Configurer le formulaire

Les opérateurs de terrain lisent, remplissent et mettent à jour des formulaires pour collecter des données et mener des inspections. Pour vous assurer que ces opérateurs réalisent leurs objectifs sur le terrain, configurez le formulaire dans l’application Web Field Maps.

Attention :

Si vous configurez le formulaire à l’aide de l’application Web Field Maps, vous devez utiliser Map Viewer Bêta pour mettre à jour la carte. Si vous utilisez Map Viewer dans ArcGIS Online ou Map Viewer dans ArcGIS Enterprise pour mettre à jour la carte, les modifications que vous apportez dans l’application Web Field Maps sont perdues.

Si vous utilisez ArcGIS Enterprise, ou si vous souhaitez continuer à utiliser Map Viewer pour mettre à jour la carte, reportez-vous à la rubrique Configurer le formulaire dans Map Viewer.

Pour la configuration du formulaire, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

Pendant la collecte des données, il est possible que les opérateurs de terrain aient besoin d’avoir accès à des informations qui ne figurent pas dans le formulaire. Vous pouvez configurer la fenêtre contextuelle de la couche comme suit :

Astuce :

En règle générale, les responsables SIG se représentent les informations contenues dans les entités et les tables comme des champs, leurs valeurs comme des attributs et leur affichage comme une fenêtre contextuelle. Cependant, les opérateurs de terrain pensent en termes de ressources et d’observations, et conceptualisent les informations sous forme de formulaire papier avec des entrées. La terminologie employée ici est celle des opérateurs de terrain, pour permettre aux responsables SIG de se familiariser avec leur vocabulaire. La seule exception concerne les termes liés à la création.

Commencer à configurer le formulaire

Configurez le formulaire à l’aide de l’application Web Field Maps.

  1. Dans un navigateur, connectez-vous à votre organisation et ouvrez l’application Web Field Maps à partir du lanceur d’applications.

    La page Maps (Cartes) qui s’affiche présente les cartes qui vous appartiennent.

  2. Cliquez sur une carte pour la configurer.

    La page Overview (Vue d’ensemble) qui s’affiche présente des informations sur la carte.

    Remarque :

    Il est possible de configurer des formulaires uniquement pour les cartes qui peuvent être mises à jour.

  3. Cliquez sur Content (Contenu).

    La page Content (Contenu) qui s’affiche répertorie les éléments de la carte.

  4. Cliquez sur une couche ou table modifiable, puis sur l’onglet Form (Formulaire).

    Le générateur de formulaires s’ouvre sur un canevas de formulaire vierge.

  5. Commencez à configurer le formulaire.

    Une fois le générateur de formulaires ouvert, vous pouvez commencer à configurer le formulaire de l’une des manières suivantes :

    • Convertir la fenêtre contextuelle existante - Si vous avez configuré le formulaire sous forme de fenêtre contextuelle dans Map Viewer, vous pouvez configurer le formulaire dans le générateur de formulaires en réutilisant la configuration de la fenêtre contextuelle existante. Cliquez sur Convert pop-up (Convertir la fenêtre contextuelle).

      Les attributs modifiables de la fenêtre contextuelle sont ajoutés au canevas de formulaire, et placés dans leur ordre initial. Les attributs qui ne font pas partie de la configuration de la fenêtre contextuelle sont affichés dans la liste Attributes (Attributs).

    • Ajouter tous les attributs au formulaire - Pour inclure tous les attributs dans le formulaire, cliquez sur Add all (Tout ajouter) dans la liste Attributes (Attributs). Tous les attributs disponibles sont ajoutés au formulaire.

    • Ajouter les attributs un par un - Pour ajouter un seul attribut au formulaire, cliquez dessus ou faites-le glisser jusque sur le canevas de formulaire.

      Astuce :

      Si la couche ou la table contient de nombreux attributs, vous pouvez utiliser la barre de recherche Find Attributes (Rechercher des attributs) de la liste Attributes (Attributs) pour trouver un attribut particulier.

