Préparer une collecte de données haute précision

La précision requise lors de la collecte des données de localisation dépend du projet sur lequel vous travaillez. Pour certains projets, comme l’évaluation des dommages, les points situés à moins de 10 pieds du dommage peuvent fournir suffisamment d’informations. Pour d’autres projets, tels que la gestion des canalisations souterraines, l’emplacement collecté doit se trouver à quelques centimètres de l’emplacement réel. Lorsque vous collectez des informations de localisation à l’aide du service de localisation d’un appareil, les informations de position peut être déterminées à partir de différentes sources, telles que des réseaux GPS, cellulaires, Wi-Fi ou Bluetooth. La précision de ces sources varie et le service de localisation de l'appareil n'est pas toujours fiable. Pour les personnes qui effectuent une collecte de données nécessitant une précision supérieure et un contrôle qualité fiable, il est généralement recommandé d’utiliser un récepteur GPS professionnel ou haute précision.

Remarque :

Le système mondial de satellites de navigation (Global Navigation Satellite System, GNSS) est le terme générique standard pour les systèmes satellite de navigation. Les récepteurs GNSS sont capables d'utiliser différents systèmes satellite de navigation, tandis que les récepteurs GPS peuvent uniquement utiliser le système satellite de navigation nommé Système de positionnement par satellite (GPS). En raison de l’usage répandu du terme GPS pour faire référence aux deux types de récepteurs, le terme GPS est utilisé comme terme générique dans cette aide.

Un récepteur haute précision calcule précisément les positions géographiques à l'aide d'informations des satellites GPS. La précision de ces récepteurs s'étend des mesures inférieures à un mètre aux centimètres, selon la capacité à suivre et traiter les signaux satellite. Les signaux satellite GPS sont transmis sur différentes fréquences. Plus le récepteur GPS utilise de fréquences (et par conséquent, plus il reçoit de signaux), plus il est précis. Ceci est également vrai du GNSS : plus le récepteur utilise de systèmes (et plus il reçoit de signaux), plus ils sont précis. De nos jours, plusieurs systèmes satellite de navigation sont disponibles. Toutefois, plus un récepteur GPS est précis, plus il est généralement coûteux et difficile à transporter sur le terrain. Vous pouvez également améliorer la précision de vos informations de position via les corrections différentielles des données, prises en charge par certains récepteurs et abordées plus loin dans cette rubrique.

Procédez comme suit pour utiliser un récepteur haute précision avec ArcGIS Field Maps:

Préparer vos données pour enregistrer des métadonnées GPS

Outre les coordonnées géographiques, vous pouvez également enregistrer d’autres métadonnées GPS associées à une entité, par exemple sa précision et son type de correction. Le stockage de ces métadonnées peut être utile pour évaluer la qualité des données et s’assurer que les normes de collecte des données ont été respectées. Si vous incluez des champs de métadonnées GPS dans votre couche d’entités ponctuelles, Field Maps peut écrire des métadonnées GPS dans les champs respectifs lors de la mise à jour des entités ponctuelles. Vous devez également configurer la fenêtre contextuelle des entités pour masquer certaines des données aux yeux de vos opérateurs de terrain.

Remarque :

Même si cette rubrique porte sur les récepteurs haute précision, cette procédure permet d’activer l’enregistrement des métadonnées de n’importe quel GPS, notamment le GPS interne d’un appareil. Si vous utilisez le GPS interne, tous les champs de métadonnées ne sont pas renseignés.

Voici les points à prendre en compte avant de configurer le stockage des métadonnées GPS :

  • Les métadonnées GPS sont renseignées sur les couches ponctuelles uniquement.
  • Les métadonnées GPS sont effacées si l’emplacement du point est fourni ou mis à jour sans utiliser le GPS ou alors que les métadonnées ne sont pas disponibles.

