Créer une carte

Créez une carte à destination des opérateurs de terrain dans l’application mobile Field Maps. Le type de carte que vous créez dépend des tâches que vos opérateurs de terrain doivent accomplir sur le terrain et est fonction des couches qu’elle contient :

  • Cartes en lecture seule : les opérateurs de terrain utilisent des cartes en lecture seule pour afficher les données sur le terrain. Il peut s’agir d’une carte Web ou d’un paquetage de cartes mobiles (MMPK).
  • Cartes pouvant être mises à jour : les opérateurs de terrain utilisent ces cartes pour collecter des données et réaliser des inspections sur le terrain. Il s’agit d’une carte Web comprenant des couches modifiables et un formulaire que les opérateurs de terrain remplissent lorsqu’ils effectuent leurs processus sur le terrain.
  • Cartes tenant compte des étages : les opérateurs de terrain utilisent ce type de cartes pour afficher et filtrer les ressources intérieures. Les systèmes de positionnement en intérieur (IPS) sont également pris en charge pour générer la localisation à l'intérieur d'un bâtiment.

En procédant comme suit, vous pouvez créer des cartes pour une utilisation en ligne. Pour personnaliser les cartes Web pour un usage hors connexion ou pour créer un MMPK, reportez-vous à la rubrique Préparer des cartes pour leur téléchargement.

Création d'une carte Web

Dans Field Maps, vous pouvez utiliser les mêmes cartes que dans un navigateur. Créez votre carte dans Map Viewer ou ArcGIS Pro avec votre compte ArcGIS. Si vous n’avez pas encore créé de carte Web, consultez l’une des ressources suivantes :

Après avoir créé une carte Web, vous êtes prêt à la préparer pour l’utiliser sur le terrain comme carte en lecture seule ou comme carte pouvant être mise à jour.

Créer une carte en lecture seule

Les cartes en lecture seule permettent aux opérateurs de terrain d’accéder à la plupart des données actuelles sur le terrain. Avec les cartes en lecture seule, les opérateurs de terrain peuvent afficher les données, annoter la carte, rechercher des entités et générer une feuille de route vers les ressources. Une carte en lecture seule peut être une carte Web ou un paquetage de cartes mobiles (fichier MMPK). Le type de carte que vous créez dépend des besoins de vos opérateurs de terrain.

  • Carte Web : si vos opérateurs de terrain disposent en permanence d’une connexion Internet, même sur le terrain, procurez-leur une carte Web. Utilisées conjointement avec une connexion Internet, les cartes Web permettent aux opérateurs de terrain de disposer des mêmes données que celles dont ils disposeraient au bureau. Vous pouvez également configurer les cartes Web pour les utiliser hors connexion si vos opérateurs de terrain travaillent dans des zones sans connexion Internet fiable. Si vous utilisez ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise pour créer des cartes, vous savez comment créer des cartes Web pour une utilisation dans Field Maps : le processus de création des cartes est identique.
  • MMPK : créez un fichier MMPK si vous devez inclure une symbologie ou des données avancées non prises en charge dans une carte Web ou si vous voulez copier les cartes directement sur un appareil mobile. Les fichiers MMPK s’utilisent hors connexion, ce qui permet aux opérateurs de terrain de les utiliser lorsqu’ils se trouvent dans une zone sans connexion Internet fiable. Pour créer des fichiers MMPK, reportez-vous à la rubrique Préparer des cartes pour leur téléchargement.
Remarque :

Votre type d’utilisateur définit quelles cartes vous pouvez créer. Les types d’utilisateurs Creator et GIS Professional peuvent créer des cartes Web. La création de fichiers MMPK requiert ArcGIS Pro, qui est inclus avec le type d’utilisateur GIS Professional.

Les opérateurs de terrain ne peuvent pas mettre à jour les cartes en lecture seule. Si vous voulez que les opérateurs de terrain capturent des informations et réalisent des inspections sur le terrain en mettant à jour les données, reportez-vous à la section Créer une carte pouvant être mise à jour.

Ajouter des couches de référence non modifiables

Ajoutez les couches de référence non modifiables à la carte à laquelle les opérateurs de terrain doivent avoir accès en intervention.