Indiquer un titre

Saisissez un titre dont les informations distinctives vont permettre aux opérateurs de terrain de choisir le formulaire approprié. Par défaut, le titre du formulaire correspond au nom de la couche ou de la table.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur le titre actuel.
  2. Donnez un titre facilement identifiable par les opérateurs de terrain.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Organiser les entrées du formulaire

Organisez les entrées du formulaire afin que les opérateurs de terrain puissent fournir des informations sur le terrain plus facilement. Si le formulaire est long, répertoriez en premier les entrées obligatoires afin d’éviter aux opérateurs de terrain de devoir rechercher les éléments clés.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, faites glisser les attributs pour les organiser sur le canevas de formulaire, ou sélectionnez un attribut et utilisez les touches de direction pour le déplacer vers le haut ou vers le bas.
  2. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Regrouper des entrées

Si le formulaire contient des informations apparentées, vous pouvez les regrouper à la manière des sections d’un formulaire papier. Pour regrouper des attributs, utilisez l’élément de formulaire Group (Groupe) de la liste Form Elements (Éléments de formulaire).

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un élément Group (Groupe) dans la liste Form Elements (Éléments de formulaire).

    Un élément de formulaire est ajouté au canevas de formulaire.

  2. Faites glisser les attributs jusqu’au groupe.
  3. Sélectionnez l’élément de groupe pour mettre à jour ses propriétés.

    Dans la fenêtre Properties (Propriétés) qui s’affiche, vous pouvez mettre à jour les informations suivantes :

    • Display name (Nom complet) - Attribuez au groupe un nom caractéristique de ses attributs.
    • Description - Saisissez une description du groupe.
    • Initial state (État initial) - Cochez cette case si vous souhaitez que l’état initial du groupe soit développé dans l’application mobile.
    • Conditional visibility (Visibilité conditionnelle) - Ajoutez une expression attributaire Arcade pour appliquer des règles qui déterminent les conditions d’affichage du groupe dans le formulaire. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Visibilité conditionnelle.

  4. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Mettre à jour les étiquettes (noms complets)

Dans Field Maps, le texte Display name (Nom complet) est utilisé comme étiquette de l’entrée dans le formulaire. Fournissez un nom ou une question courte que vos opérateurs de terrain connaissent.

Astuce :

Utilisez des étiquettes courtes et concises. Même si vous pouvez utiliser une question, Field Maps met le texte à l’échelle pour qu’il tienne sur une seule ligne du formulaire.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), mettez à jour le texte Display name (Nom complet) pour changer en conséquence l’étiquette de l’attribut sur le formulaire.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Fournir des astuces

Dans Field Maps, le texte Hint (Astuce) permet d’afficher un contenu informatif pour une entrée sans valeur. Vous pouvez, par exemple, fournir des informations sur l’endroit où l’opérateur de terrain peut obtenir les informations ou des détails sur la mise en forme des informations lors de leur saisie.

Remarque :

L’astuce textuelle des champs de date ou des champs dotés de domaines de valeurs précodées ne s’affiche pas dans l’application mobile Field Maps.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), mettez à jour le texte Hint (Astuce) pour changer en conséquence le texte de l’entrée.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Fournir des entrées en lecture seule

Par défaut, la mise à jour des attributs du formulaire est possible. Vous pouvez toutefois changer ce paramétrage pour que les opérateurs de terrain ne puissent pas les mettre à jour. Les entrées en lecture seule permettent aux opérateurs de terrain d’accéder aux informations, mais elles ne leur permettent pas de les mettre à jour.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), décochez la case Allow mobile users to edit (Autoriser la mise à jour par les utilisateurs mobiles) pour empêcher les opérateurs de terrain de mettre à jour l’attribut.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Mettre en forme les entrées de texte

