour ajouter différents paramètres personnalisés à des couches spécifiques, vous devez ajouter ces couches séparément.

Par défaut, lorsque vous ajoutez une couche WMS de l’OGC en tant que fond de carte, les 10 premières couches du service sont ajoutées et sont toutes visibles. Vous pouvez sélectionner différentes couches dans le service WMS à ajouter au fond de carte lorsque vous ajoutez la couche WMS à la carte ou si vous ajoutez la couche WMS en tant que couche opérationnelle et que vous la déplacez vers le fond de carte.

Vous pouvez également ajouter des couches WMS dans Scene Viewer. Après l’ajout d’une couche WMS, vous pouvez afficher la légende et configurer des fenêtres contextuelles, enregistrer la couche dans une scène et la partager.

Ajouter des couches WMTS de l’OGC

Chaque couche au sein d'un service WMTS de l'OGC contient un ensemble d'images mises en cache et peut comporter une structure de tuile différente des autres couches disponibles dans le service WMTS. Ajoutez uniquement les couches dont le public de votre carte a besoin, car un trop grand nombre de tuiles d’image en cache risque d’encombrer la carte et de prendre du temps à s’afficher, en particulier sur les navigateurs Web. Pour optimiser les performances de votre carte, sélectionnez une couche spécifique à ajouter depuis votre service WMTS. Vous pouvez ajouter plusieurs couches dans Map Viewer ou dans Map Viewer Classic, mais vous devez dans ce cas suivre une nouvelle fois la procédure d’ajout du service WMTS à votre carte.

Lorsque vous ajoutez une couche WMTS de l'OGC à votre carte, vous pouvez spécifier des paramètres personnalisés à ajouter à des requêtes adressées au WMTS. Par exemple, si le service requiert une touche d'accès, la touche peut être incluse en tant que paramètre personnalisé pour toutes les requêtes adressées au WMTS.

Lorsque vous ajoutez un WMTS en tant qu’élément, vous devez sélectionner une couche spécifique, ainsi que le système de coordonnées pour la couche, si celle-ci prend en charge plusieurs systèmes de coordonnées. Pour ajouter plusieurs couches ou d’autres systèmes de coordonnées, vous devez créer des éléments individuels pour chaque couche ou système de coordonnées.

Vous pouvez également ajouter des couches WMTS dans Scene Viewer.

Utilisez des fonds de carte avec des couches WMTS, WMS et WFS.

Pour que les cartes s’affichent correctement, les systèmes de coordonnées des couches et des fonds de carte doivent être compatibles. De plus, la structure de tuile d’une couche WMTS doit correspondre à celle du fond de carte. Map Viewer ou Map Viewer Classic tente de dessiner votre couche avec le fond de carte que vous sélectionnez. Si la couche ne peut pas être dessinée sur le fond de carte (parce que le système de coordonnées ou la structure de tuile ne correspond pas) et que la couche WMS ou WMTS de l’OGC est la première couche que vous avez ajoutée à une carte, Map Viewer ou Map Viewer Classic tente d’utiliser un fond de carte différent.

Par exemple, si votre couche est exprimée en GCS WGS84, Map Viewer utilise le fond de carte GCS WGS84 World Imagery. Il est possible que l'administrateur ait changé les fonds de carte par défaut et en ait ajouté certains qui prennent en charge le système de coordonnées de votre couche. Si un fond de carte dans la bibliothèque n’est pas compatible, Map Viewer utilise votre couche comme fond de carte. Si vous ajoutez une couche WMS ou WMTS de l’OGC à une carte existante ou si cette couche n’est compatible avec aucun fond de carte de votre bibliothèque, Map Viewer ne l’ajoute pas à votre carte. Un message d’erreur vous prévient alors que votre couche n’est pas compatible avec le système de coordonnées du fond de carte.

Pour les couches WFS de l'OGC, le système de coordonnées du fond de carte doit être prise en charge par le service WFS, sinon la couche ne sera peut-être pas tracée correctement. Map Viewer ou Map Viewer Classic n’effectuera pas de changement pour utiliser un fond de carte compatible. Si le fond de carte n’est pas compatible avec la couche WFS, Map Viewer ou Map Viewer Classic affiche un message à cet effet.