Le mode d’ajout recommandé des champs dépend de la façon dont vous préparez vos couches:

Métadonnées GPS prises en charge

Les valeurs de métadonnées GPS suivantes sont enregistrées par Field Maps lorsque vous utilisez une couche d’entités configurée :

  • Nom du récepteur
  • Latitude : position reçue du récepteur GPS avant d’appliquer les transformations de données dans le profil de localisation
  • Longitude : position reçue du récepteur GPS avant d’appliquer les transformations de données dans le profil de localisation
  • Altitude : hauteur ellipsoïdale reçue du récepteur GPS (pas la hauteur orthométrique, comme pour les valeurs z)
  • Heure de résolution
  • Sens de déplacement
  • Vitesse (km/h)
  • Azimut
  • Source de position

Si vous utilisez un seul emplacement GPS pour définir l'emplacement d'un point, les valeurs de métadonnées suivantes sont également enregistrées :

  • Précision horizontale
  • Précision verticale
  • PDOP
  • HDOP
  • VDOP
  • Type de résolution
  • Âge de la correction
  • ID de station
  • Nombre de satellites

Si vous calculez la moyenne GPS pour définir l'emplacement d'un point, les valeurs de métadonnées suivantes sont également enregistrées :

  • Précision horizontale de la moyenne
  • Précision verticale de la moyenne
  • Nombre de positions dont la moyenne est calculée
  • Écart type : indication de la variation en distance entre votre emplacement moyen final et chaque emplacement individuel enregistré au cours du calcul de la moyenne. Une valeur élevée indique que votre position a été influencée par des points aberrants.

Vous pouvez choisir ceux que vous voulez enregistrer avec vos données : les valeurs sont ignorées pour les champs que vous n’ajoutez pas dans votre couche d’entités. De même, vous pouvez configurer vos données pour des emplacements GPS uniques, des emplacements moyens, ou les deux : lorsque le calcul de la moyenne est activé, les champs associés sont renseignés et ceux concernant la collecte d'emplacements uniques restent vierges, et inversement.

Remarque :

Si vous activez un niveau de confiance de 95 pour cent au titre de la précision dans les paramètres Field Maps, le niveau de confiance de 95 pour cent est utilisé pour déterminer si votre précision est acceptable pour la collecte de données. Les précisions enregistrées sont toujours calculées à l’aide d’une erreur quadratique moyenne (EQM). Ainsi, le niveau de confiance est de 63 à 68 pour cent pour la précision horizontale et de 68 pour cent pour la précision verticale.

Choisir un récepteur

Field Maps peut utiliser le GPS intégré à votre appareil ou vous pouvez ajouter un récepteur GPS externe pour obtenir des données de haute précision. De nombreux récepteurs GPS sont disponibles sur le marché, mais tous ne fonctionnent pas correctement avec Field Maps. Pour utiliser un récepteur GPS avec Field Maps, le récepteur doit prendre en charge la sortie des phrases NMEA. Pour améliorer la précision de vos positions, utilisez un récepteur GPS qui prend en charge les corrections différentielles. Si vous utilisez un appareil iOS, vous devez également choisir un des récepteurs GPS pris en charge sur iOS Même si Esri ne publie pas la liste des récepteurs GPS pris en charge pour Android, la liste des récepteurs utilisés lors du test de Field Maps sur Android est fournie.

Conseil :

La plupart des récepteurs GPS haute précision prennent en charge les phrases NMEA que Field Maps utilise. Il est toutefois recommandé de vérifier dans son manuel d’utilisation que votre récepteur prend en charge ces phrases NMEA avant d’essayer de le connecter à Field Maps.

Prise en charge NMEA

NMEA 0183 est la norme de spécification des données que Field Maps utilise pour communiquer avec les récepteurs GPS. Les messages NMEA contiennent des lignes de données nommées phrases. Field Maps déduit les informations GPS, telles que la latitude, la longitude, la hauteur et le type de correction, en lisant des phrases spécifiques dans des messages NMEA.

