Enrichir la couche

Remarque :

Cette fonction est actuellement prise en charge uniquement dans Map Viewer Classic. Elle sera disponible dans une prochaine version de Map Viewer.

Enrichir la couche L’outil Enrichir la couche fournit des données démographiques et de paysage correspondant aux personnes, lieux et entreprises associés aux localisations des données ponctuelles, linéaires ou surfaciques. Il utilise ArcGIS GeoEnrichment Service ou un service GeoEnrichment personnalisé.

Diagramme de workflow

Diagramme de workflow Enrichir la couche

Exemples

  • Le personnel de la bibliothèque veut s'assurer que chaque antenne de bibliothèque répond efficacement aux attentes de la communauté locale. L’outil Enrichir la couche permet de rassembler des informations sur la population des quartiers aux alentours de chaque bibliothèque pour que le personnel identifie mieux le profil des personnes qui la fréquentent. Il peut ainsi personnaliser ses offres en fonction des besoins de la communauté locale.

    Consultez l'étude de cas Voisinage des bibliothèques qui présente le workflow complet.

  • Une société de développement recherche un site pour construire une maison de retraite. Elle utilise l'outil Enrichir la couche pour générer des données démographiques sur les voisinages des maisons de retraite déjà bien implantées. Elle peut ensuite classer les sites de développement proposés en fonction des similarités qu'ils présentent avec ces caractéristiques démographiques.

    Consultez l'étude de cas Localisation d'une nouvelle maison de retraite qui présente le workflow complet.

  • Un ingénieur hydraulique doit classer par priorité des projets de restauration des cours d'eau d'un bassin versant en milieu urbain. Il peut combiner des données collectées sur la qualité de l’eau et les espèces aquatiques avec des données démographiques et de paysage générées par l’outil Enrichir la couche. Cela lui permet de générer un index de santé des cours d’eau.

  • Un criminologue dispose de taux de criminalité pour des cellules de grilles hexagonales superposées à sa ville. Pour générer un taux de criminalité, il utilise l’outil Enrichir la couche afin de calculer le nombre de personnes résidant dans chaque hexagone.

Remarques sur l'utilisation

Les données en entrée à enrichir peuvent être des entités ponctuelles, linéaires ou surfaciques. L’outil Enrichir la couche procède à la répartition des données pour produire des évaluations précises de données, même pour la géométrie personnalisée.

Conseil :

Vous pouvez ajouter une couche qui ne figure pas dans Map Viewer Classic à la fenêtre des outils en sélectionnant Choose Analysis Layer (Choisir une couche d’analyse) dans le menu déroulant.

Certains jeux de données complexes provenant de ArcGIS Living Atlas of the World ne sont pas pris en charge pour l’outil Enrichir la couche. Il est donc nécessaire de remplacer une couche complexe par une couche d’analyse ArcGIS Living Atlas équivalente.

La boîte de dialogue Data Browser (Navigateur de données) affiche toutes les variables disponibles avec l’outil Enrichir la couche ; vous pouvez l’ouvrir en cliquant sur le bouton Select Variables (Sélectionner des variables). Pour certains pays, des options de liste déroulante supplémentaires sont disponibles dans la boîte de dialogue Navigateur de données pour trier les données. La disponibilité des données dépend de l’emplacement des entités.

Conseil :

Vous pouvez créer une liste de favoris pour les variables que vous utilisez le plus. Cliquez sur l’étoile à côté du nom d’une variable pour ajouter la variable à la liste des favoris. Pour accéder à vos favoris, cliquez sur Show Favorite Variables (Afficher les variables favorites) sur la page de menu de la boîte de dialogue Data Browser (Navigateur de données).

L'outil Enrichir les données récupère des données pour des entités surfaciques. Si les données en entrée sont des points ou des lignes, identifiez les zones à associer à chaque entité. Pour des entités ponctuelles, par exemple, vous pouvez définir le paramètre Drive Time (Temps de conduite) sur 15 Minutes ou le paramètre Drive Distance (Distance à parcourir) sur 5 Miles. Vous créez ainsi une zone autour de chaque point construit à l'aide du réseau routier sous-jacent. Les données récupérées sont basées sur ces entités surfaciques de temps de conduite ou de distance à parcourir. Vous pouvez définir des zones tampon en ligne droite autour d'entités linéaires ou ponctuelles via l'option Distance linéaire du paramètre Définir les surfaces à enrichir. Les données récupérées sont pour les zones tampon.

Les options de mesure du temps sont Secondes, Minutes et Heures. Les options de mesure de distance sont Miles, Yards, Pieds, Kilomètres et Mètres.

Par défaut, la case Retourner le résultat sous la forme de zones adjacentes n’est pas cochée. Lorsque cette case n’est pas cochée, les résultats sont renvoyés sous forme de points ou de lignes, selon les entités en entrée. Si elle est cochée, les résultats sont renvoyés sous forme de zones qui varient selon l’emplacement des données en entrée et de la définition de votre zone.

Si l'option Utiliser l'étendue courante de la carte est sélectionnée, seules les entités de la couche en entrée qui sont visibles au sein de l'étendue courante de la carte seront enrichies. Si l'option n'est pas sélectionnée, toutes les entités qui se trouvent dans la couche en entrée seront enrichies, même si elles se trouvent en dehors de l'étendue courante de la carte.

Conseil :

Cliquez sur Afficher les crédits avant d'exécuter votre analyse pour savoir combien de crédits seront utilisés.

Les crédits ne sont pas chargés si un service GeoEnrichment personnalisé est utilisé, sauf si un mode de déplacement est utilisé pour le paramètre Définir les surfaces à enrichir. Dans ce cas, les crédits sont utilisés par les Esri Zones de desserte.

Limitations

  • La disponibilité des données dépend de l'emplacement des entités en entrée.
  • Vous devez détenir les privilèges GeoEnrichment pour pouvoir utiliser l’outil Enrichir la couche.
  • Vous devez détenir les privilèges vous autorisant à effectuer des analyses du réseau pour pouvoir utiliser les modes de déplacement.
  • Les distances en ligne droite sont limitées à 1 000 miles (1 609 kilomètres).
  • Les durées de déplacement ne peuvent pas dépasser 9 heures (540 minutes) en marchant ou 5 heures (300 minutes) pour toutes les autres durées de déplacement.
  • Les distances de déplacement ne peuvent pas dépasser 27 miles (43,45 kilomètres) en marchant ou 300 miles (482,8 kilomètres) pour toutes les autres distances de déplacement.
  • Les modes de déplacement ne sont pas basés sur les conditions de circulation. Si vos zones d’entités doivent être basées sur les conditions de circulation, utilisez d’abord l’outil Créer des zones isochrones pour créer les zones d’entités, puis enrichissez-les à l’aide de l’outil Enrichir la couche.

Fonctionnement de l'outil Enrichir la couche

Les données de haute qualité disponibles lorsque vous utilisez l’outil Enrichir la couche proviennent de sources diverses et sont régulièrement mises à jour. Vous pouvez utiliser le navigateur de données de l’outil Enrichir la couche, mais aussi le navigateur de données démographiques ou la carte Esri Demographics Global Coverage pour savoir quelles données sont disponibles par catégorie et par pays.

Différentes méthodes d'allocation de données permettent d'extraire des données selon les niveaux géographiques disponibles pour les emplacements des entités que vous enrichissez. Les articles suivants décrivent l’allocation et la répartition des données :

Ressources supplémentaires