Il est possible d’associer les entrées de texte à une zone de texte ou à une surface de texte. Il est également possible de définir un nombre minimal et un nombre maximal de caractères pour chaque entrée de texte.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut pour lequel une entrée de texte est nécessaire. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options.
    • Text box (Zone de texte) - Permet à l’opérateur de terrain d’utiliser une seule ligne de texte.
    • Text area (Surface de texte) - Permet à l’opérateur de terrain d’utiliser plusieurs lignes de texte.
  3. Dans la section Formatting (Mise en forme), définissez les valeurs Min. length (Longueur min.) et Max. length (Longueur max.) pour l’entrée.
  4. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Mettre en forme les entrées de date

Il est possible d’associer les entrées de date à un sélecteur de date ou à un sélecteur de date et d’heure. Il est également possible de définir une plage pour chaque entrée de date.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut pour lequel une entrée de date est nécessaire. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), cliquez sur le menu déroulant Input type (Type d’entrée) et sélectionnez l’une des options.
    • Date picker (Sélecteur de date) - Permet à l’opérateur de terrain d’indiquer une date.
    • Date and time picker (Sélecteur de date et d’heure) - Permet à l’opérateur de terrain d’indiquer une date et une heure.
  3. Dans la section Formatting (Mise en forme), définissez les valeurs Range start (Début de la plage) et Range end (Fin de la plage) proposées comme choix aux opérateurs de terrain.
  4. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Mettre en forme l’affichage des métadonnées haute précision

Les attributs contenant des métadonnées haute précision ne sont pas affichés dans le formulaire, ni dans la liste Attributes (Attributs). Si vous affichez les métadonnées haute précision dans la fenêtre contextuelle,mettez en forme les nombres en utilisant un nombre approprié de décimales. Si vous affichez l’heure de résolution, mettez en forme la date.

Configurer les entrées obligatoires

Il est possible que vos données comportent des entrées que les opérateurs de terrain doivent fournir. Dans ce cas, vous pouvez les configurer comme des entrées obligatoires. Par exemple, si une date d’inspection doit être indiquée pour toutes les inspections, rendez la date d’inspection obligatoire. Dans Field Maps, les entrées obligatoires sont signalées par un astérisque en regard de l’étiquette. Elles empêchent l’envoi du formulaire d’inspection tant qu’une valeur n’est pas fournie.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Formatting (Mise en forme), cochez la case Required (Requis) pour rendre l’attribut obligatoire.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

Configurer la visibilité conditionnelle

Si certains attributs ou groupes doivent apparaître uniquement lorsqu’une entrée antérieure présente une certaine valeur, vous pouvez rendre ces attributs ou groupes conditionnels. Par exemple, un formulaire d’évaluation de bâtiment, Building Assessment, comprend une entrée qui permet d’indiquer un éventuel dégât des eaux. Y figure également un groupe d’entrées associées au dégât des eaux. Il est possible d’appliquer une instruction de visibilité conditionnelle au groupe de dégât des eaux de sorte qu’il ne soit affiché qu’en cas d’indication d’un dégât des eaux dans l’entrée antérieure. Pour créer des expressions de visibilité conditionnelle, utilisez l’éditeur Arcade de l’application Web Field Maps.

  1. Au cours de la configuration du formulaire, cliquez sur un attribut ou un groupe. La fenêtre Properties (Propriétés) s’affiche.
  2. Dans la section Conditional visibility (Visibilité conditionnelle), cliquez sur + Add expression (+ Ajouter une expression).

    L’éditeur Arcade s’ouvre. Dans cet éditeur, vous pouvez rédiger et tester une expression avant de l’enregistrer dans l’attribut ou le groupe sélectionné.

  3. Rédigez l’expression.

    L’application Web Field Maps applique le profil de contrainte Arcade pour déterminer si une entrée répond aux critères définis dans l’expression. L’expression doit toujours être écrite de manière à renvoyer une valeur booléenne true ou false.

