KML

KML est un format de fichier basé sur XML qui permet de représenter des entités géographiques dans des applications telles que ArcGIS Earth et Google Earth. Le langage KML vous permet de dessiner des points, des lignes et des polygones sur les cartes et les globes et de les partager avec d'autres utilisateurs. L'utilisation du langage KML permet également de désigner du texte, des images, des vidéos ou des liens vers d'autres services SIG qui apparaissent lorsque l'utilisateur clique sur l'entité. De nombreuses applications clientes KML, dont Map Viewer et Map Viewer Classic, sont gratuites et procurent une expérience de navigation à la fois familière et conviviale.

Partager votre fichier KML

Vous pouvez ajouter un fichier .kml décompressé ou un fichier .kmz compressé sur le site Web, à l’aide du bouton Add Item (Ajouter un élément) de l’onglet My Content (Mon contenu) de la page de contenu. Vous pouvez également ajouter le fichier KML en référençant l’URL d’un fichier .kml ou .kmz comme élément provenant du Web.

Une fois que vous avez ajouté le fichier KML, vous pouvez le partager avec les groupes auxquels vous appartenez ou vous pouvez le rendre public en le partageant avec tout le monde. Lorsque d’autres utilisateurs découvrent votre fichier KML, ils peuvent choisir de l’ouvrir dans Map Viewer ou Map Viewer Classic, ou de télécharger le fichier sur leur ordinateur.

Ajouter une couche KML à votre carte

Si vous voulez afficher un document KML spécifique du Web dans votre carte, vous pouvez l’ajouter en tant que couche sur le Web dans Map Viewer ou Map Viewer Classic.

Considérations relatives à l'utilisation du langage KML dans votre carte

À l’origine, KML a été conçu pour afficher les entités dans des navigateurs planétaires tridimensionnels tels que ArcGIS Earth. KML est désormais pris en charge par un certain nombre de clients de navigation Web bidimensionnels comme Map Viewer et Map Viewer Classic. Il existe certains aspects du langage KML qui ne fonctionnent pas bien sur les écrans 2D et certaines limitations à ce que les clients navigateurs web peuvent prendre en charge.

Fonctionnalités prises en charge

Map Viewer et Map Viewer Classic prennent en charge un sous-ensemble de fonctions et d’éléments KML. La liste ci-dessous est amenée à s’étoffer parallèlement au développement de la prise en charge du langage KML par Esri :

  • Repères
  • Liens réseau pour importer dynamiquement des données
  • Superpositions terrestres
  • Dossiers
  • Polylignes et polygones
  • Styles de polylignes et polygones, y compris la couleur, le remplissage et l'opacité
  • Impression de couche KML
  • Icônes
  • Contenu HTML descriptif
  • KMZ (KML compressé, y compris les images jointes)
  • Intégration d'une couche KML dans le site Web
  • Données étendues dans les descriptions contextuelles
  • Liens réseau avec paramètres d'actualisation
  • Icônes KML et nœuds hotSpot

Limitations

Les limites actuelles d’utilisation de couches KML dans Map Viewer et Map Viewer Classic sont les suivantes :

  • Les éléments suivants ne s'affichent pas dans une carte : les paramètres d'actualisation KML par région, visuels et temporels, les régions au sein de liens réseau et les superpositions d'écran.
  • Les superpositions terrestres et les liens réseau sans propriétés d'actualisation ne peuvent pas être imprimés.
  • Les superpositions d'images qui couvrent de grandes superficies peuvent sembler déformées.
  • Par défaut, un délai de mise en cache de 30 minutes est nécessaire pour afficher les mises à jour apportées à la couche KML. Si la couche contient des paramètres d'actualisation inférieurs à 30 minutes, l'intervalle le plus court est utilisé. Si l'intervalle d'actualisation est défini sur la couche, il est respecté.
  • Les couches KML ne peuvent pas être utilisées comme fond de carte.
  • Vous ne pouvez pas définir la plage visible des couches KML dans Map Viewer Classic. La plage visible est disponible pour les couches KML dans Map Viewer.
  • Les couches KML ne peuvent pas être réorganisées dans le contenu de la carte.
  • Les couches KML internes ne sont pas prises en charge.
  • La configuration des fenêtres contextuelles n'est pas prise en charge dans les couches KML. Toutes les données d'entité figurant dans la couche sont automatiquement affichées dans les fenêtres contextuelles ; vous ne pouvez pas les configurer ni les désactiver.
  • Les styles intégrés ne sont pas pris en charge lors de l’affichage des fenêtres contextuelles dans les couches KML.
  • Les couches KML de plus de 10 Mo ne peuvent pas être ajoutées à des cartes.