Field Maps prend en charge NMEA 4.00 et 4.10. Il peut lire les phrases NMEA suivantes :

  • GGA : données associées à l’heure, la position et la correction
  • GSA : affaiblissement de la précision GNSS et satellites actifs
  • GSV : satellites GNSS dans la vue
  • RMC : données GNSS spécifiques minimales recommandées
  • VTG : trajectoire et vitesse
  • GST : statistiques des erreurs de pseudo-plage GNSS

Si Field Maps reçoit des phrases GST contenant des informations précises pour une coordonnée en particulier, il les utilise pour déterminer la précision. Par défaut, il indique les nombres de précision horizontale et verticale spécifiés en erreur quadratique moyenne (EQM). Le niveau de confiance avec l’EQM est de 63 à 68 pour cent pour la précision horizontale et de 68 pour cent pour la précision verticale. Si le paramètre de précision 95% confidence (Confiance à 95 %) est activé, Field Maps applique un facteur de conversion au calcul de l’erreur QM et signale les précisions horizontale et verticale avec un niveau de confiance de 95 pour cent.

Remarque :

Les GPS internes de certains appareils Android génère des phrases NMEA. Si un appareil génère des phrases NMEA non valides, Field Maps utilise la précision signalée par le service de localisation de l’appareil.

Précision estimée

Si Field Maps ne reçoit pas de phrase GST de la part d’un récepteur GPS, mais reçoit une phrase GSA, Field Maps estime la précision à l’aide de l’affaiblissement de la précision horizontale (HDOP) et de l’affaiblissement de la précision verticale (VDOP). La précision horizontale estimée est calculée en multipliant HDOP par 4,7 et la précision verticale estimée est calculée en multipliant VDOP par 4,7.

Corrections différentielles

Pour améliorer la précision de vos positions, utilisez un récepteur GPS qui prend en charge les corrections GPS différentielles. La technologie des corrections différentielles optimise davantage la précision en tirant parti des stations de référence, également connues sous le nom de stations de base. Une station de référence est un autre récepteur GPS qui est établi dans un emplacement connu. La station de référence estime son emplacement en fonction des signaux satellite et compare cette position estimée à la position connue. La différence entre ces positions est appliquée à la position GPS estimée qui est calculée par le récepteur GPS de l'utilisateur, également désigné sous le nom de récepteur perfectionné de vidéo en réception seulement, pour obtenir une position plus précise. Le récepteur de l’utilisateur doit se situer à une certaine distance de la station de référence pour que les corrections différentielles aient lieu. Les corrections différentielles peuvent être appliquées en temps réel sur le terrain ou lors du post-traitement des données au bureau.

Remarque :

Même si Field Maps stocke les informations à utiliser pendant le post-traitement, il ne les prend pas directement en charge.

Les corrections différentielles peuvent être fournies par des sources publiques ou commerciales. Une des sources de correction en temps réel accessibles publiquement et les plus utilisées est le système SBAS (Satellite-Based Augmentation System), également couramment désigné sous le nom de système WAAS (Wide Area Augmentation System) aux Etats-Unis. L’utilisation du système SBAS est gratuite, mais votre récepteur GPS doit le prendre en charge. L'utilisation de services de correction commerciaux requiert généralement un abonnement et peut également nécessiter l'achat d'un type particulier de récepteur GPS capable de recevoir ces signaux de correction. Pour plus d'informations, reportez-vous à Differential GPS Explained dans ArcUser.

Récepteurs GPS pris en charge sur iOS

Pour que vous puissiez connecter directement un récepteur Bluetooth à un appareil iOS, le récepteur doit faire partie du programme MFi et prendre en charge la sortie des phrases NMEA. Les récepteurs suivants peuvent être utilisés directement avec Field Maps sur les appareils iOS pris en charge.

Conseil :

Pour connaître la version du microprogramme utilisé par votre récepteur, couplez votre récepteur à votre appareil, ouvrez les paramètres General (Général) > About (À propos) de votre appareil, puis touchez le nom du récepteur couplé.

  • Asteri X1i : version 1.0.0 ou ultérieure du microprogramme
  • Bad Elf Flex, Bad Elf GNSS Surveyor, GPS Pro+, GPS Pro et GPS for Lightning Connector

    GNSS Surveyor et GPS Pro+ requièrent la version 2.1.40 ou ultérieure du microprogramme. GPS Pro requiert la version logicielle 2.0.90 ou ultérieure du microprogramme. GPS for Lightning Connector requiert la version logicielle 1.0.24 ou ultérieure du microprogramme.