    Par exemple, si un groupe de dégât des eaux doit être affiché uniquement en cas d’indication d’un dégât des eaux dans une entrée antérieure, l’expression de visibilité conditionnelle suivante est écrite pour le groupe :

    $feature.water_damage != "No"
    Si une valeur différente de "No" est indiquée dans le champ water_damage, le groupe de dégât des eaux apparaît dans le formulaire.

    Pour obtenir d’autres exemples d’expressions de contrainte, consultez le référentiel GitHub arcade-expressions.

  4. Cliquez sur Edit (Mettre à jour) en regard du titre, puis saisissez le titre de l’expression.
  5. Cliquez sur OK.

    L’expression de visibilité conditionnelle est appliquée au groupe ou à l’attribut.

  6. Cliquez sur Save (Enregistrer).
    Remarque :
    Vous pouvez utiliser le menu Conditional visibility (Visibilité conditionnelle) pour mettre à jour ou supprimer l’expression à tout moment.

Numériser des codes à barres et des codes QR

Si vos ressources comprennent des codes à barres ou des QR Codes, vous pouvez numériser le code à barres ou le QR Code avec l’application mobile Field Maps et renseigner une ou plusieurs entrées en fonction de la numérisation. Dans Field Maps, toutes les entrées textuelles et numériques contiennent une option permettant de numériser un code à barres ou un code QR. Lorsqu’un opérateur de terrain sélectionne Scan barcode or QR code (Numériser un code à barres ou un code QR) Scan barcode or QR code (Numériser un code à barres ou un code QR), l’application de la caméra de l’appareil s’ouvre et lit le code à barres ou le QR Code. Les informations qu’il contient permettent de renseigner l’entrée sélectionnée lorsque la numérisation est terminée.

Remarque :

Field Maps prend en charge les formats de code à barres et de code QR pris en charge par le système d’exploitation. Pour la prise en charge sur Android, reportez-vous à la rubrique Barcode API Overview. Pour la prise en charge sur iOS, reportez-vous à la rubrique Machine-Readable Object Types.

Configurer les valeurs valides obligatoires

Vous pouvez limiter les informations que les utilisateurs saisissent dans le formulaire en définissant des choix ou une plage de valeurs à respecter pour une entrée. Ces limites sont prises en charge par Field Maps, mais configurées via vos données.

Pour fournir un ensemble de choix pour un champ, créez une liste de valeurs dans ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise ou un domaine de valeurs précodées dans ArcGIS Pro. Dans Field Maps, les opérateurs de terrain voient une liste de valeurs qu’ils peuvent sélectionner.

Pour inclure une plage de valeurs numériques valides, indiquez les valeurs minimale et maximale. Avec ArcGIS Pro, utilisez un domaine par plage. Dans Field Maps, les opérateurs de terrain saisissent une valeur qui est signalée si elle n’est pas comprise dans la plage valide.

Si le formulaire contient des valeurs non valides, les opérateurs de terrain ne peuvent pas l’envoyer. Pour en savoir plus sur la configuration des données afin de limiter les valeurs saisies dans le formulaire, reportez-vous à l’une des rubriques suivantes :

Définir les valeurs par défaut

Vous pouvez définir des valeurs par défaut pour les entrées du formulaire. Il est possible de fournir les valeurs par défaut de deux manières : spécifier une valeur par défaut pour un champ dans le cadre de la conception d’une couche et fournir un modèle d’entités à utiliser pour la collecte des données.

Les valeurs par défaut spécifiées lors de la conception de votre couche sont inhérentes aux données. La valeur par défaut est appliquée à un champ lorsqu’une entité est créée. Pour fournir des valeurs par défaut dans le cadre de la conception d’une couche, reportez-vous à l’une des rubriques suivantes :

Les valeurs par défaut spécifiées dans un modèle d’entités sont appliquées au champ lorsque le modèle d’entités est utilisé pour créer une entité. Cela vous permet d’avoir des valeurs par défaut différentes pour un seul et même champ en fonction du type d’entité à créer. S’il existe déjà une valeur par défaut d’un champ, la valeur par défaut d’un modèle d’entités la remplace et est utilisée. Pour fournir des valeurs par défaut destinées à un modèle d’entités, reportez-vous à la rubrique Gérer les modèles d’entités.