Conseil :

Si vous vous trouvez dans la page des éléments d’une couche que vous ajoutez à votre carte, cliquez sur Open in Map Viewer (Ouvrir dans Map Viewer). Passez à l’étape 3 (si vous avez d’autres couches à ajouter) ou à l’étape 4, puis poursuivez la procédure pour personnaliser la carte.

  1. Ouvrez un navigateur web et connectez-vous à votre organisation ArcGIS.
    • Si vous utilisez ArcGIS Online, accédez à https://www.arcgis.com/home.
    • Si vous utilisez ArcGIS Enterprise, accédez à la page d’accueil de votre portail Enterprise. Elle suit souvent ce format https://www.yourportalname.com/arcgis.
  2. En haut du site Web, cliquez sur Map (Carte) pour ouvrir Map Viewer.
  3. Ajoutez des couches de référence non modifiables à la carte des manières suivantes :

Conditions requises pour les données

Pour inclure vos données dans une carte, celles-ci doivent être disponibles en ligne. Vous devez donc les publier en tant que couches d’entités hébergées, ou sous forme de service ArcGIS Server. Reportez-vous à la rubrique Publier des couches d’entités hébergées dans ArcGIS Online, Publier des couches d’entités hébergées dans ArcGIS Enterprise ou Méthodes de publication des services pour ArcGIS Server. Vous pouvez utiliser Field Maps pour ouvrir la carte que vous avez créée, et qui contient la couche ou le service publié.

Pour obtenir la liste des données de référence prises en charge, consultez Fond de carte et autres données de référence.

Etapes suivantes

Une fois la carte en lecture seule créée, choisissez le fond de carte par défaut, personnalisez la carte pour le terrain, puis partagez-la avec les opérateurs de terrain.

Créer une carte pouvant être mise à jour

Les cartes pouvant être mises à jour permettent aux opérateurs de terrain de collecter et de mettre à jour des données sur le terrain. Même si vous pouvez avoir des couches en lecture seule dans ce type de carte, elle doit comporter au moins une couche pouvant être mise à jour.

Ajouter des couches pouvant être mises à jour

Ajoutez les couches modifiables à la carte à laquelle les opérateurs de terrain doivent accéder sur le terrain. Si vous n’avez pas de couche modifiable, reportez-vous aux rubriques Concevoir une couche modifiable et Préparer une couche modifiable pour savoir comment en créer une.

Conseil :

Si vous vous trouvez dans la page des éléments d’une couche que vous ajoutez à votre carte, cliquez sur Open in Map Viewer (Ouvrir dans Map Viewer). Passez à l’étape 3 (si vous avez d’autres couches à ajouter) ou à l’étape 4, puis poursuivez la procédure pour personnaliser la carte.

  1. Ouvrez un navigateur web et connectez-vous à votre organisation ArcGIS.
    • Si vous utilisez ArcGIS Online, accédez à https://www.arcgis.com/home.
    • Si vous utilisez ArcGIS Enterprise, accédez à la page d’accueil de votre portail Enterprise. Elle suit souvent ce format https://www.yourportalname.com/arcgis.
  2. En haut du site Web, cliquez sur Map (Carte) pour ouvrir Map Viewer.
  3. Ajoutez les couches modifiables existantes que vous possédiez déjà ou que vous avez créées dans les sections précédentes comme suit :

Configurer des modèles d’entités

Utilisez des modèles d’entités pour classer vos ressources ou observations. Vous pouvez définir des valeurs par défaut qui sont uniques à chaque modèle. Dans Field Maps, les modèles apparaissent sous la forme des types de ressources et d’observations que vous pouvez créer, ce qui permet aux opérateurs de terrain de saisir directement des informations dans le formulaire. Après avoir créé des modèles d’entités, vous pouvez les configurer à l’aide de l’application Web Field Maps. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Configurer la carte.

Pour savoir comment créer des modèles d’entités, reportez-vous à la rubrique Créer des modèles d’entités dans ArcGIS Online, Créer des modèles d’entités dans ArcGIS Enterprise ou Créer un modèle d’entités dans ArcGIS Pro.

Remarque :

Il n’est pas possible de créer des modèles d’entités dans la nouvelle version de Map Viewer.

Filtrer les données visibles

Si les opérateurs de terrain n’ont pas besoin de voir toutes les données de la couche, filtrez les éléments visibles. Pour ce faire, vous pouvez créer une vue de couche d’entités hébergée ou filtrer la couche que vous avez déjà ajoutée à votre carte.