  • Dual XGPS160 : version 2.5.4 ou ultérieure du microprogramme
  • Eos Arrow Lite, Arrow 100,Arrow 200 et Arrow Gold : version 2.0.251 ou ultérieure du microprogramme
  • Garmin GLO et GLO 2

    GLO requiert la version 3.00 ou ultérieure du microprogramme, et GLO 2 requiert la version 2.1 ou ultérieure du microprogramme.

  • Geneq SxBlue II et SxBlue III : version 2.0.251 ou ultérieure du microprogramme
  • Juniper Systems Geode : version 1.0.0 ou ultérieure du microprogramme
  • Leica Zeno GG04 plus : version 1.0.20 ou ultérieure du microprogramme de la carte processeur
  • Trimble R1,R2 et R10 Model 2

    Trimble R1 requiert la version 5.03 ou ultérieure du microprogramme, Trimble R2 requiert la version 5.14 ou ultérieure du microprogramme et Trimble R10-2 requiert la version 5.34 ou ultérieure du microprogramme.

    Vous devez configurer ces récepteurs directement dans Field Maps. N’utilisez pas l’application GNSS Status fournie par Trimble. Consultez la Configuration de Trimble sur iOS.

Récepteurs GPS testés sur Android

Field Maps fonctionne avec n’importe quel récepteur pris en charge sur Android qui génère des phrases NMEA 0183. Même si l'équipe de développement ne certifie aucun appareil, voici la liste des appareils qui ont été utilisés :

Attention :

Cette liste n’est pas une liste exhaustive de tous les appareils fonctionnant avec Field Maps.

  • Bad Elf Flex, Bad Elf GNSS Surveyor, GPS Pro+ et GPS Pro
  • Carlson BRx6+
  • Dual XGPS150A et XGPS160
  • Eos Arrow Lite, Arrow 100,Arrow 200 et Arrow Gold
  • Garmin GLO
  • Juniper Systems Geode
  • Leica GG03, GG04 et Zeno 20
  • Spectra Precision SP20, SP60, SP80 et SP85
  • Trimble R1, R2, R8s, R10, R10 Model 2, R12, Catalyst, TDC100, TDC150, TDC600 et Nomad 5

    Vous devez utiliser Trimble Mobile Manager pour configurer votre récepteur. N’utilisez pas l’application Trimble GNSS Status.

Configurer le récepteur

Tous les récepteurs qui prennent en charge la sortie des phrases NMEA ne sont pas configurés pour être immédiatement opérationnels. Le manuel d’utilisation de l’appareil doit expliquer comment le configurer pour qu’il génère des phrases NMEA.

Si vous pensez utiliser un positionnement cinématique en temps réel (RTK), vous devez fournir des informations d’accès à la source de correction utilisée. Utilisez l’application complémentaire de votre appareil GPS et consultez le manuel d’utilisation correspondant si cela est nécessaire.

Connecter le récepteur à l’appareil

Field Maps prend en charge les récepteurs intégrés aux appareils ainsi que les récepteurs externes connectés via Bluetooth. Si votre récepteur est intégré à l’appareil, passez à la section suivante, Sélectionnez votre récepteur comme fournisseur d’emplacements. Si vous utilisez un récepteur externe, procédez comme suit pour le connecter à votre appareil :

  1. Vérifiez que votre récepteur GPS est compatible avec Field Maps.

    Votre récepteur doit prendre en charge la sortie des phrases NMEA et être configuré en ce sens. Reportez-vous aux rubriques Choisir un récepteur et Configurer le récepteur. Vous devez suivre ces instructions avant de connecter le récepteur à Field Maps.

  2. Activez votre récepteur et placez-le à proximité de votre appareil.

    Allez dans les paramètres de votre appareil Bluetooth et consultez les appareils disponibles. Attendez que le nom du récepteur apparaisse dans la liste.