Configurer la fenêtre contextuelle

Dans Map Viewer Bêta, configurez la fenêtre contextuelle afin que les opérateurs de terrain puissent disposer d’informations supplémentaires lors de la collecte de données.

  1. Depuis un navigateur, ouvrez votre carte dans Map Viewer Bêta.
    Remarque :

    Si vous n’avez pas encore créé la carte, reportez-vous à la rubrique Créer une carte.

  2. Dans la barre d’outils Contents (Contenu), cliquez sur Layers (Couches) pour ouvrir la fenêtre Layers (Couches) et sélectionnez la couche qui contient les données d’entité à afficher dans une fenêtre contextuelle.
  3. Dans la barre d’outils Settings (Paramètres), cliquez sur Configure pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles).

Mettre en forme les entrées numériques

Vous pouvez configurer des entrées numériques avec un nombre spécifique de décimales et un séparateur des milliers. Tenez compte de la taille des nombres que vos opérateurs de terrain doivent fournir.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure fields (Configurer les champs) dans la barre d’outils Settings (Paramètres).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée numérique à mettre en forme.
  3. Sous Significant digits (Chiffres significatifs), sélectionnez le nombre de décimales que les données doivent afficher, de 0 à 8.
  4. Vous pouvez également activer le bouton bascule Use 1000 Separator (Utiliser le séparateur des milliers) pour inclure un séparateur des milliers dans les données.
  5. Cliquez sur Done (Terminé).

Mettre en forme les entrées de date

Les dates peuvent s’afficher dans différents formats. Si l’heure est importante pour vos données, choisissez un format de date qui inclut l’heure et configurez le format horaire. Si l’heure n’est pas importante, vous pouvez la masquer.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure fields (Configurer les champs) dans la barre d’outils Settings (Paramètres).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée de date à mettre en forme.
  3. Sous Date format (Format de date), sélectionnez le format de la date (par exemple, 12/21/1997 ou Sunday, December 21, 1997).

    Field Maps utilise le paramètre régional de votre appareil pour afficher la date. Le format que vous choisissez dans la configuration de la fenêtre contextuelle détermine les informations incluses dans la date, et non l’affichage exact. Choisir 12/21/1997 ou 21/12/1997 dans la configuration de la fenêtre contextuelle génère le même affichage dans Field Maps, le paramètre régional de l’appareil déterminant le résultat final.

  4. Si votre format prend en charge l’heure, et que vous souhaitez l’afficher ou la mettre à jour, activez le bouton bascule Show time (Afficher l’heure) et sélectionnez le format (par exemple, 6:00 PM ou 18:00:00).

    Field Maps utilise l’heure locale pour afficher et mettre à jour des données.

  5. Cliquez sur Done (Terminé).

Calculer le titre ou les entrées avec des expressions Arcade

Vous pouvez calculer des entrées en fonction de formules et d’autres parties du formulaire. Par exemple, vous pouvez convertir des unités, inclure un texte de fin pour afficher des unités, combiner plusieurs entrées pour rendre la lecture plus intuitive ou spécifier un format personnalisé. Pour calculer des entrées, ajoutez une expression attributaire Arcade qui réalise le calcul. Reportez-vous à la rubrique Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Online ou Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Enterprise.

Les étapes ci-dessous montrent par exemple comment réaliser une entrée calculée indiquant si une ressource doit être inspectée. Si aucune inspection n’a eu lieu au cours de l’année passée, le titre du formulaire devient Inspection Required (Inspection requise). Sinon, le titre présente la date mise en forme de la dernière inspection.