  • Créer une vue de couche d’entités hébergée : limitez l’accès à des entrées spécifiques dans le formulaire et à des entités spécifiques dans les données. Pour créer une vue de couche d’entités hébergée, reportez-vous à la rubrique Limiter les données accessibles aux opérateurs de terrain.
  • Définir un filtre dans la carte : si la couche ne vous appartient pas, vous pouvez définir un filtre dans la carte. Les entités incluses dans la carte sont limitées en fonction de vos critères. Pour supprimer certaines entrées du formulaire, vous devez définir le filtre lorsque vous le configurez.

Définir un intervalle d’actualisation

Si les opérateurs de terrain ou les collaborateurs du bureau doivent voir les mises à jour apportées aux données pendant que les opérateurs sont sur le terrain, définissez un intervalle d’actualisation sur les couches. Reportez-vous à la rubrique Définir un intervalle d’actualisation dans ArcGIS Online ou Définir un intervalle d’actualisation dans ArcGIS Enterprise.

Désactiver la mise à jour sur certaines couches

Si vous mettez à jour les ressources ou observations existantes à l’aide du statut actuel, en conservant les rapports historiques disponibles, vous pouvez empêcher les opérateurs de terrain de mettre à jour la ressource ou l’observation et les autoriser uniquement à mettre à jour le rapport associé (par exemple, si vous voulez les rapports historiques). Désactivez la mise à jour sur la couche des ressources ou observations et laissez-la activée uniquement dans la table des rapports d’inspection. Reportez-vous à la rubrique Désactiver la mise à jour dans ArcGIS Online ou Désactiver la mise à jour dans ArcGIS Enterprise.

Ajouter des données de référence non modifiables

Il est possible que vous ayez des données que les opérateurs de terrain n’ont pas besoin de mettre à jour, mais qu’ils doivent voir sur la carte. Par exemple, si les opérateurs de terrain créent des pistes cyclables, le fait de voir les pistes existantes sur la carte les aide à insérer leurs suggestions.

Pour en savoir plus sur les données de référence prises en charge, consultez les conditions requises dans Fond de carte et autres données de référence. Si vos données ne sont pas prises en charge, vous devez les importer dans ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise comme pour vos données modifiables. Au moment de la publication, il n’est pas nécessaire de rendre ces données modifiables (comme pour la couche modifiable). Reportez-vous à la rubrique Couches hébergées dans ArcGIS Online ou Couches hébergées dans ArcGIS Enterprise.

Etapes suivantes

Une fois la carte pouvant être mise à jour créée, choisissez le fond de carte par défaut, personnalisez la carte pour le terrain, puis partagez-la avec les opérateurs de terrain.

Créer une carte tenant compte des étages

Les cartes tenant compte des étages permettent aux opérateurs de terrain de consulter des couches d’entités intérieures qui contiennent des informations sur les étages et les bâtiments. Lorsqu’une carte tenant compte des étages est ouverte dans Field Maps, le filtre Floor (Étage) peut être utilisé pour filtrer les ressources intérieures par étage. Les cartes tenant compte des étages peuvent être utilisées dans ArcGIS Pro ou ArcGIS Online. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Cartes tenant compte des étages dans ArcGIS Pro ou Configurer des cartes tenant compte des étages dans ArcGIS Online.

Une fois la carte tenant compte des étages créée, choisissez le fond de carte par défaut, personnalisez la carte pour le terrain, puis partagez-la avec les opérateurs de terrain. Pour apprendre à utiliser des cartes tenant compte des étages dans l’application mobile Field Maps, consultez la référence rapide Filtre des étages et des cartes tenant compte des étages.

Configurer le positionnement en intérieur

Field Maps prend en charge les systèmes de positionnement en intérieur (IPS) avec ArcGIS IPS. Si vous ouvrez une carte dans l'application mobile Field Maps configurée pour IPS, Field Maps détecte automatiquement les balises IPS à l'intérieur d'un bâtiment et les utilise pour générer votre localisation dans l'application.

Field Maps détermine automatiquement la meilleure source de localisation pour utiliser IPS ou le GPS intégré de l'appareil. Si vous accédez à un autre étage du bâtiment, la carte est mise à jour automatiquement pour afficher l'étage auquel vous vous trouvez. Pour découvrir comment configurer le positionnement en intérieur, reportez-vous à la rubrique Prise en main de ArcGIS IPS.

