Configurer le formulaire dans Map Viewer Classic

Remarque :

Cette rubrique explique comment configurer le formulaire en configurant la fenêtre contextuelle dans Map Viewer Classic. Pour savoir comment configurer le formulaire à l’aide de l’application Web Field Maps, reportez-vous à la rubrique Configurer le formulaire.

Sur le terrain, les opérateurs lisent, remplissent et mettent à jour des formulaires. Dans Field Maps, le formulaire repose sur la fenêtre contextuelle de l’entité ou de la table et l’affichage des entrées est lié à la façon dont vous avez préparé la couche. Pour configurer à la fois la vue de formulaire lisible et le formulaire modifiable, configurez la fenêtre contextuelle lorsque vous créez la carte. Même si le contenu de la fenêtre contextuelle en lecture seule peut utiliser différents modes d’affichage (notamment l’affichage personnalisé), la fenêtre contextuelle modifiable utilise toujours une liste d’attributs et de valeurs (par exemple, un formulaire papier). Grâce à la liste, l’opérateur de terrain utilise un formulaire connu et n’a aucun doute sur le fait qu’il met à jour la partie appropriée du formulaire.

Conseil :

Les responsables SIG considèrent les informations sur les entités (et les tables) comme des champs et leurs valeurs comme des attributs. Ils voient également l’affichage comme une fenêtre contextuelle. Cependant, les opérateurs de terrain pensent en termes de ressources et d’observations, et conceptualisent les informations sous forme de formulaire papier avec des entrées. Pour encourager les responsables SIG à communiquer de façon à être mieux compris des opérateurs de terrain, cette rubrique recourt à la terminologie utilisée par les opérateurs de terrain. Les responsables SIG pourront ainsi se familiariser davantage avec leur mode de pensée. La seule exception concerne les termes liés à la création.

Même si vous pouvez utiliser la fenêtre contextuelle par défaut (avec la majorité du formulaire visible et modifiable), il sera plus facile pour vos opérateurs de terrain de fournir les informations appropriées si vous prenez le temps de configurer le formulaire. Vous pouvez configurer les éléments suivants :

Pour savoir comment configurer des formulaires, reportez-vous à la rubrique Configurer des fenêtres contextuelles dans ArcGIS Online ou Configurer des fenêtres contextuelles dans ArcGIS Enterprise.

Commencer à configurer le formulaire

Dans Map Viewer, configurez la fenêtre contextuelle pour configurer le formulaire.

  1. Dans le navigateur, ouvrez la carte dans Map Viewer, cliquez sur Details (Détails), puis sur Content (Contenu).
    Remarque :

    Si vous n’avez pas encore créé votre carte, reportez-vous à la rubrique Créer une carte.

  2. Accédez à la couche ou table pour laquelle vous créez un formulaire, cliquez sur More Options (Autres options) Autres options, puis sur Configure Pop-up (Configurer la fenêtre contextuelle).

Titre

Il est important d’inclure des informations d’identification dans le titre afin que les opérateurs de terrain puissent choisir le formulaire à lire ou mettre à jour. Le titre de la fenêtre contextuelle permet d’afficher votre formulaire dans des listes (par exemple, lorsque plusieurs éléments de la carte sont activés ou lorsque plusieurs résultats de recherche sont renvoyés). Dans le titre, utilisez des expressions attributaires Arcade pour que vos opérateurs de terrain disposent des informations dont ils ont besoin dans un format pratique. Reportez-vous à la rubrique Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Online ou Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Enterprise.

Affichage du formulaire en lecture seule

Lorsqu’un opérateur de terrain consulte un formulaire, il apparaît conformément aux paramètres d’affichage du contenu de la fenêtre contextuelle. Si vous créez la carte avec une seule entrée, c’est tout ce que voit l’opérateur de terrain lorsqu’il consulte le formulaire. Si vous utilisez en revanche un affichage personnalisé, il voit le contenu de votre fenêtre contextuelle personnalisée. Tenez compte des informations dont l’opérateur de terrain aura besoin lorsque vous créez le formulaire en lecture seule :

  • Plusieurs entrées doivent être analysées et rapidement identifiées : utilisez l’option A list of field attributes (La liste des valeurs de champ), avec une configuration qui met en avant les informations clés.
    Remarque :

    Même si vous pouvez faire en sorte qu’une entrée soit visible dans le formulaire en lecture seule et non dans le formulaire modifiable, toutes les autres configurations s’appliquent aux deux types de formulaires lorsque vous utilisez une liste pour l’affichage en lecture seule. Cela inclut l’ordre, les alias et les formats.