  1. Au cours de la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Manage expressions (Gérer les expressions) puis sur + Add expression (+ Ajouter une expression).
  2. Dans la fenêtre de l’éditeur, indiquez l’expression Arcade qui génère l’entrée calculée, comme suit :
    if (DateDiff(Date(), $feature.InspectionDate, 'years') > 1)
      'Inspection Required'
    else  'Inspected ' + Text(ToLocal($feature.InspectionDate), 'M/D/YY')
    Remarque :

    Cette expression requiert une couche dont l’entrée InspectionDate comprend la date de la dernière inspection.

  3. Cliquez sur Edit (Mise à jour) en regard de Custom (Personnalisé) et donnez un nom à l’entrée calculée.
  4. Cliquez sur OK pour générer l’entrée calculée.
  5. Supprimez le texte du champ Title (Titre), puis cliquez sur { } en regard. Sélectionnez la nouvelle entrée calculée.
  6. Cliquez sur OK.
  7. Consultez la fenêtre contextuelle sur la carte.

    Le titre reflète votre entrée calculée. Lorsque vous consultez la fenêtre contextuelle dans Field Maps, le même titre apparaît.

Pour obtenir de l’aide sur Arcade, consultez la documentation ArcGIS Arcade. Pour consulter des exemples d’expressions supplémentaires, reportez-vous au Arcade sur GitHub.

Afficher des pièces jointes

Si vos données prennent en charge les pièces jointes, vous pouvez les configurer de sorte que vos opérateurs de terrain puissent les consulter. Activez le bouton bascule Show as list (Afficher sous forme de liste) pour que les pièces jointes soient visibles lorsque les opérateurs de terrain consultent les formulaires. Un opérateur peut toujours ajouter des pièces jointes, mais sans cette option, il peut uniquement consulter les pièces jointes pendant la mise à jour.

Afficher des informations associées

Si vos données incluent des ressources, observations ou rapports (inspections) en rapport les uns avec les autres, vous pouvez les rendre accessibles à vos opérateurs de terrain. Ils doivent accéder aux rapports associés via la ressource ou l’observation à laquelle ils sont associés (les tables ne sont pas directement accessibles). Les ressources ou observations associées sont accessibles directement via la carte ou via la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées. Configurez le formulaire pour les informations associées et pour l’entité à laquelle elles sont associées, en spécifiant que les informations associées sont incluses.

Configurez le formulaire pour les informations associées en suivant les instructions utilisées pour n’importe quel formulaire. Tous les paramètres et recommandations de cette rubrique s’appliquent. Concernant le titre du formulaire pour les informations associées, si l’entité ou la table correspondante comporte plusieurs formulaires associés, une liste de titres est présentée à l’opérateur de terrain lorsqu’il sélectionne un formulaire associé. Il est plus facile pour les opérateurs de terrain de sélectionner le bon formulaire associé si le titre inclut des informations caractéristiques.

Les opérateurs de terrain ont accès aux informations associées lorsqu’ils consultent la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées.

Problèmes connus

Les problèmes observés lors de la création d’un formulaire dans l’application Web Field Maps sont indiqués ci-après, suivis des instructions de résolution correspondantes.

Impossible de configurer le formulaire pour une table

Vous ne pouvez pas configurer le formulaire pour une table associée à une couche comportant des champs GNSS. En revanche, vous pouvez configurer le formulaire pour une copie de la table. Pour créer une copie d’une table associée, procédez comme suit :

  1. Accédez à la page des éléments d’une couche qui contient des champs GNSS, puis cliquez sur l’onglet Visualization (Visualisation).
  2. Cliquez sur Save as new layer (Enregistrer en tant que nouvelle couche), puis saisissez un titre.
  3. Cliquez sur Save (Enregistrer).

    Une copie de la couche et une copie de la table associée sont créées et ajoutées à My Content (Mon contenu).

  4. Revenez à l’application Web Field Maps.

    Vous pouvez maintenant configurer le formulaire pour la copie de la table.