Remarque :

Le positionnement en intérieur n'est pas requis pour créer ou utiliser des cartes tenant compte des étages dans Field Maps.

Choisir le fond de carte par défaut

Dans Field Maps, les opérateurs de terrain peuvent changer le fond de carte. En tant que créateur de la carte, votre tâche consiste à fournir le fond de carte dont ont besoin les opérateurs de terrain pour la majeure partie de leur travail. Il s’agit du fond de carte qui est utilisé hors connexion avec votre carte par défaut. Seuls les fonds de carte hors connexion sont accessibles aux opérateurs de terrain qui travaillent en mode hors connexion. Reportez-vous à la rubrique Choisir un fond de carte dans ArcGIS Online ou Choisir un fond de carte dans ArcGIS Enterprise.

Conseil :

Vous pouvez utiliser un fond de carte différent de celui par défaut dans les cartes hors connexion. Consultez Référencer un fond de carte sur l’appareil pour en savoir plus.

Les opérateurs de terrain peuvent utiliser un fond de carte qui n’est pas disponible pour la carte de votre organisation. Si votre fond de carte se présente sous la forme d’un paquetage de tuiles, et non sous la forme d’un fond de carte dans ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise, vous pouvez le copier sur les appareils des opérateurs de terrain afin qu’ils puissent l’utiliser.

Configurer la fenêtre contextuelle

Lorsque des opérateurs de terrain visualisent des informations sur les entités de la carte, ils visualisent la fenêtre contextuelle que vous avez créée pour cette entité. Lorsque vous créez votre carte, configurez une fenêtre contextuelle contenant les informations dont les opérateurs de terrain ont besoin.

  1. Dans un navigateur, ouvrez la carte dans la nouvelle version de Map Viewer.
  2. Dans la barre d’outils Contents (Contenu), cliquez sur Layers (Couches) pour ouvrir la fenêtre Layers (Couches) et sélectionnez la couche qui contient les données d’entité à afficher dans une fenêtre contextuelle.
  3. Dans la barre d’outils Settings (Paramètres), cliquez sur Configure pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles).

    Fournissez les informations contextuelles dont les opérateurs de terrain ont besoin. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Configurer les fenêtres contextuelles dans ArcGIS Online ou Configurer les fenêtres contextuelles dans ArcGIS Enterprise.

Lorsque vous configurez des fenêtres contextuelles pour le champ, prenant en considération les aspects suivants :

Mettre en forme les entrées numériques

Vous pouvez configurer des entrées numériques avec un nombre spécifique de décimales et un séparateur des milliers. Tenez compte de la taille des nombres que vos opérateurs de terrain doivent fournir.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure fields (Configurer les champs) dans la barre d’outils Settings (Paramètres).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée numérique à mettre en forme.
  3. Sous Significant digits (Chiffres significatifs), sélectionnez le nombre de décimales que les données doivent afficher, de 0 à 8.
  4. Vous pouvez également activer le bouton bascule Use 1000 Separator (Utiliser le séparateur des milliers) pour inclure un séparateur des milliers dans les données.
  5. Cliquez sur Done (Terminé).

Mettre en forme les dates

Les dates peuvent s’afficher dans différents formats. Si l’heure est importante pour vos données, choisissez un format de date qui inclut l’heure et configurez le format horaire. Si l’heure n’est pas importante, vous pouvez la masquer.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure fields (Configurer les champs) dans la barre d’outils Settings (Paramètres).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée de date à mettre en forme.
  3. Sous Date format (Format de date), sélectionnez le format de la date (par exemple, 12/21/1997 ou Sunday, December 21, 1997).

    Field Maps utilise le paramètre régional de votre appareil pour afficher la date. Le format que vous choisissez dans la configuration de la fenêtre contextuelle détermine les informations incluses dans la date, et non l’affichage exact. Choisir 12/21/1997 ou 21/12/1997 dans la configuration de la fenêtre contextuelle génère le même affichage dans Field Maps, le paramètre régional de l’appareil déterminant le résultat final.

  4. Si votre format prend en charge l’heure, et que vous souhaitez l’afficher ou la mettre à jour, activez le bouton bascule Show time (Afficher l’heure) et sélectionnez le format (par exemple, 6:00 PM ou 18:00:00).

    Field Maps utilise l’heure locale pour afficher et mettre à jour des données.