  • Une entrée unique est requise : utilisez l’option A description from one field (Description provenant d’un champ) pour mettre en valeur ces informations.
  • L’opérateur de terrain connaît mieux un mode d’affichage différent, par exemple une expression qui permet de communiquer les informations clés : utilisez l’option A custom attribute display (Un affichage de champ personnalisé) et créez l’expression à l’aide de différentes entrées.
  • Le titre comporte toutes les informations requises et rien d’autre n’a besoin d’être lu : utilisez l’option No attribute information (Aucune information attributaire) pour éviter d’encombrer l’application avec des informations inutiles.

Organiser les entrées du formulaire

Organisez les entrées du formulaire afin que les opérateurs de terrain puissent fournir des informations sur le terrain plus facilement. Si votre formulaire est long, mais que seules certaines parties sont requises, vous pouvez positionner ces parties en premier afin que les opérateurs de terrain n’aient pas à rechercher les éléments clés. Si le formulaire contient des informations associées, regroupez-les, comme dans les sections d’un formulaire papier. Si vous utilisez une liste pour votre affichage en lecture seule, le même ordre est utilisé pour la mise à jour.

  1. Sous These field attributes will display (Ces attributs de champs s’afficheront), cliquez sur l’entrée dont vous voulez modifier l’ordre.
  2. Utilisez les flèches en regard de la liste pour déplacer l’entrée vers le haut ou le bas dans la liste.
    Réorganiser les entrées

Configurer l’affichage et le caractère modifiable des entrées

Un formulaire efficace contient les entrées dont les opérateurs de terrain ont besoin. N’inclure pas d’informations superflues qui l’encombrent et distraient les opérateurs de terrain. Par exemple, si vos données incluent des informations sur les récepteurs GPS, n’autorisez pas les opérateurs de terrain à les mettre à jour. Il est également probable qu’il n’ait pas besoin de les voir.

Lorsque vous créez la carte, configurez le formulaire en précisant ce que contient la vue en lecture seule, ainsi que les entrées qui sont modifiables et incluses lors de la mise à jour.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cochez la case Display (Affichage) pour les entrées que les opérateurs de terrain doivent voir dans la fenêtre contextuelle en lecture seule.
  3. Cochez la case Edit (Mise à jour) pour les entrées que les opérateurs de terrain doivent renseigner ou mettre à jour.
    Conseil :

    Vous pouvez décocher la case Display (Afficher) et cocher la case Edit (Mise à jour) si l’entrée est uniquement utile pour la mise à jour.

Mettre à jour les étiquettes (alias)

Field Maps utilise le texte Field Alias (Alias de champ) comme étiquette de l’entrée dans le formulaire. Fournissez un nom ou une question courte que vos opérateurs de terrain connaissent.

Conseil :

Utilisez des étiquettes courtes et concises. Même si vous pouvez utiliser une question, Field Maps met le texte à l’échelle pour qu’il tienne sur une seule ligne du formulaire. Les étiquettes longues utilisent par conséquent une police plus petite qui peut être plus difficile à lire.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cliquez sur le texte d’alias actuel que vous voulez modifier dans Field Alias (Alias de champ).
  3. Saisissez le nouvel alias et appuyez sur Entrée.

Fournir des astuces

Field Maps utilise le texte Hint (Astuce) lors de la mise à jour pour afficher le texte d’informations d’une entrée sans valeur. Vous pouvez, par exemple, fournir des informations sur l’endroit où l’opérateur de terrain peut obtenir les informations ou des détails sur la mise en forme des informations lors de leur saisie.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée où vous voulez proposer une astuce.
  3. Dans la zone de texte Hint (Astuce), saisissez les informations que les opérateurs de terrain doivent voir avant de renseigner l’entrée.

Mettre en forme la zone de texte

Pour les entrées textuelles, vous pouvez configurer l’utilisation des lignes uniques, de plusieurs lignes et du texte enrichi. Cette configuration est utilisée lors de la consultation du formulaire, mais Field Maps utilise toujours une ligne de texte unique pour la mise à jour.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée textuelle à mettre en forme.
  3. Sous Text Box Type (Type de zone de texte), sélectionnez le format de la zone de texte : Single Line (Ligne unique), Multiple Line (Plusieurs lignes) ou Rich Text (Texte enrichi).