    Conseil :

    Si votre récepteur Bluetooth n'apparaît pas dans la liste, vérifiez qu'il n'est pas connecté à un autre appareil.

    • Pour déconnecter votre récepteur d’un appareil Android, dans les paramètres Bluetooth de l’appareil, touchez l’icône des paramètres en regard du récepteur, puis touchez Unpair (Annuler l’appariement) ou Forget (Oublier).
    • Pour déconnecter votre récepteur d’un appareil iOS, dans les paramètres Bluetooth de l’appareil, touchez l’icône d’informations en regard du récepteur, touchez Forget This Device (Oublier cet appareil), puis Forget Device (Oublier l’appareil).
  3. Appuyez sur le nom du récepteur pour l’apparier à votre appareil.

Définir le récepteur comme fournisseur d’emplacements

Une fois votre récepteur GPS connecté à votre appareil, indiquez qu’il doit fournir des localisations GPS dans Field Maps. Une fois qu’un récepteur est sélectionné, il s’agit de la seule source de positions qui est utilisée jusqu’à ce qu’un nouveau récepteur soit sélectionné.

  1. Tout en consultant la liste Maps (Cartes), touchez Profile (Profil) Profil.
  2. Dans la section Location (Emplacement) du profil, touchez Provider (Fournisseur).
  3. Si votre récepteur n’apparaît pas dans la liste, ajoutez-le en procédant comme suit :
    1. Touchez Add provider (Ajouter un fournisseur) pour afficher la liste des récepteurs couplés.
    2. Sélectionnez votre récepteur.
    3. Si vous montez le récepteur sur un mât ou un véhicule, entrez la hauteur de l’antenne.

      Cela est important si vous utilisez l’altitude de vos positions.

    4. Touchez Terminé.

    Vous êtes redirigé vers la liste Location providers (Fournisseurs de position GPS) dans laquelle votre récepteur apparaît.

  4. Touchez votre récepteur dans la liste Location providers (Fournisseurs de position GPS).
  5. Remarque :

    Si vous utilisez un appareil iOS et que vous ajoutez un récepteur GNSS Trimble pour la première fois, vous êtes invité à accéder au dossier Mobile Manager sur l’appareil. Cela permet à Field Maps d’utiliser les paramètres de correction en temps réel que vous avez configurés à l’aide de l’application Trimble Mobile Manager.

  6. Pour modifier la hauteur d’antenne, affichez les détails du fournisseur, indiquez une nouvelle hauteur d’antenne, puis touchez Done (Terminé).
    • Sur Android, affichez les détails d’un fournisseur en touchant le menu Overflow (Autres) Autres du fournisseur et en touchant Details (Détails).
    • Sur iOS, affichez les détails d’un fournisseur en touchant Info (Infos) Infos.
  7. Retournez dans votre profil, puis dans la liste the Maps (Cartes).

Configurer un profil d’emplacement (facultatif)

Une fois que vous avez connecté votre récepteur, les opérateurs de terrain doivent utiliser un profil d’emplacement pour définir le système de coordonnées des données du récepteur et appliquer une transformation de datum aux données si cela est nécessaire. Si vous utilisez

des corrections et que la position qui vous a été fournie repose sur un système de coordonnées géographiques différent de celui de votre carte, vous devez fournir des informations de transformation de datum. Reportez-vous à la rubrique Transformations de datum pour plus d’informations.

Remarque :

Le profil d'emplacement s'applique à la fois aux récepteurs internes et externes. Il est recommandé d’utiliser un profil d’emplacement lorsque vous utilisez un service de correction. Si vous ne définissez pas de profil d’emplacement, le profil par défaut est utilisé. Le profil par défaut part du principe que les emplacements fournis sont dans le système de coordonnées WGS 1984 Web Mercator (Auxiliary Sphere) [WGS84].

Lorsque vous utilisez un profil d’emplacement autre que celui par défaut, les fonds de carte qui ne correspondent pas à la référence spatiale du profil d’emplacement ne sont pas disponibles.