  5. Cliquez sur Done (Terminé).

Personnaliser les fenêtres contextuelles à l’aide d’expressions Arcade

Vous pouvez calculer des entrées en fonction de formules et d’autres parties du formulaire. Par exemple, vous pouvez convertir des unités, inclure un texte de fin pour afficher des unités, combiner plusieurs entrées pour rendre la lecture plus intuitive ou spécifier un format personnalisé. Pour calculer des entrées, ajoutez une expression attributaire Arcade qui réalise le calcul. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Online ou Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Enterprise.

Les étapes ci-dessous montrent par exemple comment réaliser une entrée calculée indiquant si une ressource doit être inspectée. Si aucune inspection n’a eu lieu au cours de l’année passée, le titre du formulaire devient Inspection Required (Inspection requise). Sinon, le titre présente la date mise en forme de la dernière inspection.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Manage expressions (Gérer les expressions) puis sur + Add expression (+ Ajouter une expression).
  2. Dans la fenêtre de l’éditeur, indiquez l’expression Arcade qui génère l’entrée calculée, comme suit :
    if (DateDiff(Date(), $feature.InspectionDate, 'years') > 1)
      'Inspection Required'
    else  'Inspected ' + Text(ToLocal($feature.InspectionDate), 'M/D/YY')
    Remarque :

    Cette expression requiert une couche dont l’entrée InspectionDate comprend la date de la dernière inspection.

  3. Cliquez sur Edit (Mise à jour) en regard de Custom (Personnalisé) et donnez un nom à l’entrée calculée.
  4. Cliquez sur OK pour générer l’entrée calculée.
  5. Supprimez le texte du Title (Titre) et cliquez sur Add field (Ajouter un champ) Ajouter un champ qui se trouve à côté. Sélectionnez la nouvelle entrée calculée.
  6. Cliquez sur  OK.
  7. Consultez la fenêtre contextuelle sur la carte.

    Le titre reflète votre entrée calculée. Lorsque vous consultez la fenêtre contextuelle dans Field Maps, le même titre apparaît.

Afficher des pièces jointes

Si vos données prennent en charge les pièces jointes, vous pouvez les configurer de sorte que vos opérateurs de terrain puissent les consulter. Activez le bouton bascule Show as list (Afficher sous forme de liste) pour que les pièces jointes soient visibles lorsque les opérateurs de terrain consultent les formulaires. Un opérateur peut toujours ajouter des pièces jointes, mais sans cette option, il peut uniquement consulter les pièces jointes pendant la mise à jour.

Afficher des enregistrements liés

Si vos données incluent des ressources, observations ou rapports (inspections) en rapport les uns avec les autres, vous pouvez les rendre accessibles à vos opérateurs de terrain. Ils doivent accéder aux rapports associés via la ressource ou l’observation à laquelle ils sont associés (les tables ne sont pas directement accessibles). Les ressources ou observations associées sont accessibles directement via la carte ou via la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées. Configurez le formulaire pour les informations associées et pour l’entité à laquelle elles sont associées, en spécifiant que les informations associées sont incluses.

Configurez le formulaire pour les informations associées en suivant les instructions utilisées pour n’importe quel formulaire. Tous les paramètres et recommandations de cette rubrique s’appliquent. Concernant le titre du formulaire pour les informations associées, si l’entité ou la table correspondante comporte plusieurs formulaires associés, une liste de titres est présentée à l’opérateur de terrain lorsqu’il sélectionne un formulaire associé. Il est plus facile pour les opérateurs de terrain de sélectionner le bon formulaire associé si le titre inclut des informations caractéristiques.

Les opérateurs de terrain ont accès aux informations associées lorsqu’ils consultent la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées.