    Le format s’affiche dans le formulaire en lecture seule.

Mettre en forme les entrées numériques

Lorsque vous configurez des entrées numériques, vous pouvez spécifier un nombre spécifique de décimales et un séparateur des milliers. Tenez compte de la taille des nombres que vos opérateurs de terrain doivent fournir.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée numérique à mettre en forme.
  3. Sous Format, sélectionnez le nombre de décimales que les données doivent afficher, de 0 à 8.
  4. Cochez la case Use 1000 Separator (Utiliser le séparateur des milliers) pour inclure un séparateur des milliers dans les données (facultatif).

Mettre en forme les entrées de date

Les dates peuvent s’afficher dans différents formats. Si l’heure est importante pour vos données, choisissez un format de date qui inclut l’heure et configurez le format horaire. Si l’heure n’est pas importante, vous pouvez la masquer.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Configure attributes (Configurer les attributs).
  2. Cliquez sur le nom de champ de l’entrée de date à mettre en forme.
  3. Sous Format, choisissez le format d’affichage de la date, par exemple, 12/21/1997 ou Sunday, December 21, 1997 (Dimanche 21 décembre 1997).

    Field Maps utilise le paramètre régional de votre appareil pour afficher la date. Le format que vous choisissez dans la configuration de la fenêtre contextuelle détermine les informations incluses dans la date, et non l’affichage exact. Choisir 12/21/1997 ou 21/12/1997 dans la configuration de la fenêtre contextuelle génère le même affichage dans Field Maps, le paramètre régional de l’appareil déterminant le résultat final.

  4. Si votre format prend en charge l’heure et que vous souhaitez l’afficher ou la mettre à jour, cochez la case Show time (Afficher l’heure) et choisissez le format, par exemple, 6:00 PM ou 18:00:00.

    Field Maps utilise l’heure locale pour afficher et mettre à jour des données.

Calculer le titre ou les entrées avec des expressions Arcade

Vous pouvez calculer des entrées en fonction de formules et d’autres parties du formulaire. Convertissez par exemple des unités, incluez un texte de fin pour afficher des unités, combinez plusieurs entrées pour rendre la lecture plus intuitive ou spécifiez un format personnalisé. Pour calculer des entrées, ajoutez une expression attributaire Arcade qui réalise le calcul. L’entrée calculée est incluse sous Pop-up contents (Contenu de la fenêtre contextuelle) et peut servir à la conception du formulaire en lecture seule. Comme il s’agit d’une valeur calculée dynamiquement, et qu’elle est créée en fonction d’autres entrées, elle n’est ni modifiable ni visible au cours de la mise à jour, mais le formulaire en lecture seule est actualisé pour prendre en compte les mises à jour apportées. Reportez-vous à la rubrique Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Online ou Utiliser des expressions attributaires dans ArcGIS Enterprise.

Les étapes ci-dessous montrent par exemple comment réaliser une entrée calculée indiquant si une ressource doit être inspectée. Si aucune inspection n’a eu lieu au cours de l’année passée, le titre du formulaire devient Inspection Required (Inspection requise). Sinon, le titre présente la date mise en forme de la dernière inspection.

  1. Pendant la configuration de la fenêtre contextuelle, cliquez sur Add (Ajouter) sous Attribute Expressions (Expressions attributaires).
  2. Dans la zone de texte Expression, indiquez l’expression Arcade qui génère l’entrée calculée, comme suit :
    if (DateDiff(Date(), $feature.InspectionDate, 'years') > 1)
      'Inspection Required'
    else  'Inspected ' + Text(ToLocal($feature.InspectionDate), 'M/D/YY')
    Remarque :

    Cette expression requiert une couche dont l’entrée InspectionDate comprend la date de la dernière inspection.

  3. Cliquez sur Edit (Mise à jour) en regard de Custom (Personnalisé) et donnez un nom à l’entrée calculée.
  4. Cliquez sur OK pour générer l’entrée calculée.
  5. Supprimez le texte de Pop-up Title (Titre de la fenêtre contextuelle) et cliquez sur le bouton [+] situé en regard. Sélectionnez la nouvelle entrée calculée.
  6. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications apportées à l’élément contextuel.
  7. Consultez la fenêtre contextuelle sur la carte.