  1. Tout en consultant la liste Maps (Cartes), touchez Profile (Profil) Profil.
  2. Dans la section Location (Emplacement) du profil, touchez Profile (Profil).
  3. Si votre profil n’apparaît pas dans la liste, ajoutez-le en procédant comme suit :
    1. Touchez Add profile (Ajouter un profil) pour afficher la liste des systèmes de coordonnées.
    2. Dans la liste GNSS coordinate system (Système de coordonnées du récepteur GNSS), touchez le système de coordonnées utilisé par le service de correction de votre récepteur. Vous pouvez filtrer les résultats de la liste en effectuant une recherche par nom ou ID du système de coordonnées. Si vous utilisez un appareil Android, touchez Next (Suivant).
    3. Dans la liste Map coordinate system (Système de coordonnées de la carte), touchez le système de coordonnées utilisé par votre carte (déterminé par le fond de carte utilisé). Vous pouvez filtrer les résultats de la liste en effectuant une recherche par nom ou ID du système de coordonnées. Si vous utilisez un appareil Android, touchez Next (Suivant).
      Attention :

      Certains systèmes de coordonnées projetées et géographiques portent le même nom. Veillez à sélectionner votre système de coordonnées dans la catégorie appropriée.

    4. Si aucune transformation de datum entre les systèmes de coordonnées du service de correction de votre récepteur et votre carte n’est requise, touchez Next (Suivant) (Android) ou Done (Terminé) (iOS) et passez à l’étape g (nommer le profil).
    5. Si une transformation de datum entre les systèmes de coordonnées du service de correction de votre récepteur et votre carte est requise, définissez l’étendue de la carte sur la zone dans laquelle les données vont être collectées et touchez Next (Suivant).
      Remarque :

      Vous pouvez uniquement spécifier la zone de collecte des données lorsque votre appareil a accès aux données en ligne via un réseau Wi-Fi ou cellulaire. En mode hors connexion, il n’est pas nécessaire de spécifier la zone de collecte des données.

    6. Touchez la transformation de datum souhaitée dans la liste des transformations disponible, puis Next (Suivant) (Android) ou Done (Terminé) (iOS).

      Si vous utilisez un appareil iOS et que la transformation de datum repose sur un carroyage et doit être téléchargée, le bouton Download (Télécharger) Télécharger apparaît en regard. Lorsque vous touchez la transformation, les fichiers requis sont téléchargés avant la création de votre profil d’emplacement. Si vous préférez copier directement les fichiers sur l’appareil (les charger en parallèle), vous devez le faire avant de créer le profil.

      Conseil :

      Sur Android, les transformations de datum reposant sur un carroyage doivent être copiées directement sur l’appareil avant la création du profil. Leur téléchargement sera prochainement pris en charge sur Android.

      Remarque :

      La liste des transformations de datum est triée par ordre de pertinence, la transformation la plus pertinente étant répertoriée en premier. Field Maps utilise le système de coordonnées GNSS, le système de coordonnées de la carte et (le cas échéant) l’étendue dans laquelle les données seront collectées pour fournir et trier cette liste des transformations de datum appropriées.

    7. Indiquez un nom pour votre profil et touchez Add (Ajouter) (Android) ou Save (Enregistrer) (iOS).

    Vous êtes redirigé vers la liste Location profiles (Profils d’emplacement) dans laquelle votre profil apparaît.

  4. Touchez votre profil dans la liste Location profiles (Profils d’emplacement).
    Conseil :

    Pour vérifier la transformation et les systèmes de coordonnées du profil, affichez les détails du profil. Sur Android, accédez aux détails via le menu Overflow (Autres) Autres. Sur iOS, touchez Info (Infos) Infos.

  5. Retournez dans votre profil, puis dans la liste the Maps (Cartes).

Transformations de datum

Les localisations fournies par votre récepteur peuvent reposer sur un système de coordonnées géographiques différent de celui de la carte active dans Field Maps. Dans ce cas, utilisez une transformation de datum pour maintenir la précision de vos données.