Personnaliser la carte pour le terrain

Lorsqu’ils travaillent sur le terrain, les opérateurs utilisent des cartes dans différentes conditions. La personnalisation de votre carte pour le terrain permet aux opérateurs de mieux comprendre les données dont ils ont besoin pour mener à bien les processus sur le terrain et d’y accéder plus facilement. Voici quelques suggestions pour adapter une carte au terrain :

  • Personnaliser la symbologie : utilisez une symbologie claire et facile à distinguer sur le terrain. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique Appliquer des styles dans ArcGIS Online ou Modifier le style dans ArcGIS Enterprise.
  • Symboliser les entités en fonction des données associées : utilisez l’outil Join Features (Entités jointes) pour associer à l’entité le terrain sur lequel effectuer la symbolisation depuis votre enregistrement associé, enregistrez le résultat en tant que nouvelle vue de couche hébergée (elle s’actualise lorsque les données d’origine changent), puis utilisez cette vue de couche hébergée sur la carte. Reportez-vous à la rubrique Entités jointes dans ArcGIS Online ou Entités jointes dans ArcGIS Enterprise pour plus d’informations. Les vues de couches hébergées créées avec l’outil Join Features (Entités jointes) sont en lecture seule et ne peuvent pas être utilisées hors connexion.
    Remarque :

    L’outil Joindre des entités n’est pas disponible dans la nouvelle version de Map Viewer.

  • Définir la plage visible : définissez une dépendance d’échelle (ce qui permet d’afficher les couches à différents niveaux de zoom) afin de ne pas encombrer la carte. Reportez-vous à la rubrique Définir la transparence et la plage visible ArcGIS Online ou Définir la plage visible dans ArcGIS Enterprise.
  • Configurer des étiquettes : les opérateurs de terrain peuvent avoir besoin de voir des étiquettes sur la carte. Vous pouvez permettre aux utilisateurs d’y accéder en configurant les étiquettes pour les couches d’entités. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique Configurer les étiquettes dans ArcGIS Online ou Créer des étiquettes dans ArcGIS Enterprise.
  • Fournir des géosignets : si les opérateurs de terrain accèdent souvent à ces zones, créez des géosignets leur permettant de se rendre rapidement à ces localisations. Reportez-vous à la rubrique Sites avec géosignet dans ArcGIS Online ou Sites avec géosignet dans ArcGIS Enterprise pour en savoir plus.
  • Prendre en charge la recherche d’entités : par défaut, vous pouvez rechercher des lieux, des adresses et des coordonnées sur une carte. Il est fréquent que les personnes utilisant votre carte souhaitent rechercher les entités visibles sur une carte. Lorsque vous créez une carte, activez la recherche d’emplacements par couche pour permettre à vos utilisateurs de rechercher des entités. Fournissez un texte d’information, activez la recherche pour chaque couche qui le permet, et spécifiez les champs pouvant faire l’objet d’une recherche.

    Par exemple, si vous créez une carte de bouches d’incendie dans laquelle les utilisateurs veulent pouvoir trouver les bouches en indiquant leur ID, vous devez inclure une couche contenant les bouches d’incendie et leur ID. Dans les détails de la carte dans le navigateur, fournissez un texte d’information, tel que Hydrant ID (ID de la bouche d’incendie) et indiquez que les recherches effectuées sur la couche des bouches d’incendie doivent porter sur le champ qui contient les ID. Vous pouvez autoriser les correspondances exactes, ou trouver toutes les bouches d’incendie dont l’identifiant contient la chaîne saisie par l’opérateur de terrain dans le champ de recherche.

    Reportez-vous à la rubrique Configurer la recherche d’entités dans ArcGIS Online ou Configurer la recherche d’entités dans ArcGIS Enterprise pour plus d’informations.

  • Fournir des fenêtres contextuelles pertinentes : les fenêtres contextuelles que vous avez créées s’affichent lorsque les opérateurs de terrain visualisent des informations sur les entités de la carte. Lorsque vous créez une carte, configurez la fenêtre contexuelle en y intégrant les informations dont les opérateurs de terrain ont besoin. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Configurer les fenêtres contextuelles dans ArcGIS Online ou Configurer les fenêtres contextuelles dans ArcGIS Enterprise. Vous devez accepter les modifications apportées à votre fenêtre contextuelle et enregistrer la carte une fois la fenêtre contextuelle mise à jour.
    Remarque :

    C’est grâce aux fenêtres contextuelles que les opérateurs de terrain peuvent interagir avec les entités de la carte.

Partager la carte

Une fois la carte Web créée, vous pouvez la maintenir privée, la partager avec vos groupes ou votre organisation, ou la rendre publique. Reportez-vous à la rubrique Partager votre carte pour l’utiliser dans Field Maps pour plus d’informations.

Etapes suivantes

Maintenant que vous avez créé la carte que vos opérateurs utilisent sur le terrain, vous pouvez la configurer en fonction des besoins de votre organisation.