Services OGC sécurisés

Les services WFS, WMS et WMTS d'OGC protégés par une authentification au niveau du Web, telle que l'authentification Windows intégrée (IWA), une infrastructure à clé publique (PKI) et une authentification d'accès Basic ou Digest, sont pris en charge. Les services WFS, WMS et WMTS d'OGC sécurisés avec l'authentification à base de jetons ne sont pas pris en charge. Configurez la prise en charge des services OGC sécurisés avec l'authentification au niveau du Web, en ajoutant le serveur qui héberge les services à la liste serveurs approuvés de votre organisation. Le serveur doit prendre en charge la norme CORS (Cross-Origin Resource Sharing) ; dans le cas contraire, les couches hébergées sur le serveur ne fonctionneront pas comme prévu dans ArcGIS Online. En outre, la norme CORS doit être configurée de façon à permettre aux domaines spécifiques qui seront utilisés de communiquer avec le serveur, tel que votre domaine d’organisation ArcGIS Online.

Une fois le serveur ajouté à la liste des serveurs approuvés, vous pouvez ajouter vos services de l’OGC à la carte ou en tant qu’élément. Si une authentification est nécessaire, les utilisateurs qui ajoutent ou consultent des couches OGC sécurisées doivent entrer leurs informations d'identification.

Paramètres personnalisés

Si vous vous connectez à un service OGC qui propose des fonctionnalités supplémentaires ou si vous souhaitez définir une connexion des propriétés, vous pouvez ajouter des noms et valeurs de paramètre de requête personnalisés lors de l’ajout du service OGC en tant qu’élément dans votre organisation. Les noms et valeurs de paramètre sont définis sur le service et sont spécifiques à ce service. Ils peuvent être propres au fournisseur et ajoutent généralement des fonctionnalités qui ne relèvent pas de la norme de l’OGC. Par exemple, vous pouvez utiliser un paramètre personnalisé sur un service WFS de l’OGC pour transposer les coordonnées x et y des entités lorsqu’elles sont interrogées (swapxy, True), ou un paramètre personnalisé peut définir une expression de filtre destinée à renvoyer une entité spécifique (FeatureID, Feat203).

Limitations

L’utilisation de couches OGC dans ArcGIS Online présente actuellement les limitations suivantes.

  • Les couches WFS, WMS et WMTS de l’OGC sont prises en charge dans Map Viewer et Map Viewer Classic.
  • Les couches WFS hébergées prennent en charge un maximum de 3 000 entités par requête.
  • Vous pouvez uniquement ajouter des couches WFS 2.0 qui prennent en charge la sortie GeoJSON vers Map Viewer.
  • La spécification OGC API – Features (qui inclut les couches d’entités OGC) est prise en charge dans Map Viewer uniquement.
  • Vous ne pouvez pas modifier les entités, ajouter des couches OGC sécurisées basées sur des jetons ni ajouter des couches OGC internes.
  • Votre couche WFS, WMS et WMTS et votre fond de carte doivent utiliser le même système de coordonnées, par exemple Web Mercator (le système de coordonnées des fonds de carte par défaut de la bibliothèque de fonds de carte). Votre administrateur a peut-être changé les fonds de carte par défaut. Contactez votre administrateur si vous rencontrez des difficultés pour utiliser les fonds de carte avec votre couche de l'OGC.
  • Les groupes de couches WMS de l'OGC ne sont pas prises en charge.
  • L’actualisation des couches WMS de l’OGC fonctionne uniquement si le service WMS respecte les règles de mise en cache HTTPS standard.
  • Si l’option d’activation de fenêtres contextuelles n’est pas disponible pour la couche WMS, vous devrez peut-être ajouter à nouveau la couche ou recréer l’élément WMS. Certaines couches WMS ne prennent pas en charge les fenêtres contextuelles.
  • Lorsque vous imprimez des couches WMTS ou WMS de l'OGC, les paramètres personnalisés ne sont pas pris en charge.
  • Pour imprimer des couches OGC sécurisées depuis ArcGIS Online, vous devez utiliser votre propre service d’impression qui prend en charge la couche sécurisée.