Lorsque vous recevez un emplacement d’un récepteur GPS et que vous l’utilisez pour ajouter ou mettre à jour une entité, cet emplacement utilise les coordonnées géographiques qui sont référencées dans un système de coordonnées géographiques. Votre carte possède également un système de coordonnées, déterminé par le fond de carte utilisé, qui peut être un système de coordonnées géographiques ou un système de coordonnées projetées. Si l’emplacement et la carte reposent sur des systèmes de coordonnées géographiques différents, l’emplacement qui est ajouté ou mis à jour doit être transformé pour correspondre au système de coordonnées de la carte. Cette conversion se nomme une transformation de datum. Même s’il existe des transformations de datum horizontales et verticales, Field Maps ne prend en charge que les transformations horizontales.

Comme les coordonnées, les cartes, les couches d’entités et les bases de données ont tous des systèmes de coordonnées, une transformation de datum (ou des transformations) doit se produire chaque fois que votre système de coordonnées ne correspond pas à celui de l’emplacement dans lequel les données sont utilisées : entre le GPS et la carte, la carte et la couche d’entités ou la couche d’entités et la géodatabase. Lorsqu’une transformation de datum est utilisée, une erreur est introduite dans vos emplacements. En choisissant les systèmes de coordonnées appropriés à votre carte, à vos couches d’entités et bases de données, vous pouvez limiter le nombre de transformations, ainsi que l’erreur introduite chaque fois. Reportez-vous aux tables de transformations géographiques et verticales d'ArcGIS pour en savoir plus sur l'erreur introduite via les différentes transformations.

Remarque :

Si les systèmes de coordonnées ne correspondent pas et qu'aucune transformation de datum n'est proposée, les données sont utilisées telles qu'elles sont fournies. En conséquence, leur emplacement ne s'aligne pas sur ceux des autres données déjà en place. De même, des positions sont incorrectes si vous fournissez la transformation de datum inappropriée.

Dans Field Maps, vous pouvez configurer un profil d'emplacement avant d’effectuer la collecte et désigner la transformation de datum précise à utiliser. Lors de la création d'un profil d'emplacement, les systèmes de coordonnées des données GPS et de la carte sont spécifiés. En fonction de ces informations, seules les méthodes de transformation pertinentes vous sont proposées, avec la méthode recommandée en premier. En tant qu’auteur de carte, vous devez configurer le fournisseur de localisation et le profil dans Field Maps ou fournir aux opérateurs de terrain les systèmes de coordonnées du GPS et de la carte, ainsi que la méthode de transformation qu’ils doivent utiliser lorsqu’ils configurent Field Maps.

Si vous utilisez un des fonds de carte fournis par Esri sur ArcGIS Online, il fait appel au système de coordonnées WGS84. De même, WGS84 est le système de coordonnées par défaut pour les données GPS reçues dans Field Maps. Si vous utilisez un fond de carte ArcGIS Online et le fournisseur de localisation par défaut, aucune transformation de datum n’est nécessaire dans Field Maps.

Transformations reposant sur un carroyage

Les transformations reposant sur un carroyage sont prises en charge dans Field Maps. Ces transformations utilisent des fichiers pour calculer des positions et demandent que les fichiers soient sur l’appareil. Si vous souhaitez utiliser une transformation reposant sur un carroyage, les fichiers doivent être téléchargés (iOS uniquement) ou copiés (chargés en parallèle) sur votre appareil.

  • Sur iOS, si votre transformation de datum repose sur un carroyage et requiert des fichiers, vous êtes invité à les télécharger lorsque vous configurez votre profil d'emplacement. Si vous préférez copier les fichiers directement sur votre appareil, vous pouvez procéder de la sorte.
  • Sur Android, vous devez copier les fichiers requis pour une transformation de datum basée sur un carroyage directement sur votre appareil.