    Le titre reflète votre entrée calculée. Lorsque vous consultez la fenêtre contextuelle dans Field Maps, le même titre apparaît.

Pour obtenir de l’aide sur Arcade, consultez la documentation ArcGIS Arcade. Pour consulter des exemples d’expressions supplémentaires, reportez-vous au Arcade sur GitHub.

Codes à barres et codes QR

Si vos ressources possèdent des codes à barres ou des codes QR, numérisez le code à barres ou le code QR avec Field Maps et renseignez une ou plusieurs entrées en fonction de la numérisation. Dans Field Maps, toutes les entrées textuelles et numériques contiennent une option permettant de numériser un code à barres ou un code QR. Lorsqu’un opérateur de terrain sélectionne Scan barcode or QR code (Numériser un code à barres ou un code QR) Scan barcode or QR code (Numériser un code à barres ou un code QR), l’application de la caméra de l’appareil s’ouvre et lit le code à barres ou le QR Code. Les informations qu’il contient permettent de renseigner l’entrée sélectionnée lorsque la numérisation est terminée.

Remarque :

Field Maps prend en charge les formats de code à barres et de code QR pris en charge par le système d’exploitation. Pour la prise en charge sur Android, reportez-vous à la rubrique Barcode API Overview. Pour la prise en charge sur iOS, reportez-vous à la rubrique Machine-Readable Object Types.

Affichage de pièces jointes

Si vos données prennent en charge les pièces jointes, vos opérateurs de terrain peuvent être amenés à les consulter. Cochez la case Show feature attachments as links (Afficher les entités jointes sous forme de liens) pour que les pièces jointes soient visibles lorsque les opérateurs de terrain consultent les formulaires. Ceci n’affecte pas leur capacité à ajouter des pièces jointes, mais sans cette option, ils peuvent uniquement consulter les pièces jointes pendant la mise à jour.

Affichage de métadonnées haute précision

Si vos données incluent des métadonnées haute précision, vos opérateurs de terrain ne doivent pas être en mesure de les mettre à jour. Demandez-vous si les opérateurs de terrain ont même besoin de les lire. Définissez toutes les entrées des métadonnées haute précision en lecture seule (désactivez leur mise à jour) ou rendez-les invisibles. Vous pouvez les définir de la même manière que les autres entrées qui sont incluses et modifiables. Si vous affichez les métadonnées haute précision, vous devez également mettre en forme les nombres en utilisant un nombre approprié de décimales. Si vous affichez l’heure de résolution, mettez en forme la date.

Afficher des informations associées

Si vos données incluent des ressources, observations ou rapports (inspections) associés, vos opérateurs de terrain peuvent avoir besoin d’y accéder. Ils doivent accéder aux rapports associés via la ressource ou l’observation à laquelle ils sont associés (les tables ne sont pas directement accessibles). Les ressources ou observations associées sont accessibles directement via la carte ou via la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées. Configurez le formulaire pour les informations associées et pour l’entité à laquelle elles sont associées, en spécifiant que les informations associées sont incluses.

Configurez le formulaire pour les informations associées en suivant les instructions utilisées pour n’importe quel formulaire. Tous les paramètres et recommandations de cette rubrique s’appliquent. Soyez attentif au titre du formulaire pour les informations associées : si l’entité ou la table à laquelle elles sont associées comporte plusieurs formulaires associés, l’opérateur de terrain voit une liste des titres lorsqu’il sélectionne un formulaire associé. Il est plus facile pour les opérateurs de terrain de sélectionner le bon formulaire associé si le titre inclut des informations caractéristiques.

Pour autoriser les opérateurs de terrain à accéder aux informations associées lorsqu’ils consultent la ressource ou l’observation à laquelle elles sont associées, cochez la case Show related data (Afficher les données associées) lorsque vous configurez le formulaire de la ressource ou de l’observation à laquelle elles sont associées. Si cette case n’est pas cochée, les opérateurs de terrain ne peuvent pas ajouter ou mettre à jour les formulaires des informations associées via la ressource ou l’observation. Si la case est cochée, cliquez sur Sort Options (Options de tri) et indiquez le champ et l’ordre de présentation des informations associées. Vous pouvez par exemple trier des inspections en fonction du champ de date de l’inspection et utiliser l’ordre croissant, afin d’afficher les inspections les plus récentes en premier.