Pour copier les fichiers directement sur votre appareil, récupérez-les à partir d’une installation de ArcGIS Pro ou de ArcMap (vous pouvez être amené à installer les données des systèmes de coordonnées en plus du produit principal pour obtenir les fichiers de transformations reposant sur un carroyage en particulier). Copiez-les sur votre appareil de l’une des manières suivantes :

  • Sur Android, connectez l’appareil ou la carte SD à votre ordinateur. À l’aide de l’explorateur de fichiers de votre ordinateur, accédez à \Android\data\com.esri.fieldmaps\files\PEData (si ce dossier n’existe pas, créez-le). Copiez les fichiers de la transformation reposant sur un carroyage dans ce dossier PEDdata.
  • Sur iOS : utilisez l’application Fichiers ou iTunes pour copier les fichiers de votre transformation basée sur un carroyage dans les documents pour Field Maps, en les plaçant dans un dossier PEData.
    Conseil :

    Pour mettre à jour un dossier dans les documents de l’application avec iTunes, enregistrez d’abord le dossier depuis l’appareil, apportez vos modifications, puis chargez-le. Le nouveau dossier remplace l’ancien.

Vous devez conserver la structure du dossier au sein du dossier PEData car elle est adaptée à ArcGIS Pro ou ArcMap. Par exemple, pour copier les fichiers de la transformation Old_Hawaiian_To_NAD_1983_HARN_Hawaii + ~NAD_1983_To_HARN_Hawaii, ajoutez dans le dossier PEData sur votre appareil un dossier nommé harn contenant les fichiers ohdhihpgn.las, ohdhihpgn.los, hihpgn.las et hihpgn.los.

Spécifier la précision et la confiance requises

Votre organisation peut exiger que toutes les données collectées répondent à une précision minimale et à des intervalles de confiance spécifiques. Dans Field Maps, vous pouvez définir la précision requise des positions GPS et préciser si les positions doivent satisfaire ou non un niveau de confiance de 95 pour cent. Ceci permet de s’assurer que les données que vous collectez répondent aux normes de collecte de données de votre organisation.

Pour des étapes détaillées, reportez-vous à la rubrique Configurer Field Maps : spécifier la précision et la confiance requises.

Remarque :

Cette rubrique suppose que vous allez configurer les appareils de vos opérateurs de terrain. Si tel n’est pas le cas, veillez à leur indiquer la précision requise et s’ils ont besoin d’un niveau de confiance de 95 pour cent.

Si les opérateurs de terrain utilisent les degrés décimaux, les coordonnées affichent par défaut six chiffres après la virgule. Cette précision peut être configurée lors du paramétrage des unités dans Field Maps

Activer la moyenne GPS (facultatif)

Votre organisation peut vous demander de collecter un certain nombre de points pour un emplacement unique et de calculer la moyenne de leurs informations afin d’obtenir un emplacement final et une précision. Dans Field Maps, vous pouvez définir le nombre requis de points dont la moyenne doit être calculée pour obtenir un emplacement unique. Chaque fois que vous utilisez la position GPS pour collecter des données, le nombre requis de points est collecté et la moyenne est calculée. Lorsque ce paramètre est activé, la moyenne est calculée pour les entités ponctuelles ainsi que pour les sommets individuels des lignes et polygones.

Pour des étapes détaillées, reportez-vous à la rubrique Configurer Field Maps : activer la moyenne GPS.

Remarque :

Cette rubrique suppose que vous allez configurer les appareils de vos opérateurs de terrain. Si tel n’est pas le cas, veillez à leur indiquer s’ils doivent activer la moyenne GPS et, dans ce cas, le nombre de points concernés.

Post-traiter les altitudes enregistrées (valeurs z)

Lorsque vous enregistrez l’altitude, Field Maps consigne la hauteur orthométrique en fonction du modèle de géoïde de votre récepteur (il s’agit souvent d'EGM96, mais vérifiez dans le manuel d’utilisation de l’appareil). Si vous avez besoin d’un modèle de géoïde différent, post-traitez les valeurs de façon à utiliser le modèle de géoïde requis.

Votre récepteur fournit désormais des localisations à Field Maps. Les données que vous collecterez et fournirez à votre organisation seront de haute précision et répondront à ses normes.