Valeur valides

Vous pouvez limiter les informations que les utilisateurs entrent dans le formulaire, par exemple, si vous avez un ensemble de choix à respecter ou une plage de valeurs valides pour l’entrée. Ces limites sont prises en charge par Field Maps, mais configurées via vos données.

Pour fournir un ensemble de choix pour un champ, créez une liste de valeurs dans ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise ou un domaine de valeurs précodées dans ArcGIS Pro. Dans Field Maps, les opérateurs de terrain voient une liste de valeurs qu’ils peuvent sélectionner pour le champ.

Pour inclure une plage de valeurs numériques valides, indiquez les valeurs minimale et maximale. Avec ArcGIS Pro, utilisez un domaine par plage. Dans Field Maps, les opérateurs de terrain saisissent une valeur qui est signalée si elle n’est pas comprise dans la plage valide.

Si le formulaire contient des valeurs non valides, les opérateurs de terrain ne peuvent pas l’envoyer. Pour en savoir plus sur la configuration des données afin de limiter les valeurs saisies dans le formulaire, reportez-vous à la rubrique Définir des plages et listes d’attributs dans ArcGIS Online, Définir des plages et listes d’attributs dans ArcGIS Enterprise ou Créer et gérer des domaines dans ArcGIS Pro.

Remarque :

L’utilisation de ArcGIS Enterprise pour ajouter et mettre à jour des champs, notamment créer des listes et leur attribuer des valeurs minimale et maximale, requiert ArcGIS Enterprise 10.7 ou version ultérieure.

Valeurs par défaut

Vous pouvez définir une valeur par défaut dans le formulaire. Le formulaire est prérenseigné avec des valeurs par défaut dans Field Maps. Il est possible de fournir les valeurs par défaut de deux manières : spécifier une valeur par défaut pour un champ dans le cadre de la conception d’une couche et fournir un modèle d’entités pour commencer la collecte des données.

Les valeurs par défaut spécifiées lors de la conception de votre couche sont inhérentes aux données. La valeur par défaut est appliquée à ce champ dès qu’une entité est créée. Pour fournir des valeurs par défaut dans le cadre de la conception de votre couche, reportez-vous à la rubrique Ajouter ou supprimer un champ dans ArcGIS Online, Ajouter ou supprimer un champ dans ArcGIS Enterprise ou Créer et gérer des champs dans ArcGIS Pro.

Remarque :

L’utilisation de ArcGIS Enterprise pour ajouter des champs, notamment leur attribuer des valeurs par défaut, requiert ArcGIS Enterprise 10.7 ou version ultérieure.

Les valeurs par défaut spécifiées dans un modèle d’entités sont appliquées au champ lorsque le modèle d’entités spécifié pour créer l’entité est utilisé. Cela vous permet d’avoir des valeurs par défaut différentes pour un champ unique selon le type d’entité à créer. Si une valeur par défaut est définie sur le champ, la valeur par défaut d’un modèle d’entités la remplace et est appliquée. Pour fournir des valeurs par défaut pour un modèle d’entités, reportez-vous à la rubrique Créer des modèles d’entités dans Map Viewer dans ArcGIS Online, Créer des modèles d’entités dans Map Viewer dans ArcGIS Enterprise ou Créer un modèle d’entités dans ArcGIS Pro.

Entrées obligatoires

Vos données peuvent comporter des entrées que vos opérateurs de terrain doivent fournir. Si, par exemple, toutes les inspections nécessitent une date d’inspection, rendez-la obligatoire afin que les opérateurs de terrain doivent l’indiquer avant de valider leur inspection. Les entrées obligatoires sont prises en charge par Field Maps et apparaissent avec un astérisque en regard de l’étiquette. Elles empêchent l’envoi du formulaire d’inspection tant qu’une valeur n’est pas fournie. Indiquez qu’une entrée est obligatoire en n’autorisant pas les valeurs nulles.

Remarque :

Si vous utilisez ArcGIS Pro, la version 2.1 ou ultérieure est requise. Si vous utilisez ArcGIS Enterprise, la version 10.7 ou ultérieure est requise. Si vous utilisez une version antérieure de ArcGIS Pro ou de ArcGIS Enterprise, vous devez exécuter un script (Réinitialiser les champs obligatoires) sur votre couche d’entités hébergée. Consultez le billet de blog Require the information you need from the field.